Test Xiaomi Mi 9 : le plus puissant des smartphones. À moins de 500 €

le 05 mars 2019 à 12h00
0
La note de la rédac
Officialisé en France à l'occasion d'une conférence au Mobile World Congress de Barcelone, le Xiaomi Mi 9 a déjà l'étoffe des grands. Loin des évolutions timides que la concurrence offre souvent à ses flagship, le Mi 9 révolutionne la formule du haut de gamme Xiaomi. Le smartphone le plus performant de 2019 ne coûte que 469€.

Le rythme de sortie des smartphones Xiaomi donne le tournis. Sept mois seulement séparent le Mi 8 de ce nouveau modèle, et pourtant les différences sautent aux yeux. Processeur dernier cri, trio d'appareils photo, capteur d'empreintes intégré sous l'écran, charge sans-fil ultra rapide... autant d'éléments que le constructeur a dû digérer et intégrer rapidement à son nouveau modèle pour répondre à une concurrence des plus rudes sur le segment du haut de gamme.

Pourtant, à la différence de nombreux confrères, le constructeur chinois n'a pas traduit les nombreuses améliorations offertes à son flagship sur l'addition. Mieux : le Mi 9 s'affiche même 30€ moins cher que son prédécesseur.

Le Xiaomi Mi 9 est déjà disponible à partir de 469€ dans sa version 6 Go de RAM, 64 Go de stockage et dans les coloris noir, bleu océan et violet améthyste.

Xiaomi Mi 9 test
Crédits : Xiaomi


Xiaomi Mi 9 : la fiche technique


On peine à croire que sept mois seulement séparent la sortie du Mi 9 de celle du Mi 8. Se refusant à la pratique de l'upgrade aux petits bras, Xiaomi offre à son flagship tout ce que l'on attend d'un smartphone en 2019.

Le Xiaomi Mi 9, c'est :
  • Écran : 6,39 pouces (19,5:9), AMOLED, définition de 2340 x 1080 pixels (403 ppi) couvrant 90,7% de la face avant
  • SoC : Snapdragon 855 (7 nm)
  • Mémoire vive : 6, 8 ou 12 Go
  • Stockage interne : 64, 128 ou 256 Go UFS2.1
  • Batterie : 3 300 mAh
  • Étanchéité : Non
  • Prise jack 3,5 mm : Non
  • Appareils photo arrière : 48 MP (f/1.75) + 16 MP (f/2.2) grand-angle + 12 MP (f/2.2) téléobjectif
  • Appareil photo avant : 20 MP (f/2.0)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie + MIUI10
  • Coloris : noir, bleu océan et violet améthyste
  • Prix : à partir de 469€
Dans sa boîte, le Xiaomi Mi 9 s'accompagne d'un adaptateur secteur de 18 W (QuickCharge 3.0), d'un câble USB-C, d'un adaptateur USB-C / jack 3,5 mm et d'une coque en silicone transparente. Pour notre test, Xiaomi a aussi tenu à nous fournir leur nouveau socle de recharge sans-fil. Le Mi 9 est en effet compatible avec la charge rapide sans-fil à 20 W lui permettant de se recharger totalement en 90 minutes chrono.

Une esthétique audacieuse et des finitions exemplaires


Le Xiaomi Mi 9 est un beau produit. Simple et efficace, en n'oubliant pas d'être audacieux. Le dos de l'appareil, tout de verre vêtu, est recourbé. Un peu à la manière de l'écran incurvé des téléphones Samsung. Une courbure aussi bien agréable à l'oeil qu'en main, puisqu'elle favorise la préhension de l'appareil.

Xiaomi Mi 9 test
Le Mi 9 dispose d'une jolie courbure dorsale qui favorise sa prise en mains. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Dommage que le bloc d'appareils photo soit alors si proéminent. Comme sur les derniers iPhone, le Xiaomi Mi 9 voit ses trois modules photo dépasser assez largement de l'arrière de sa coque. Posé à plat, l'appareil s'en retrouve donc plutôt instable.

Xiaomi Mi 9 test
Le dos de l'appareil est un peu trop dépouillé à notre goût. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Disposés en ligne verticale, les modules photo semblent bien seuls au dos de l'appareil. En effet le Mi 9 donne dans l'économie esthétique, et ne fait figurer qu'un petit logo "Mi" sur son quart inférieur. La chose est vraisemblablement moins "dérangeante" sur les versions bleues et violettes du Mi 9. Les seules à disposer du "schéma holographique" qui reflète les rayons du soleil pour offrir des nuances irisées. Maigre consolation : le premier module photo est cerclé de ce même revêtement.

