Test OnePlus Buds : Les meilleurs concurrents des Airpods, pour moins de 100 euros

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
10 septembre 2020 à 12h08
2
8

La guerre des clones n'est pas terminée. Et si le format écouteur bouton des Airpods et Airpods 2 a été légèrement ringardisé par l'arrivée des convaincants Airpods Pro, il continue de faire des petits, principalement à travers les marques chinoises. Si Huawei est l'acteur s'en étant le plus approché, avec ses Freebuds 3, ces écouteurs restent encore dans les mémoires pour leurs promesses non tenues (ANC et codec BT-UHD). Avec les OnePlus Buds, le constructeur chinois n'a pas tant de prétentions, il les présente ainsi comme de solides concurrents des Airpods d'Apple.

Des Airpods, avec de l'embonpoint

Boite carrée, de mêmes dimensions que celle des Airpods, OnePlus annonce la couleur tout en se démarquant via l'utilisation d'un rouge bien
prononcé, loin de l'épure absolue des produits à la pomme.

A l'intérieur, un boitier de charge ovoïde en plastique blanc mat, un câble de recharge en USB-C, et quelques documentations pour la forme.

La boite des OnePlus Buds se démarque légèrement de celle de son modèle par ce côté moins brillant, mais également par une épaisseur un peu supérieure. D'une manière générale, le volume est plus important. En termes de place, nous sommes sans doute dans un rapport du simple au double. En pratique, la boite des OnePlus est tout à fait adaptée à un rangement dans une poche. Pas de quoi rougir, même si son concurrent reste tout au sommet.  

La fabrication est classique, et presque décevante pour du OnePlus. En effet, le plastique est bien assemblé, mais trop léger en main, un peu cheap, pas vraiment digne d'un produit flirtant avec les 100 euros. Au moins la charnière reste sérieusement fixée. Difficile de prévoir sa résistance sur le long terme, mais le boitier est déjà très salissant, et crayons un jaunissement du blanc à moyen terme.

On ne retrouve pas d'induction (sans-fil) sur ce boitier, ainsi seule la connectique USB-C permettra de charger le produit. 

Viennent ensuite les écouteurs, et le constat est déjà un peu plus sérieux. Là-aussi, la différence de volume se remarque, s'accentue même, particulièrement sur le dos des écouteurs, bien plus proéminent. La tige
est également un peu plus large et un peu plus anguleuse que sur les Airpods, mais également plus courte. Impossible de passer à côté du cerclage central, une prise de position esthétique un peu étrange, permettant sans doute de mieux camoufler les commandes tactiles.

Bien que plus volumineux, les OnePlus Buds ne sont pas plus lourds une fois sur les oreilles. Remarquons simplement qu'à la différence des Airpods, il n'y a pas de capteur optique ou d'évent sur la face interne, mais
une sorte de mélange, que nous évoquerons plus tard.

Sur la forme, les Airpods restent les maîtres incontestées. Les OnePlus Buds sont plus qu'honorables, mais aucun point ne leur permet de se détacher vraiment. Seule la certification IPX4 (résistance à la plupart des
projections d'eau) est un plus en faveur de OnePlus, bien qu'assez courant
maintenant.  

Pour la fantaisie, OnePlus propose un modèle blanc (celui testé), mais également une déclinaison noire et une déclinaison bleue d'assez bel effet. Ces deux dernières versions (surtout la noire) sont à coup sûr moins
salissantes.  

Un confort pour les aficionados, des contrôles pour se frustrer

Le volume général des OnePlus Buds est plus important que celui des Airpods, et cela vaut aussi pour la partie abritant les transducteurs (l'oreillette en elle-même). Pas plus haute ni plus épaisse, cette partie est
surtout plus longue, s'approchant encore plus près du conduit auditif sans
jamais l'atteindre.

Pour ceux qui acceptent voire adorent déjà le confort des Airpods, et des écouteurs boutons en général, pas de soucis. Les écouteurs OnePlus sont un peu plus envahissants que leurs concurrents, mais cela ne se remarque vraiment que sur de longues sessions. Pour les utilisateurs déjà un peu gênés par les Airpods, il vaut mieux éviter de tenter le diable.

Mais ce volume un peu plus conséquent a également un avantage, puisque la tenue gagne encore un petit cran, ce qui pourra toujours être pratique pour les sportifs (en plus de la certification IPX4).

Les contrôles sont… passablement stupides. C'est simple, seul le double tapotement existe (ainsi qu'une pression longue pour les appels). Oubliez déjà vos rêves de commandes complètes.

