Test du OnePlus 7 Pro : une entrée fracassante pour le flagship de OnePlus

14 mai 2019 à 17h59
0
La note de la rédac
Nul n'ignorait que OnePlus préparait une petite révolution en ce premier semestre 2019. Bouleversant ses habitudes, et prenant acte que la concurrence sur le segment du milieu de gamme était bien plus rude qu'autrefois, le constructeur chinois se lance aujourd'hui dans le haut de gamme avec un appareil en tout point bluffant. Et, fidèle à ses principes, OnePlus ne fait pas pour autant grimper les enchères.

Non, personne n'ignorait que OnePlus nourrissait de grands projets pour 2019. Personne, en revanche, n'aurait été en mesure de prévoir à quel point le constructeur rendrait une copie propre, sans bavure. Car le véritable flagship de OnePlus cette année, c'est bien lui. Le OnePlus 7 Pro éclipse sans mal son petit frère, qui ne passe plus que pour une banale remise à niveau d'un (déjà excellent) OnePlus 6T.

Pourtant, la somme des innovations intégrées au OnePlus 7 Pro n'est pas synonyme de tarification excessive ; frôlant comme c'est devenu coutume chez d'autres, le millier d'euros. Parce que OnePlus sait pertinemment qu'il ne serait pas où il en est aujourd'hui s'il n'avait pas été étiqueté de "flagship killer", le OnePlus 7 Pro se négociera à sa sortie à partir de 709€. Un tarif que d'autres constructeurs réservent à des modèles moins puissants, ou plus petits, de leurs fers de lance.

Le OnePlus 7 Pro sera disponible le 18 mai dans les pop-up store OnePlus, puis à partir du 21 mai chez les revendeurs habituels.
OnePlus 7 Pro
Le OnePlus 7 Pro en version Nebula Blue. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic



OnePlus 7 Pro : la fiche technique


Sans aucune concession, la fiche technique du OnePlus 7 Pro ferait pâlir n'importe quel flagship testé ces derniers mois dans les colonnes de Clubic. Notez d'ailleurs que si les specs du OP7 Pro 6 + 128 Go sont déjà impressionnantes, OnePlus nous a fourni pour ce test un modèle pourvu de 12 Go de RAM et 256 Go de stockage.

    Le OnePlus 7 Pro, c'est :
  • Écran : 6,67 pouces (19,5:9), AMOLED, définition de 3120 x 1440 pixels (516 ppi) 90 Hz couvrant environ 88,6% de la face avant
  • SoC : Snapdragon 855 (7 nm)
  • Mémoire vive : 6, 8 ou 12 Go
  • Stockage interne : 128 ou 256 Go (non extensible) en UFS 3.0
  • Batterie : 4 000mAh
  • Étanchéité : Non certifié
  • Prise jack 3,5 mm : Non
  • Appareils photo arrière : Sony IMX 586 48 MP (f/1.7) + téléobjectif 8 MP (f/2.4) + ultra grand-angle 16 MP (f/2.2)
  • Appareil photo avant : Sony IMX471 16 MP (f/2.0)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie + OxygenOS 9
  • Coloris : Nebula Blue, Mirror Gray, Almond
  • Prix : 709€ (6+128 Go), 759€ (8+256 Go) ou 829€ (12+256 Go)

À l'intérieur de la boîte, OnePlus ne change guère ses habitudes. Aux côtés de l'habituelle coque en silicone transparent et du film de protection d'écran préappliqué sur la dalle, on retrouve un nouvel adaptateur secteur compatible Warp Charge 30 de 30 Watts, un câble USB-C et ... c'est tout.

En plus d'avoir abandonné le port jack 3.5 mm sur ses smartphones, OnePlus suit les pas d'un certain Apple en ne fournissant même plus l'adaptateur USB-C vers jack 3.5 mm avec ses smartphones. Un point qui ne gênera aucunement celles et ceux ayant déjà transité vers des solutions sans-fil.