Xiaomi Mi 9 test
Le premier module photo dispose d'un revêtement irisé. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Aussi cette friche visuelle se fera le terrain de jeu privilégié des traces de doigts, dont le verre choisi par Xiaomi semble très friand.

Xiaomi Mi 9 test
Le Mi 9 ADORE les traces de doigts. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Du reste, le Xiaomi Mi 9 est très bien conçu. Doté d'un rapport taille / poids idéal (157,5 mm de haut, 74,67 mm de large et 7,61 mm d'épaisseur pour 173 grammes), l'appareil tient parfaitement en main, et nos doigts trouvent naturellement le chemin des différents boutons.

Xiaomi Mi 9 test
Le Mi 9 est léger et très agréable à prendre en mains. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À droite, le réglage du volume surplombe le bouton d'allumage. À l'opposé, Xiaomi a fait le choix d'intégrer un bouton dédié à Google Assistant. Et s'il est impossible de se défaire de l'intelligent artificielle signée Google, on peut adjoindre à ce bouton des actions supplémentaires, comme le lancement de l'appareil photo en maintenant le doigt appuyé dessus.

On prend acte des efforts qui ont été faits par Xiaomi pour maximiser la surface d'affichage de son Mi 9. Le modèle précédent offrait un ratio écran/corps de 87% environ. On grimpe ici à 90,7%. Une nette progression, permise notamment par l'amincissement du menton de l'appareil, et par l'utilisation d'une encoche en "goutte d'eau", rappelant celle du OnePlus 6T.

Xiaomi Mi 9 test
Xiaomi a réduit les marges à leur minimum sur son nouveau modèle. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Contrainte technique : en optant pour une telle occupation de l'écran, les ingénieurs de Xiaomi ont été forcés de minimiser l'espace alloué au haut-parleur de leur téléphone. Comprenez que le son lors des appels est juste passable, et qu'il vous faudra trouver le soft spot permettant une écoute optimale de votre interlocuteur. Dommage pour ... un téléphone.

Et ne comptez pas sur les deux grilles de haut-parleurs situés de part et d'autre de la prise USB-C pour remonter le niveau. S'ils ne souffrent pas d'un problème de puissance, ils ne sont pas particulièrement doués pour restituer un son de qualité lors de l'écoute musicale.

Xiaomi Mi 9 test
Toute la partie sonore est globalement décevante. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Un écran toujours excellent


Pour son nouveau flagship, Xiaomi a une nouvelle fois fait confiance à Samsung pour lui fournir des dalles AMOLED de qualité. Un choix judicieux, tant la maestria du constructeur sud-coréen n'est plus à prouver.

Xiaomi Mi 9 test
L'écran du Mi 9 est un pur régal. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Avec 90,7% de la surface avant couverte par cet écran, autant dire que la navigation est un réel plaisir. L'écran est lumineux, parfaitement contrasté, et calibré aux petits oignons dès sa sortie d'usine. Concrètement, celui-ci grimpe jusque 600 nits pour un contraste de 60 000:1, et couvre 103,8% de l'espace colorimétrique NTSC. Que ce soit pour la lecture, le jeu ou le visionnage de vidéos : l'utilisation du Mi 9 est un pur plaisir.

Xiaomi Mi 9 test
MIUI10 intègre un mode sombre intégral

Un plaisir encore décuplé par la disponibilité d'un mode sombre intégral grâce à MIUI10. Idéal pour profiter des noirs infinis de la technologie OLED, et également pour économiser sans effort sa batterie.

Grosse nouveauté pour Xiaomi : l'écran du Mi 9 intègre un capteur d'empreintes. Contrairement à Samsung, qui opte avec son Galaxy S10 pour un capteur ultrasonique, le smartphone chinois embarque un modèle optique plus classique.

Situé un peu trop bas sur l'écran à notre goût, il remplit son office avec un succès inégal. En effet il nous est arrivé de devoir nous y reprendre à plusieurs fois pour déverrouiller notre smartphone. Dans les faits, il est assez rare de poser son doigt exactement à l'endroit idoine pour que le capteur identifie vos empreintes. Un affaire d'habitude plus qu'une réelle tare, rassurez-vous.

