Inspiration4 décolle et atteint l'orbite sous l'oeil des caméras de Netflix (et du monde)

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
16 septembre 2021 à 08h43
26
Inspiration4 décollage Falcon 9 © SpaceX
Décollage nocturne pour les quatre chanceux de la mission, qui vont pouvoir profiter de l'aventure

Le premier équipage d'astronautes non professionnels s'est élancé cette nuit au sein de la capsule Crew Dragon « Resilience ». Tout s'est bien passé et les quatre occupants du véhicule peuvent profiter des vues depuis leur coupole et des joies de l'impesanteur. Netflix se frotte les mains…

Retour de vacances prévu dans trois jours.

Orbite loisir, orbite plaisir

De nombreux spectateurs appréhendaient ce décollage après avoir observé la sélection, puis l'entraînement des quatre membres de l'équipage Inspiration4. Un accident lors de ce vol aurait généré, nul n'en doute, un nouvel « effet Challenger ». Car après avoir appris à les connaître, ce sont plusieurs millions de spectateurs (tous directs confondus) qui ont suivi le lancement. SpaceX diffusait en intégralité les quatre heures de préparation pré-vol, incluant le trajet des quatre « touristes » vers les nouvelles installations du groupe où ils ont pu enfiler leurs combinaisons noires et blanches, avant de rejoindre le pas de tir et d'être installés au sein de la capsule Crew Dragon « Resilience ». Cette dernière avait déjà volé l'année dernière lors de la mission Crew-1 et passé 167 jours en orbite avant d'amerrir le 2 mai dernier au large de la Floride.

Inspiration4 avant décollage Falcon 9 © Inspiration4
La tension monte au pied du lanceur pour l'équipage. Crédits Inspiration4

Soyouz, Shenzhou, Crew Dragon et Inspiration4 !

Avec une excitation visible et une joie communicative, Jared Isaacman , Hayley Arceneaux, Sian Proctor et Christopher Sembroski ont passé 2 heures 30 attachés sur leur siège le temps que le compte à rebours arrive à son terme. S'il n'est probablement pas une « révolution » comme l'annonce le Time (le média a l'exclusivité sur la mission), ce vol marque tout de même une nouvelle frontière : celle d'un équipage entièrement composé d'astronautes non professionnels, entièrement financé par des fonds privés, qui s'envole vers l'orbite. Autre première : il n'y avait jamais eu 14 humains autour de la Terre au même moment avant ce jeudi !

C'est la petite fusée qui monte, qui monte…

En soi, décollage de Crew Dragon a ressemblé aux trois autres vols habités que SpaceX a mené avec succès ces 18 derniers mois. Il s'agissait par ailleurs d'un premier étage réutilisé qui menait son 3e lancement.

Inspiration4 dans la capsule © SpaceX
Le sourire de Hayley Arceneaux à T+30 secondes de vol ! Crédits SpaceX

À 2h02 (heure de Paris), la fusée a allumé ses neuf moteurs et propulsé la capsule dans le ciel au-dessus du Centre Spatial Kennedy , avant de basculer vers l'Est et de gagner vitesse et altitude. Après 2 minutes et 40 secondes de vol, les deux étages de Falcon 9 se sont séparés. Le premier a réalisé la désormais traditionnelle parabole avant de freiner et de traverser l'atmosphère en sens inverse pour se poser sur la barge automatisée de SpaceX « A Shortfall of Gravitas » , tandis que l'étage supérieur accélérait pour pousser Crew Dragon à une vitesse orbitale. Après 12 minutes de vol, le moteur s'est éteint et la capsule « Resilience », en orbite, faisait vivre à ses quatre occupants leurs premiers instants en impesanteur autour de la Terre. Le nez de la capsule s'est ensuite ouvert pour dévoiler la superbe coupole qui leur permet de sortir la tête et d'observer l'extérieur avec une vue inégalée.