Un design massif mais somptueux


Difficile de rester de marbre devant le OnePlus 7 Pro. Tout en écran, le flagship de OnePlus fait une nouvelle fois montre du talent des ingénieurs de la marque pour confectionner des smartphones au dessin raffiné.

Mais ce qui frappe également, ce sont ses dimensions colossales. Voyez plutôt : le OnePlus 7 Pro mesure 162,6 x 75,9 x 8,8 mm pour 206 grammes. C'est à la fois plus large, plus long, plus épais et plus lourd que le Huawei P30 Pro, le plus grand smartphone a être passé dans nos mains récemment.

En d'autres termes : si vous avez en horreur les téléphones de type "phablette", passez votre chemin.

OnePlus 7 Pro - test
Le OnePlus 7 Pro est un smartphone vraiment imposant. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Pour les autres, la générosité des dimensions du OP7 Pro sera au service de leur confort d'utilisation et de l'esthétique générale du produit.

Commençons par parler de son écran, qui occupe pas moins de 88% de la face avant. Dalle AMOLED de 6,67 pouces, elle affiche des bords extra fins que l'on n'a absolument aucun mal à oublier. 1,85 mm sur le haut, 1,70 mm sur les côtés, et 3,2 mm sur le menton pour être exacts. Une belle prouesse, qui se traduit pas un effet waouh encore plus retentissant lorsque l'écran est allumé et une application lancée en plein écran. Rappelons à ce titre que l'écran du OnePlus 7 Pro ne dispose d'aucune encoche.

OnePlus 7 Pro - test
Dépourvu d'encoche, l'écran du OP7 Pro affiche en sus des bords très réduits. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Dessous et comme sur le OnePlus 6T, ce nouveau modèle est pourvu d'un capteur d'empreintes optique, qui se dote néanmoins d'une lentille supplémentaire pour un taux de reconnaissance plus élevé et une rapidité de déverrouillage accrue. Une promesse - nous en reparlerons plus bas - largement tenue par le constructeur.

Ici présenté dans sa version Nebula Blue, le dos en verre du OnePlus 7 Pro affiche un effet mat et un dégradé somptueux. Particulièrement agréable au toucher, il est aussi glissant, et nécessite une attention de tous les instants lorsque vous le manipulez. On le répète : ses dimensions en font un smartphone particulièrement inadapté pour une utilisation à une main. Une impression renforcée par l'aspect glissant de sa face dorsale.

OnePlus 7 Pro - test
Le smartphone jouit d'un design mat très agréable au toucher mais glissant. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Trônent au centre du quart supérieur le trio d'appareils photo qui surplombent le module de flash et le logo de l'entreprise. Le tout formant un équilibre visuel très juste.

Incurvé aussi bien à l'avant qu'à l'arrière, le OnePlus 7 Pro jouit d'une esthétique inédite pour le constructeur chinois. Le smartphone rappelle néanmoins ce qu'il se fait depuis longtemps chez Samsung et plus récemment chez Huawei.

Sur les bords, on retrouve bien entendu le sélecteur trois positions "signature" de OnePlus, permettant de choisir entre le mode silencieux, vibreur ou sonnerie ; le bouton d'allumage et celui du réglage de volume. Chacun est idéalement placé et tombe naturellement sous les doigts lors de la prise en main.

OnePlus 7 Pro - test
OnePlus adopte enfin une silhouette incurvée pour ses smartphones. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

La face inférieure laisse apparaître une grille de haut-parleur, le port USB-C ainsi que le tiroir de carte SIM. En haut, un second et plus large haut-parleur est quant à lui surplombé par le tiroir de la caméra pop-up, l'une des grandes nouveautés du OnePlus 7 Pro.

Très réactif, le mécanisme se déclenche dès que le software a besoin d'accéder à la caméra (selfie, reconnaissance faciale). Le tiroir s'ouvre en moins d'une seconde (0,65 seconde exactement) et se referme dans un laps de temps similaire. Notez qu'un léger bruit mécanique se laisse entendre lorsque le tiroir sort ou rentre dans son logement. D'apparence plutôt robuste, celui-ci aurait été testé jusqu'à 300 000 ouvertures par OnePlus - qui garantit au moins 150 ouvertures par jour pendant 5 ans.