Xiaomi Mi 9 test
Le capteur d'empreintes optique manque de précision et se trouve trop bas sur l'écran. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le smartphone Android le plus rapide du marché


Le Xiaomi Mi 9 est le premier smartphone grand public à se doter du Snapdragon 855 de Qualcomm. Un SoC gravé en 7 nm, qui permet notamment une gestion énergétique optimale, mais aussi une jolie montée en puissance par rapport à la génération précédente. C'est notamment grâce aux nouveaux coeurs Kryo 485, qui se décomposent désormais selon le principe du big.medium.LITTLE : un coeur ultra performant de 2,84 GHz, trois coeurs moyens à 2,42 GHz et quatre coeurs efficients à 1,80 GHz. Une très belle horlogerie (et une idée empruntée au Kirin 980 du Mate 20 Pro), qui se voit ici couplée à 6 Go de RAM pour des résultats tout bonnement explosifs.

Niveau performances, le Xiaomi Mi 9 joue les coudées franches avec un certain iPhone XS - le smartphone le plus rapide passé sous nos radars. Avec 373 376 points sur AnTuTu Benchmark, le Mi 9 est tout bonnement le téléphone Android le plus véloce du moment. 99% des utilisateurs sont dépassés dans toutes les catégories de test, à l'exception de la mémoire vive où les 6 Go de RAM rivalisent difficilement avec des mobiles mieux pourvus.

Xiaomi Mi 9 test
Xiaomi Mi 9 test

Les scores du Mi 9 sous AnTuTu et Geekbench

Un passage sous Geekbench ne nous dit pas autre chose : le Xiaomi Mi 9 est une bombe. 3 536 points en single-core, et pas moins de 10 963 en multi-core. Un écart respectif de 7 et 14% par rapport au Honor View 20, le roi désormais déchu de son titre.

Une petite déception serait à aller chercher au niveau des performances de son support de stockage en USF2.1, qui ne fournit pas tout à fait des résultats à la hauteur du reste. Sur Androbench, la puce enregistre un débit de 771,97 Mb/s en lecture séquentielle et 189,33 Mb/s en écriture. Pour reprendre l'exemple du View 20 de chez Honor, le concurrent enregistre des débits respectifs de 858,73 Mb/s et 249,88 Mb/s.

Xiaomi Mi 9 test
Les performances du support de stockage sont un brin en dessous de nos attentes

Des chiffres qui se traduisent à l'usage par un smartphone turbo réactif. Difficultés pour bien placer son doigt sur le capteur mises à part, le déverrouillage du téléphone se fait en une fraction de milliseconde, et le lancement de la moindre application s'opère en un clignement d'oeil. Le multitâche est un véritable bonheur ; passer d'une application à l'autre se fait dans un mouvement imperceptible et, vous l'imaginez, aucun jeu du Play Store ne saurait mettre à genoux le Snapdragon 855.

Xiaomi Mi 9 test
Fortnite est jouable en qualité "épique" ou en "élevé à 60 ips. Crédits : Epic Games

Sur Fortnite, le jeu nous est même proposé en qualité "épique" à 30 images par seconde ou "élevé" à 60 images par seconde. Même constat sur PUBG Mobile, qui s'affichera en qualité "HDR" avec le taux de rafraîchissement poussé à son maximum.

Une autonomie correcte et des capacités de recharge ahurissantes


Certains ont pu s'émouvoir que Xiaomi n'ait pas doté son Mi 9 d'un accumulateur plus conséquent que celui de 3 200 mAh embarqué. Il faut dire qu'à l'heure où certains vont jusqu'à inclure une batterie de 18 000 mAh dans leur smartphone, le Mi 9 fait pâle figure. Mais cela est sans compter sur les prouesses du Snapdragon 855 dont nous n'avons pas fini de dire du bien ici. Grâce à son architecture plus économe en énergie, le SoC de Qualcomm permet au Mi 9 de tenir tête en termes d'autonomie à des smartphones pourvus de batteries plus épaisses.

Mais qu'on se le dise : le Xiaomi Mi 9 n'est pas le champion incontesté de l'autonomie. En usage standard (réseaux sociaux, navigation, musique et quelques parties de jeux vidéo), le smartphone de Xiaomi vous restera fidèle pendant plus d'une journée et demie. Un score tout à fait honorable, et ô combien suffisant lorsque l'on prend en compte la rapidité avec laquelle le flagship de Xiaomi se recharge.

Xiaomi Mi 9 test
La charge rapide sans-fil : un énorme atout pour le Mi 9. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi a beaucoup capitalisé sur la compatibilité de son appareil avec la charge sans-fil rapide à 20 W lors de sa conférence barcelonaise. Force est de constater que le Chinois a mis les petits plats dans les grands avec sa technologie, qui permet désormais de recharger son smartphone à 100% en 1h30 grâce au socle de recharge sans-fil.

