Le Sénat américain pense à un RGPD made in US dès 2019

Alexandre Boero Contributeur
29 novembre 2018 à 17h59
0
sénat us washington.jpg

Un projet de loi sur la régulation stricte de la vie privée, équivalent du RGPD européen, pourrait arriver au début de l'année 2019 aux États-Unis. Les discussions sont engagées.

Et si les États-Unis avaient leur propre version du règlement général sur la protection des données, le fameux RGPD entré en vigueur le 25 mai 2018 en Europe ? La probabilité est plutôt forte si l'on en croit nos confrères de Reuters et les tractations actuelles venues de Washington. Deux sénateurs américains travaillent actuellement sur un projet de loi sur la protection de la vie privée et ces derniers ont bon espoir de le voir bientôt prêt.

Une agende indépendante pourra contrôler et sanctionner les entreprises qui ne respectent pas la loi


Impulsé par le sénateur démocrate Richard Blumenthal et le républicain Jerry Moran (Président du sous-comité de la protection des consommateurs, de la sécurité des produits, des assurances et des données), un sous-comité s'est réuni mardi à Washington pour étudier avec attention certains aspects du projet de loi, même s'il n'y a pas encore d'accord sur le libellé en lui-même. Richard Blumenthal est en tout cas confiant sur ce projet, dont il espère une issue au début de l'année prochaine.

Les sénateurs souhaitent offrir à la Federal Trade Commission (la Commission fédérale du commerce ou FTC), une agence indépendante du gouvernement américain, le pouvoir de contrôler les sociétés de télécommunications et les organisations à but non-lucratif. La FTC serait aussi dotée d'un pouvoir de sanctions civiles en cas de manquement au règlement sur l'utilisation ou la protection des données des consommateurs.

Tim Cook doit être ravi


Il reste un obstacle à franchir tout de même. Au mois de juin dernier, le gouverneur de Californie et avocat de profession Jerry Brown a signé une loi offrant aux internautes davantage de contrôle sur la manière dont les sociétés collectent et gèrent leurs données personnelles, en demandant par exemple aux entreprises de supprimer les données collectées ou revendues à des tiers. Les sénateurs espèrent passer au-dessus de cette loi.

Aux États-Unis, la nouvelle doit en tout cas ravir Tim Cook. Le PDG d'Apple fait partie de ceux qui plaident en faveur de dispositifs tels que le RGPD. Pas sûr en revanche que Mark Zuckerbrg pour Facebook ou Sundar Pichai pour Google soient enchantés à l'idée de voir naître un RGPD made in US.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top