Mais encore plus idiot, ce double tapotement, valable pour les deux écouteurs, est réglé par défaut sur le passage à la piste suivante. Comment le changer ? En passant par un smartphone OnePlus, et uniquement cette marque pour le moment. Difficile de critiquer alors qu'Apple fait le même genre de petite entourloupe sur ses Airpods Pro, mais cela n'en reste pas moins frustrant, et presque inutilisables en pratique. Qui se sert des commandes uniquement pour avancer de piste ?

L'occasion d'évoquer l'absence d'application sur smartphone Android (hors OnePlus) ou iOS, ce qui reste un défaut en l'état et empêche d'assigner ce double tapotement à autre chose.

Une connexion parfaite, un capteur efficace et frustrant

À l'instar des récents Bose QC35/Headphones 700 ou des Google Pixel Buds, les OnePlus bénéficient du Google Fast Pair. Pour n'importe quel smartphone pas trop antique, il suffit d'ouvrir la boîte, d'attendre que la popup OnePlus Buds apparait, et confirmer l'appairage. Rien de plus simple et plus efficace. Cet appairage marche sur le même principe que l'appairage Apple, c'est pourquoi il se fait en prenant via le compte Google. Un autre appareil sur le même compte peut donc se connecter aux écouteurs sans avoir besoin de répéter cette opération.

Cette fonction va également de pair avec l'affichage du niveau de batterie des deux écouteurs, ainsi que du boitier, cela de manière assez précise.

Petit plus bienvenu, les écouteurs peuvent fonctionner indépendamment l'un de l'autre : il est possible d'utiliser soit l'écouteur droit, soit l'écouteur gauche. En revanche, pas de multipoint, ce qui aurait été presque trop beau pour cette gamme de prix. Cette fonction est par ailleurs encore rarissime sur des true wireless, même haut de gamme. La qualité de la connexion est par ailleurs correcte, même si la portée est assez faible, et les sauts de son pas si rares que cela.

Pour ne pas se perdre en route, OnePlus intègre uniquement les codecs basiques, à savoir SBC et AAC, bien suffisants pour des écouteurs de ce type, et garants d'une meilleure autonomie.

Enfin, OnePlus intègre un capteur permettant de couper et remettre automatiquement la musique si l'un des écouteurs est enlevé ou replacé. Le principe n'est pas très clair, mais semble reposer sur un micro et non un capteur optique. Ainsi, placer simplement l'écouteur près d'une surface ne suffit pas (du moins rarement) à réenclencher la lecture. L'écouteur pourrait donc bien analyser l'oreille, à la manière des Airpods Pro, afin d'adapter légèrement sa réponse en fréquence. Inutile de trop spéculer là-dessus.

Dommage de ne pas pouvoir couper ce capteur sur les modèles Android classiques, tout le monde n'étant pas fan du principe.

Relevons que les écouteurs sont compatibles en Dolby Atmos avec les modèles suivants : OnePlus 7/7Pro/7T/7TPro/8/8 Pro. Le récent OnePlus
Nord
permet quant à lui d'activer le "Dirac Audio Tuner", dont le principe n'est pour le moment détaillé nulle part, la correction Dirac étant à la base une analyse de l'environnement pour adapter la sonorité. Un avantage, potentiel que nous sommes pour le moment obligé de laisser de côté, faute d'information.

 Une autonomie surprenante

Annoncée à 7 h en simple charge, et à près de 30 h en comptant le boîtier, les écouteurs sont véritablement surprenants de ce côté-là.

Dans les faits, nous avons eu entre 6 h et 6 h 50, suivant les usages et le volume utilisé. En environnement vraiment calme, ce qui est clairement son
élément, il est parfaitement envisageable d'atteindre voire de dépasser les 7 h – 7 h 15. En environnement bruyant, obligeant à pousser le potard, nous pouvons sans doute tomber autour des 5 h30. Reste que, peu importe la configuration d'écoute, les OnePlus Buds sont bien supérieurs aux Airpods sur ce point, et sont, sauf erreur, les true wireless de type bouton les plus endurants du marché.

Le boitier permet environ 2 recharges supplémentaires, ce qui porte le total à environ 28 h. Un score vraiment confortable.

Isolation zéro, micro correct

Les OnePlus Buds étant totalement semblables aux Airpods, il est normal de retrouver cette quasi-absence d'isolation (mis à part quelques dB dans les aigus). Clairement, prendre cela comme un défaut serait une erreur,
puisque c'est une des raisons du succès initial des Airpods. Personne de censé ne s'achète des écouteurs boutons pour les utiliser (uniquement) en milieu bruyant.