OnePlus 7 Pro - test
Le mécanisme de caméra "pop-up" est très réactif et semble plutôt robuste. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Un écran sans bord d'une fluidité inédite


OnePlus en a fait des caisses au cours des dernières semaines concernant l'écran de son nouveau flagship. "Il faut le voir pour le croire", déclarait d'ailleurs à son sujet Pete Lau, PDG de l'entreprise. Mais il faut bien l'avouer : même avec toute la mauvaise foi du monde, difficile de ne pas être bluffés par la qualité et surtout la fluidité de l'affichage du OnePlus 7 Pro.

OnePlus 7 Pro - test
L'écran du OP7 Pro occupe plus de 88% de la face avant. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Une fois passée l'étape du paramétrage initial du smartphone, se confronter pour la première fois au fond d'écran dynamique choisi par défaut par OnePlus est une sacrée expérience visuelle. Le constructeur a eu le nez creux en capitalisant sur la fréquence d'affichage tant l'écart entre une dalle 60 et 90 Hz nous apparaît désormais comme évident.

OnePlus 7 Pro - test
L'écran du OnePlus 7 Pro est son meilleur atout. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Difficile de décrire ce ressenti avec des mots. Ici, on touche au sensoriel, à la réactivité générale de l'appareil et son temps de réponse. Une chose est sûre cependant : jamais, sur un smartphone, je n'ai eu telle sensation d'instantanéité. Le OP7 Pro réagit au doigt et à l'oeil, et chaque application, chaque scroll ou chaque swipe s'effectue à une vitesse folle. Rappelons néanmoins que OnePlus n'est pas le premier constructeur à opter pour du 90 Hz - Asus le devançant de peu avec le ROG Phone.

La qualité générale de la dalle n'est pas en reste, au contraire. Toujours réglable finement via les réglages, la colorimétrie native nous apparaît convaincante ; bien qu'un peu froide. La finesse d'affichage est elle optimale - l'écran oscillant entre du QHD+ et du FHD+ pour une densité de pixels de 516 ppi.

Avec plus de 88% de la surface avant couverte par l'écran, la lecture ou le visionnage de vidéo se fait dans des conditions optimales. Compatible HDR10+, l'écran AMOLED donne à voir des contenus vidéos superbement mis en valeur, quand l'absence d'encoche ou de poinçon ne viendra jamais perturber la concentration de l'utilisateur.

OnePlus 7 Pro - test
Compatible HDR10+ et affichant du QHD+, le OnePlus 7 Pro est taillé pour la lecture vidéo. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le OnePlus 7 Pro est doté d'un moteur de retour haptique inédit

Si tous les smartphones sont équipés d'un moteur de vibrations, rares sont les constructeurs à se creuser la tête pour innover sur la question. OnePlus a décidé de se pencher sur la chose, et inaugure avec son OP7 Pro un moteur complètement repensé.

Conséquence de cet ajout : la réception de notifications, mais aussi la simple frappe au clavier offre un feedback inédit de précision. Ici encore, on touche au ressenti, et il est bien difficile de le retranscrire avec des mots. Résumons plutôt cela en ces termes : nous ignorions que nous avions besoin d'un vrai moteur de vibrations, et nous ne pouvons désormais plus nous en passer.


Nous émettrons malgré tout une énorme réserve au sujet de l'écran : sa luminosité maximale. Très largement insuffisante malgré les 800 nits annoncés par le constructeur, elle rend l'utilisation du smartphone en plein soleil très difficile sans plisser les yeux et se rapprocher de l'écran.

Mais quid du capteur d'empreintes sous l'écran ? On l'a dit : OnePlus a intégré une lentille supplémentaire à son capteur, garantissant non seulement une fiabilité accrue, mais aussi une reconnaissance plus rapide.