Là-haut, personne ne vous entend faire des selfies

Inspiration4 est la mission habitée disposant de l'orbite la plus haute depuis les années 70, avec une altitude de 575 km (au-delà du télescope Hubble et bien au-dessus de l'ISS qui orbite à environ 420 km de la surface). Au cours de leur mission de trois jours, au-delà du simple aspect plaisir qui n'est pas à négliger, les quatre astronautes vont réaliser plusieurs expériences à portée médicale. Il y a en effet un intérêt marqué pour recueillir des données physiologiques et de radiations à une altitude où les équipages n'ont pas pu évoluer ces dernières décennies : même la navette américaine n'a dépassé cette orbite qu'à de rarissimes occasions. À cette altitude, les astronautes ne verront « que » 15 levers de Soleil par jour, mais leur point de vue sur la Terre sera unique.

Enfin, la communication sera logiquement un élément clé de ces trois jours de vol. Pour le milliardaire qui a financé l'aventure, pour SpaceX qui montre son nouveau service commercial, et pour Netflix qui profite d'une portée nouvelle pour le documentaire à succès Compte à rebours pour l'espace. Rappelons enfin la portée caritative de l'événement, souhaitée par J. Isaacman, qui avait déjà donné 100 millions de dollars en début d'année à la fondation des hôpitaux St Jude. Le direct du lancement d'hier a permis à lui seul de lever plus de 300 000 dollars.

