Tesla lance son mode de "navigation sur pilote automatique"

Par
Le 30 octobre 2018
 0
navigat on autopolit tesla 2.jpg

Le constructeur de véhicules automobiles a franchi un cap dans le développement de la version 9.0 de son logiciel de bord.

Tesla souffle le chaud et le froid dans l'actualité. Des bénéfices -suffisamment rares pour être soulignés- au troisième trimestre 2018, des démêlés avec le FBI, le lancement imminent de la production d'un nouveau modèle... la société du fantasque et imprévisible Elon Musk sait faire parler d'elle, il faut bien le reconnaître. Et il y a quelques jours, nous avons appris qu'une nouvelle fonctionnalité était en cours de déploiement aux États-Unis sur les véhicules Tesla. Désormais, Navigate on Autopolit permettra aux conducteurs de confirmer les changements de voie, pour plus de sécurité. Mais à terme, Tesla va aller plus loin, bien plus loin.

Vous devrez approuver les suggestions de votre véhicule

Comme souvent, Elon Musk ne s'est pas gêné en annonçant la nouvelle sur Twitter, en faisant écho au communiqué de presse transmis par Tesla. La société qui siège à Palo Alto, résidence attitrée de Mark Zuckerberg et Larry Page, a présenté la nouvelle fonctionnalité de son pilote automatique amélioré. Celui-ci va demander aux conducteurs de confirmer les différentes modifications de voie. Cette mesure vient renforcer l'impression de contrôle du propriétaire sur son véhicule, mais aussi le degré de sécurité sur les axes à grande vitesse, et notamment lorsqu'ils comportent des sorties d'autoroute ou des bretelles. En pratique, à l'approche d'une sortie, Navigate on Autopolit suggérera les changements de voie, de façon à positionner au mieux votre véhicule.



Dans la stratégie de Tesla, il ne s'agit pourtant que d'une étape. En effet, l'objectif du constructeur est tout simplement de se passer, dans le futur, de cette exigence de confirmation, et que le véhicule puisse agir seul. Mais cela ne pourra être possible que lorsque la réglementation l'autorisera. La conduite 100% autonome ne devrait pas entrer dans les mœurs avant quelques bonnes années.

Quoi qu'il en soit, le pilote automatique Tesla, lancé en 2015, a pour l'instant fait son œuvre puisqu'il totalise plus d'un milliard de kilomètres de données de conduite réelles.

navigat on autopolit tesla.jpg

Modifié le 31/10/2018 à 11h47

Les dernières actualités Tesla

scroll top