Un pari tenu haut la main, puisque le OnePlus 7 Pro nous apparaît sans mal comme le smartphone remplissant le mieux son cahier des charges en matière de capteur intégré à l'écran. Rapide et peu capricieux, celui-ci est finalement l'antithèse du capteur qui a été inauguré sur le OnePlus 6T et qui était au mieux horripilant.

OnePlus 7 Pro - test
Le lecteur d'empreintes intégré à l'écran est le plus rapide jamais testé chez Clubic. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Des performances de haut vol


On n'en attendait pas moins de ce OnePlus 7 Pro, et il ne nous déçoit absolument pas au chapitre des performances. Le modèle (12 Go de mémoire vive, rappelons-le) que nous a prêté OnePlus est une véritable bombe de puissance qu'aucune tâche ou application - même gourmande - ne saurait désamorcer.

OnePlus 7 Pro - test
OnePlus 7 Pro - test

Sur AnTuTu et Geekbench, le OP7 Pro est au coude à coude avec le Mi 9 de Xiaomi

Avec 373 807 points au compteur sur AnTuTu, le OnePlus 7 Pro se hisse en tête des smartphones testés par Clubic. De peu, remarquez. Car il y a quelques mois, un certain Xiaomi Mi 9 enregistrait quant à lui 373 376 points sur le même test - et avec 6 Go de RAM en moins et une puce de stockage en USF 2.1. On doit bien avouer qu'on s'attendait à taper un petit peu plus haut avec ce OnePlus 7 Pro ; même si cela n'aurait absolument aucun intérêt.

Sur notre protocole habituel via Geekbench, le OnePlus 7 Pro se situe encore une fois au coude à coude avec le Mi 9 de Xiaomi. 3 512 points en single-core, et 11 036 en multi-core. Du très bon, qui confirme une nouvelle fois que le Snapdragon 855 est une formidable plate-forme pour les smartphones de 2019.

Il est cependant un point sur lequel le OnePlus 7 Pro fait beaucoup (beaucoup beaucoup) mieux que le Mi 9 : les débits de sa puce de stockage.

Vous le savez : le OnePlus 7 Pro est le premier smartphone a être équipé d'une puce de stockage en UFS 3.0. Et les bienfaits de cette technologie ne se font pas attendre. Sur Androbench, le OP7 Pro enregistre un débit en écriture séquentielle de 386,56 Mb/s et - tenez-vous bien - 1 458,56 Mb/s en lecture séquentielle. À titre de comparaison, le Xiaomi Mi 9 enregistre respectivement 189,33 Mb/s et 771,97 Mb/s ; le Huawei P30 Pro 231,67 Mb/s et 899,51 Mb/s et le Samsung Galaxy S10+ 193,04 Mb/s et 779,62 Mb/s.

OnePlus 7 Pro - test

Question stockage en revanche, le OP7 Pro piétine toute concurrence

Au-delà des chiffres, cette surenchère de puissance se traduit par une réactivité exemplaire et de tous les instants, un appétit pantagruélique pour le multitâche et une assurance de lancer le moindre jeu du Play Store dans son degré de qualité maximum sans jamais essouffler le smartphone. On ne surprendra ainsi personne en disant que Fortnite se lance sans peine dans la qualité "Épique" avec la résolution poussée au maximum. Notez toutefois que le smartphone n'est pas encore compatible avec le mode 60 fps du Battle Royale d'Epic Games.

OnePlus rate le coche de l'autonomie mais se rattrape avec la charge rapide


Un excellent smartphone en 2019 doit répondre à deux critères essentiels : faire de jolies photos, et se montrer endurant. Si le OnePlus 7 Pro répond favorablement au premier impératif (nous y reviendrons), il se montre moins convaincant sur le second.

Qu'on s'entende bien : le OnePlus 7 Pro vous restera fidèle pendant plus d'une journée et demie avec une charge complète. Mais il faut bien avouer que d'autres constructeurs font mieux sur leurs flagships. Huawei en tête.

Lors de notre test, le OnePlus 7 Pro est resté éveillé pendant 34 heures et son écran l'a été pendant 4h36. On est donc loin - pour comparer à prix égal - du Huawei P30 dont l'écran avait pu rester allumé pendant plus de 6 heures.

