Toyota ne se contente plus des voitures et veut mettre un robot dans chaque foyer

Par
Le 29 décembre 2018
 0
robot aide japon toyota.jpg

Face au vieillissement de la population, Toyota se fixe comme objectif futur d'intégrer un robot dans chaque foyer, pour aider les personnes âgées.

La société japonaise envisage déjà depuis un moment de s'imposer sur d'autres terrains que celui de l'automobile. La robotique en fait partie. Depuis plusieurs mois, Toyota multiplie les opérations de communication en mettant en scène ses différents robots, dont le fameux T-HR3, un robot humanoïde de troisième génération pouvant être manipulé à distance grâce à des commandes portables, qui pourrait donner vie à l'un des objectifs futurs de Toyota : équiper les foyers du monde de ses nouveaux compagnons.

Toyota multiplie les investissements en robotique

Aujourd'hui, un quart de la population japonaise a plus de 65 ans, et des millions de personnes âgées vivent seules dans le monde. Avec les progrès technologiques et l'intelligence grandissante des machines ces 10 dernières années, la possibilité d'implanter des robots dans les foyers devient plus raisonnable.

Toyota mène des recherches poussées en robotique depuis 2004. En 2015, l'entreprise japonaise a dépensé pas moins d'un milliard de dollars pour ouvrir un institut de recherche basé sur l'intelligence artificielle aux États-Unis, dans la Silicon Valley. En 2017, c'est un fonds de 100 millions de dollars qui a été mis en place par le constructeur, destiné à investir dans de jeunes entreprises spécialisées dans la robotique. Cette année, Toyota a restructuré sa propre division Partner Robot, de façon à accélérer le développement de la technologie.

Des robots de soutien humain disponible dans 2 ou 3 ans ?

La firme japonaise travaille aussi sur d'autres prototypes, comme le robot de soutien humain HSR, qui peut soulever une charge pesant jusqu'à 1,2 kg et qui peut apporter une assistance en matière de soins infirmiers, d'indépendance et de vie quotidienne. Si Toyota n'a pas dévoilé d'élément daté précis, le conseiller Masanori Sugiyama, un ancien cadre du programme robotique, estime que ce robot pourrait être proposé aux hôpitaux et aux maisons de repos d'ici deux à trois ans, pour d'abord débuter par de simples tâches comme du rangement ou la livraison de repas.

Pour des robots plus développés, comme le T-HR3, il faudra attendre bien plus longtemps. Mais le sujet est plus que jamais sur la table, alors que l'Organisation mondiale de la Santé indique que 22% de la population mondiale aura plus de 60 ans en 2050.


Modifié le 28/12/2018 à 14h28

Les dernières actualités Robotique

scroll top