Bordeaux accueillera la RoboCup en 2020, la plus grande compétition de robotique au monde

le 09 mars 2019
 0
robocop.png

Pour la deuxième fois de l'histoire, la France accueillera le tournoi international de robotique, dont l'épreuve principale est le football. Avec d'étonnantes ambitions.

Chaque année, la RoboCup réunit quelque 3 500 participants, 450 équipes, 45 nations et des milliers de robots qui s'affrontent durant une semaine de compétition plus vraie que nature. Alors que l'édition 2019 se tiendra à Sydney, du 2 au 9 juillet, la France accueillera l'événement en 2020. C'est Bordeaux qui a été choisie pour être l'hôte de la RoboCup. La France avait organisé l'édition 98 à Paris, deux ans seulement après sa création au Japon, devenant le premier pays autre que la nation nippone à l'héberger. Mais en quoi consiste concrètement cette compétition hors norme ?

Monter une équipe de robots plus forte que les champions du monde de football humains


Du 23 au 29 juin 2020, le monde de la robotique prendra la direction de la Nouvelle-Aquitaine et du parc des expositions de Bordeaux pour la 25e édition de la RoboCup. Compétition internationale annuelle de robotique et d'intelligence artificielle, elle fut proposée en 1996 par Hiroaki Kitano, Président et chef de la direction de Sony Computer Science Laboratories, pour booster la recherche dans le domaine de la robotique en s'imposant un défi aussi titanesque qu'excitant : créer une équipe de football de robots autonomes qui « joue » sans intervention humaine et qui est capable de battre l'équipe humaine championne du monde. Peut-être d'ici 2050.

Si la RoboCup s'est développée grâce au football, l'événement s'est diversifié en différents enjeux scientifiques et technologiques.

Une RoboCup Junior pour sensibiliser les plus jeunes à la robotique


Outre les Ligues Soccer (qui comportent des sous-catégories avec des robots humanoïdes de différentes tailles, le robot Nao de SoftBank Robotics ou les robots à roue), la compétition possède aussi une Ligue Rescue, créée après avoir analysé les conséquences du tremblement de terre de Kobe, une Ligue Home, qui assiste des humains dans un environnement domestique, et une Ligue industrielle, qui prend place pour définir un cadre commun pour les applications industrielles.

Une variante junior existe. Celle-ci permet l'organisation d'événements locaux, mais aussi nationaux et internationaux réservés à des élèves issus du primaire et du secondaire, tous âgés de 11 à 18 ans. Un bon moyen de susciter des vocations dans la robotique et dans l'intelligence artificielle.



Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
Finalement, Pepsi abandonne son idée de mettre de la publicité en orbite
MSI annonce que les cartes mères en chipset AMD 300 supporteront bien les Ryzen 3000
Mi 9 SE, trottinette électrique : Xiaomi signe une distribution exclusive avec Fnac Darty
Notre-Dame de Paris : Drones, robots... La technologie de plus en plus sollicitée par les secours
Les GAFAM désarment un projet de loi protégeant les données personnelles des utilisateurs
Les Furtifs, le dernier livre phénomène d'Alain Damasio, sort aujourd'hui
scroll top