OnePlus 7 Pro - test
OnePlus 7 Pro - test

En termes d'autonomie, le OnePlus 7 Pro tient sans mal la journée et demie


Il nous semble néanmoins important de préciser que, par défaut, le OnePlus 7 Pro affiche une définition QHD+ et un taux de rafraîchissement de 90 Hz. Un rapide passage dans le menu dédié à l'affichage permet de repasser manuellement en FHD+ et de permuter entre du 60 Hz et du 90 Hz. Ce faisant, l'autonomie du smartphone s'en retrouve évidemment améliorée.

OnePlus 7 Pro - test
OnePlus 7 Pro - test

Par défaut, le couple QHD+ / 90 Hz est très consommateur d'énergie

Qu'à cela ne tienne, OnePlus a trouvé la parade idéale pour lisser ces quelques aspérités : la Warp Charge 30. Une dénomination marketing un brin bling-bling, qui désigne en réalité la fonctionnalité de charge rapide (à 30 W donc) dont est pourvu le OnePlus 7 Pro (et le OnePlus 6T MacLaren Edition avant lui). Très concrètement, la batterie de 4 000 mAh du OP7 Pro se recharge à 57% en 30 minutes et ne demande que 1h20 avant d'atteindre les 100%. Légèrement moins impressionnant que la SuperCharge 40 W des Huawei P30 Pro et Mate 20 Pro, mais rappelons que ces derniers sont vendus 300€ plus chers.

Enfin, signalons à toutes fins utiles que le OnePlus 7 Pro n'est pas compatible avec la charge sans-fil. OnePlus fidèle à sa philosophie, juge que la technologie n'est pas encore assez efficace et durable.

OnePlus 7 Pro : un bon photophone sans fioriture


En novembre dernier, nous notions déjà les immenses progrès qu'avait faits le constructeur en matière de photographie sur son OnePlus 6T. Le trublion chinois poursuit ses efforts, et signe sur le OnePlus 7 Pro une nouvelle formule à trois capteurs qui, si elle n'est pas exempte de défauts, produit des résultats équilibrés et naturels.

Le flagship de OnePlus cède à la grande tendance annuelle qu'est le triptyque d'appareils photo dorsaux. Aux côtés d'un capteur principal de 48 mégapixels s'affichent un télé-objectif de 8 mégapixels et un ultra grand-angle de 16 mégapixels. Un trio qui offre, vous vous en doutez, une belle polyvalence dans les prises de vues (plage focale de 17-78 mm), même s'il faut noter de grandes disparités dans la qualité des clichés entre chaque capteur.

OnePlus 7 Pro - test
Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le module principal est presque irréprochable. Le Sony IMX586 fait encore une fois des merveilles, et permet au OnePlus 7 Pro d'obtenir des résultats à la fois naturels et débordants de détails. Lumineux (f/1.7), l'objectif est aussi bien à l'aise quand le soleil décline. Mais ne lui en demandez pas trop : il faudra le plus souvent passer par le mode "Photo nocturne" pour maximiser ses chances d'obtenir une photo exploitable de nuit.

OnePlus 7 Pro - test

OnePlus 7 Pro - test

OnePlus 7 Pro - test
De nuit, le mode Paysage Nocturne produit de bons résultats sans trop en faire. On distingue même quelques étoiles dans le ciel. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le télé-objectif est quant à lui assez frustrant. Frustrant, car avec une longueur focale équivalente à 78 mm sur un appareil photo plein format, vous serez souvent amenés à vous reculer quand vous passez en mode portrait. Pour vous donner un ordre d'idée, cela correspond à un zoom 3x sur n'importe quel autre smartphone du marché. En contrepartie, reconnaissons-le, les résultats sont au rendez-vous, avec de superbes flous d'arrière-plan et une colorimétrie juste.