Source : SpaceX

Modifié le 16/09/2021 à 09h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
26
20
elminster44
Au moins là ce sont de « vrai » touristes de l’espace, c’est pas comme les autres qui n’ont fait qu’un tour de manège…
ivico
Si voir la Terre depuis l’espace peut permettre de se rendre compte qu’elle est belle et qu’il faut la protéger, alors pourquoi pas.<br /> Pour le reste, c’est une histoire d’égo.
baazul
Blue Origin =&gt; 10 minutes de voyage<br /> Space X =&gt; 3 jours<br /> échec et mat<br /> Même si pour la planète c’est un désastre écologique, c’est un bel exploit pour le bien être de nos multi millionnaires.
pecore
SpaceX met la concurrence K.O. Par comparaison le vol parabolique en haute altitude de Virgin Galactic et le bouchon de Champagne qui monte et qui descend de Blue Origin font doucement rigoler.
yam103
Quand je pense que les toilettes sont placées au devant de la capsule, juste en dessous du dôme. Les touristes vont pouvoir démouler un cake spatial tout en contemplant la terre.
pecore
Sans doute mais au moins là il s’agit de la version «&nbsp;tourisme&nbsp;» d’un vol créé d’abord pour des usages scientifiques. Ce n’est pas juste une attraction hors de prix.<br /> L’élément caritatif de l’événement est aussi un plus.
natanoj
Que d’énergie et d’argent dépensés pour le seul et unique plaisir de quelques adeptes du «&nbsp;après moi le déluge&nbsp;».
soaf78
Donc les mecs crament 25 camions citernes de carburant pour faire un aller retour, revenir et dire que la terre est belle et qu’il faut en prendre soin…
Popoulo
Bienvenue en 2021.
nicgrover
Ils faut dire qu’ils se moquent totalement des retombées du moment que leur argent leur procure un petit plaisir solitaire…
pochagnole
Respect pour tous vos commentaires. Je vois que beaucoup de lecteurs ici sont vraiment des gens intègres et désintéressés, prêts à mettre de côté leurs besoins égoïstes. Ces mêmes lecteurs qui, si ils étaient passionnés de spatial depuis leur plus tendre enfance et milliardaires, n’en profiteraient pas pour se payer le souvenir de leur vie et préfèreraient utiliser cette somme pour des causes nobles. Je dis bravo, car personnellement, j’aurais vraiment du mal à ne pas céder à cette vile tentation de penser à moi et de concrétiser le rêve d’une vie, je l’avoue.
natanoj
Je croyais que la nouvelle mode c’était de la jouer collectif pour telle ou telle chose. Apparement ça ne s’applique pas à tous. Enfin non, on le savait déjà en vrai
Guilde
Donc maintenant, le moindre fait et gestes est épié au motif de l’écologie. C’est quand même un peu triste. Oui on doit faire gaffe, mais faut pas se tromper de combat. Est ce que ces 3 touristes pollue plus que toutes les croisières dans le monde ? Que tout les super paquebot qui traverse le monde pour nous apporter nos tablettes/smartphone/ordi etc ?
elminster44
Avec ton raisonnement je peux donc balancer mon huile de vidange dans le fossé du voisin, ce n’est qu’une goute d’eau de pollution comparé aux supertankers et autres portes conteneurs…
MisterG55
Faut juste espérer que tout ça finance quelque chose d’un peu plus constructif pour le genre humain, sinon c’est ridicule et triste à pleurer.
Urleur
des personnes filmées dans un espace clos pour une production netflix pour faire du fric, c’est ce que l’on appelle du voyeurisme, enfin chacun son truc de plaisir.
nicgrover
C’est très bien si vous parlez pour vous…<br /> Moi, même milliardaire, je ne m’enverrai en l’air pour rien au monde et surtout pour penser à défaut de le dire "Je me suis envoyé en l’air et j’ai droit à la considération de l’humanité "ou «&nbsp;J’ai du fric et pas vous&nbsp;»…
nicgrover
Et paraît-il que les mobiles étaient sur vibreur…
bmustang
chacun son trip, ses passions, mais il faut bien se dire que c’est pas permit à tout le monde, et donc OUI ! il s’agit d’un petit nombre qui ont les poches bien pleines, pendant que d’autres ne mangent même à leur faim, dorment dehors, ne peuvent pas se soigner… etc etc
carinae
C’est effectivement le rêve d’une vie. Mais il faut bien avouer que ça ne rapporte rien a l’humanité dans son ensemble. Quelques couillons qui vont dans l’espace pour satisfaire leur ego en polluant un maximum… ce n’est quand même pas le top.<br /> Ça serait pour lancer des satellites encore ça pourrait se justifier mais là…<br /> Hé oui le monde est dans un tel état qu’il faut bien un peu d’écologie (dans une certaine limite quand même)… sinon on continue comme jusqu’à présent et les générations futures nous remercierons…
Manzazuu
«&nbsp;Rappelons enfin la portée caritative de l’événement, souhaitée par J. Isaacman, qui avait déjà donné 100 millions de dollars en début d’année à la fondation des hôpitaux St Jude. Le direct du lancement d’hier a permis à lui seul de lever plus de 300 000 dollars.&nbsp;»<br /> Pas dégueu quand même en termes de «&nbsp;compensation carbone&nbsp;». En attendant d’avoir des vols spatiaux plus verts, c’est tout de même largement mieux que rien.
natanoj
Sauf que le bilan carbone d’une personne qui roule dans sa peugeot est de plusieurs ordres de magnitude moins élevé que jean michel milliardaire qui veut que tout le monde le regarde faire des cabrioles dans sa capsule spatiale.
rexxie
Un lancement de Falcon 9 = 425 tonnes de CO2<br /> Flotte de Teslas en 2020 = moins 5 000 000 tonnes de CO2
elminster44
Toujours la même rengaine, ça pollue moins que X donc pourquoi on critique c’est génial, non la seule défense que j’arrive à comprendre c’est l’avancé et le financement de la futur conquête spatial qui pourrai un jour peut être sauver l’humanité.<br /> Enfin je dis ça pour SpaceX parce que les 2 autres manèges géant dans l’état actuel n’apporte rien…
Guillaume1972
Que ce soit en thermique ou en électrique comme dans des pays où l’immense majorité de l’électricité est produite à partir d’énergie fossile, je suis désolé mais je ne vois pas vraiment la différence, à part déplacé le problème. Les véhicules électriques actuellement, c’est un contresens total.Je réviserai mon jugement (constat?) lorsque la majorité de cette électricité proviendra d’énergie renouvelable.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La NASA a fixé une plaque sur la sonde Lucy pour les
SpaceX progresse vers un premier vol orbital de Starship... mais il faudra encore attendre
Pour les 19 ans du télescope Integral, l'ESA raconte son sauvetage le mois dernier
Une météorite s'écrase dans son lit, à quelques centimètres de sa tête
L'équipage qui a tourné Le Challenge est revenu sur Terre
Lucy in the Sky… Découvrez la grande mission de la petite sonde NASA !
Elon Musk promet que les Superchargeurs Tesla feront aussi bornes Wi-Fi
Des astronautes simulent la vie martienne dans le désert israélien du Néguev
Que se passera-t-il quand le Soleil mourra ? Cette découverte laisse entrevoir le futur de notre système solaire
Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin
Haut de page