Amazon : un robot déclenche un répulsif anti-ours, 24 employés à l'hôpital

Par
Le 08 décembre 2018
 0
amazon entrepôt

Un accident s'est produit dans un entrepôt Amazon aux États-Unis, impliquant un robot et un produit répulsif anti-ours. Heureusement, aucun blessé grave n'est à déplorer, mais ce nouvel incident met en lumière les conditions de travail difficiles chez le spécialiste de l'e-commerce.

Et si c'était le début du soulèvement des machines ? « L'accident » s'est produit dans l'entrepôt de Robbinsville, dans le New Jersey (États-Unis), et on ne connaît pas pour l'instant les motivations du robot.

Un robot perce un spray répulsif anti-ours

Retour sur les faits. Mercredi dernier, dans ce local appartenant à Amazon, tandis que les employés s'occupent de la logistique de la grande plateforme d'e-commerce, une bombe de spray tombe d'une étagère. Celle-ci contient de la capsaïcine, substance présente dans les piments et utilisée comme répulsif à ours.

Quelques instants plus tard, un robot heurte et perce l'objet au sol, relâchant ainsi la substance irritante dans l'entrepôt. Bilan : 24 employés sont envoyés à l'hôpital, « par précaution », selon Amazon. Aucun ne présentait de blessure sérieuse, d'après l'entreprise. Quant au robot, il n'a, semble-t-il, pas été inquiété.

Amazon accusée de ne pas assurer la sécurité de ses employés

Si cet incident s'est finalement avéré sans gravité, il constitue un possible nouveau témoignage des mauvaises conditions de travail dans les entrepôts d'Amazon, régulièrement critiquées. L'entreprise est en effet accusée de faire passer la productivité de ses services avant la sécurité de ses employés. À titre d'exemple, au Royaume-Uni, les entrepôts Amazon ont fait appel à une ambulance 600 fois, entre 2015 et 2017.

Aux États-Unis, de nombreuses voix s'élèvent également pour dénoncer ces conditions de travail. Stuart Appelbaum, président de l'Union des détaillants, grossistes et grands magasins (RWDSU), estime que dans les entrepôts, « les robots d'Amazon mettent les êtres humains en danger de mort ». Et demande que la responsabilité de l'entreprise soit reconnue dans le cadre de cet incident, ainsi que des précédents.

Du côté d'Amazon, on l'affirme de nouveau : « La sécurité de nos employés est toujours notre priorité absolue ».

Source : The Guardian
Modifié le 07/12/2018 à 17h56

Les dernières actualités Amazon

scroll top