OnePlus 7 Pro - test

OnePlus 7 Pro - test
Le mode Portrait est convaincant en extérieur, mais est plus aléatoire en intérieur. Le détourage, notamment, est parfois un peu hasardeux. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Un point qui est par contre à décrier sur le module ultra grand-angle, dont la balance des blancs est totalement aux fraises. La différence de couleurs est frappante entre deux photos prises au même endroit et au même moment. La déformation des clichés (dans tous les cas inévitables en très grand-angle) est aussi particulièrement visible sur certaines prises. Il faut dire qu'un angle de vue de 117° est tout sauf naturel, et que même un algorithme très perfectionné a du mal à redresser l'intégralité des lignes d'une photo.

OnePlus 7 Pro - test

OnePlus 7 Pro - test
Observez la différence de colorimétrie entre le capteur standard (photo une) et le très grand-angle (photo deux). Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À l'avant, la caméra logée dans le mécanisme "pop-up" produit quant à elle des résultats extrêmement convaincants. Le capteur Sony IMX471 de 16 mégapixels se révèle très largement suffisant pour les autoportraits, et n'a aucun mal à bien exposer l'entièreté d'une scène, même à contrejour. Le traitement est léger et naturel. Bref : équilibré.

OnePlus 7 Pro - test
OnePlus 7 Pro - test
À l'avant, la caméra pop-up fait du bon travail. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Enfin concernant la vidéo, le OnePlus 7 Pro est capable de filmer jusqu'en 4K à 60 images par seconde. Doté d'une stabilisation optique de très bonne facture, les vidéos tournées sur le OP7 Pro ressortent tout à fait exploitables peu importe les conditions.

OnePlus 7 Pro : l'avis de Clubic


Tester à longueur d'année des smartphones finit par vous vacciner contre les effets d'annonce des constructeurs. Il n'est pas rare, pendant les conférences, que les journalistes spécialisés lèvent les yeux au ciel lorsqu'une promesse trop audacieuse est prononcée par un CEO enthousiaste. Pourtant, notre propre enthousiasme à l'égard de la nouveauté est parfois ravivé lorsqu'un produit parvient à tenir lesdites promesses. C'est le cas de ce OnePlus 7 Pro.

Si ses dimensions généreuses feront qu'il ne trouvera pas son public auprès des amateurs de smartphones compacts, on ne peut rester insensible face à cette énorme dalle QHD+ de 90 Hz. Doté d'une fluidité inédite, le OnePlus 7 Pro n'en est que plus agréable à utiliser. Un confort encore amélioré par la disparition de toute forme d'encoche, de poinçon ou de goutte d'eau, et qui permet au flagship de limiter les distractions visuelles lors de la lecture.

On constate aussi avec plaisir que OnePlus a poursuivi ses efforts en matière de photographie, et propose ici avec ce nouveau modèle une expérience simple, naturelle et surtout de très bonne qualité - si ce n'était pour ces soucis de balance des blancs sur le très grand-angle.

Des défauts ? Il en a, bien entendu. Sa luminosité maximale faiblarde en fait un smartphone difficile à utiliser en extérieur ; et son autonomie (34h selon notre test) n'est pas tout à fait au niveau des autres smartphones haut de gamme. Mais au moment de faire les comptes, ces défauts nous apparaissent comme des détails au regard des améliorations et des ajouts qui ont été apportés, en six mois, à un OnePlus 6T qui n'était déjà pas loin d'être irréprochable.

OnePlus 7 Pro

Les plus
+ Un rapport qualité-performances-prix imbattable
+ Un écran d une fluidité sans pareille
+ Le smartphone Android le plus rapide du marché
+ 50% d'autonomie en 30min de charge
+ Capteur d empreintes sous l écran ultra rapide
+ Caméra pop-up rapide à dégainer
Les moins
- Moins autonome que ses concurrents
- Pas d adaptateur USB-C vers jack 3.5 mm inclus
- Balance des blancs à la ramasse sur l objectif très grand-angle
- Écran peu lumineux en extérieur
Design
Écran
Performances
Autonomie
Photographie
5


Test réalisé à partir d'un smartphone prêté par le constructeur
Modifié le 15/05/2019 à 12h45
12 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top