Pas adaptés aux environnements bruyants donc, mais bien plus transpirants, bien plus adaptés aux pièces plus calmes, aux endroits dépeuplés, les OnePlus Buds partagent la même philosophie que les Airpods.

Le micro promettait monts et merveilles, le résultat semble juste dans la moyenne, avec un son un peu artificiel, assez loin de celui des Airpods, et une gestion du bruit de fond relativement correcte, tant que le bruit n'explose pas. Sur ce point, nous n'avons pas pu tester objectivement les
qualités des écouteurs, puisque leur système de capteurs rend les mesures et analyses presque impossibles.

Un son aussi bon que l'original

Faire un son équivalent à de bons écouteurs intra-auriculaires avec des écouteurs boutons est presque peine perdue. Néanmoins, avec cette immense contrainte, les Airpods sont parmi les seuls, n'en déplaise aux détracteurs, à avoir réussi à livrer une signature suffisamment basseuse pour ne pas laisser d'impression de manque, et suffisamment claire et détaillée pour ne pas être qu'un gros caisson de basses étouffé. Xiaomi se casse encore les dents (faut de maitrise des graves) dessus, et Huawei commence seulement à bien maîtriser son sujet, avec des Freebuds 3 seulement un poil moins bons que les modèles Apple.

Mais ici, nous ne ferons aucun reproche, puisque les OnePlus Buds sont au moins aussi bons, cela malgré leur tarif.

Pour commencer, le niveau de basses est plus que satisfaisant. Assez prononcée, cette gamme de fréquences bénéficie d'un généreux boost dans les 100 hz afin de donner une assise solide, une sonorité un peu
chaude. Mais cela ne se fait pas pour masquer l'absence de signal passés les 80 Hz, puisque les Buds de OnePlus vont relativement loin, ne paraissent jamais dépassés, excepté pour quelques cas extrêmes.

A l'écoute, le sentiment de petit équilibre chaud fait penser à des Airpods, dont le pic dans les haut-médiums airait été un peu lissé, et le niveau de basses légèrement poussé. Le modèle n'est pas étouffé, ni voilé, ni même mou, et n'est jamais agressif ou trop clair.

Les médiums sont un poil moins détaillés que sur les écouteurs Apple, mais OnePlus se rattrape avec les basses, légèrement mieux maîtrisées. Pour les aigus, nous sommes face aux habituels défauts des écouteurs True Wireless (soit criard soit écourtés). Les écouteurs ne tentent pas ce dont ils ne sont visiblement pas capables, à savoir proposer une extension et une linéarité digne de ce nom. Ses aigus sont donc simples, pas trop agressif, pas étendus au point d'avoir une scène sonore extrêmement large, mais la sensation d'équilibre est bien là.

Le rendu général reste très agréable. Assez énergique sans être agressif, plutôt détaillé et aéré. Même en simples écouteurs boutons, les
OnePlus Buds peuvent se comparer à bien des équivalents intra-auriculaires, dont les signatures sonores sont souvent plus prononcées : La présentation technique et basseuse, mais aux aigus artificiels des Cambridge Melomania 1, ou la signature tranchante mais un peu acide des Creative Outlier Air, pour citer deux bons élèves du genre.

Une réussite ? Oui, surtout dans ce format d'écouteur. OnePlus a bien profité de son petit savoir-faire en matière d'audio, l'a porté sur ce format, à un niveau équivalent à celui du roi en la matière, cela pour un tarif deux fois moindre.

L'avis de Clubic

Très autonome et aussi bon sur le plan sonore que les Airpods, les OnePlus Buds sont sans conteste les concurrents les plus solides du modèle Apple. Si quelques défauts ergonomiques, très évitables, viennent
entacher l'expérience, ces écouteurs sont hautement recommandables aux utilisateurs Android (en particulier OnePlus) intéressés par ce format.

OnePlus Buds

8

Écouteurs True Wireless de type bouton, les OnePlus Buds délivrent une proposition extrêmement intéressante pour les amateurs de cette topologie. Excellente autonomie et son vraiment à la hauteur de l'équivalent Apple.

Les plus

  • Sonorité à la hauteur de son concurrent
  • Excellente autonomie
  • Bonne tenue
  • IPX4

Les moins

  • Système de commandes trop limité
  • Expérience tronquée sur modèles non-OnePlus

Fabrication 6

Ergonomie 6

Autonomie 9

Son 8

Modifié le 10/09/2020 à 13h11
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
scroll top