En filaire, il vous faudra compter à peu près autant, puisque ces filous de Xiaomi n'ont pas daigné inclure un adaptateur secteur de 27 W dans leur packaging. Pourtant compatible avec la technologie QuickCharge 4 de Qualcomm, le Xiaomi ne s'accompagne que d'un adaptateur secteur 18 W QuickCharge 3. On pinaille, mais on aurait apprécié que le constructeur aille jusqu'au bout de ses idées, d'autant qu'il a énormément communiqué sur cette partie de la fiche technique.

Un appareil photo très complet et équilibré


Si vous me lisez depuis un certain temps, vous n'aurez pas manqué de remarquer que j'ai quelques comptes à régler avec les capteurs photo des smartphones venus de l'Empire du Milieu. Leur problème ? Préférer doter leurs appareils de fonctionnalités "IA" et d'un traitement logiciel excessif que de capitaliser sur des capteurs aux photosites plus épais.

Heureusement, ça se calme. Les derniers smartphones passés entre nos mains confirment que les constructeurs ont pris la mesure de leur mauvais goût parfois outrancier. En début d'année, le Mi Mix 3 de Xiaomi me rassurait d'ailleurs sur la trajectoire de la marque en matière de photographie. Le Mi 9 achève de me convaincre que le pire est derrière nous.

Comme le dit par ailleurs le site de référence DxOmark : "le Mi 9 est le meilleur smartphone Xiaomi que nous ayons testé". Le nouveau fleuron du constructeur s'en tire effectivement avec 107 points, et se positionne pile entre l'iPhone XS Max et le Samsung Galaxy S10 Plus.

Xiaomi Mi 9 test
Xiaomi Mi 9 test
Xiaomi Mi 9 test
Une photo prise successivement avec l'ultra grand-angle, le grand-angle et le téléobjectif. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Grâce à son trio d'appareils photo d'une longueur focale équivalente à 17 mm, 26 mm et 50 mm, le Mi 9 est un photophone extrêmement versatile. On passe aisément du mode très grand-angle au zoom grâce à l'interface bien pensée de l'application caméra, ce qui permet de s'adapter à un très grand nombre de situations.

Le Xiaomi Mi 9 produit des clichés détaillés, parfaitement exposés dans une énorme majorité de cas, et au curseur toujours justement placé au niveau du contraste et de la clarté. L'ajout d'un capteur de 48 mégapixels ne semble pas, en revanche, améliorer à ce point le rendu des photographies par rapport à d'autres smartphones plus modestes en la matière. Enfin on notera quelques petits ratés au niveau de la balance des blancs en mode ultra grand-angle.

Xiaomi Mi 9 test
La balance des blancs est parfaite avec le capteur standard...
Xiaomi Mi 9 test
... mais tire beaucoup sur le jaune en mode ultra grand-angle. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

On s'enthousiasme par contre de ses capacités en basse luminosité. Le nouveau smartphone de Xiaomi est particulièrement friand de scènes peu éclairées, desquelles il parvient malgré tout à tirer de la lumière. Le mode nuit est à ce titre une vraie claque, même s'il ne rivalise pas encore avec celui du Pixel 3.

Xiaomi Mi 9 test
De nuit, le Mi 9 produit des clichés d'excellente qualité (mode nuit désactivé). Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Xiaomi Mi 9 test
Le mode nuit permet de récupérer un maximum de détails grâce à une pause de quelques secondes. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le télé-objectif du Mi 9 s'en tire admirablement bien pour ce qui est de donner de la profondeur aux scènes et aux portraits que l'on souhaite capturer. Une profondeur de champ qu'il est d'ailleurs possible de modifier à l'envi pendant la capture.

À l'avant, le capteur de 20 mégapixels offre également d'excellents résultats, même quand la lumière vient à manquer. Cependant, ses photosites de faible envergure (0,9 µm) ne permettent pas d'obtenir un degré de détail extraordinaire.

Xiaomi Mi 9 test
Xiaomi Mi 9 test

De jour comme de nuit, le capteur avant produit de jolis résultats, même si le lissage est assez important. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le Xiaomi Mi 9 est capable de filmer en 4K à 60 images par seconde. La stabilisation est d'ailleurs excellente ; aussi bien en photographie qu'en capture de vidéo.

Xiaomi Mi 9 : l'avis de Clubic


Le Xiaomi Mi 9 est probablement le meilleur smartphone jamais confectionné par le constructeur. Partant d'une base déjà très solide avec son précédent modèle, Xiaomi remet à niveau pratiquement toutes les composantes de son flagship pour confectionner un smartphone qui se hisse déjà en favori pour la rétrospective de 2019.

Écran irréprochable, performances de haut vol, photographie impeccable et recharge sans-fil ultra rapide : autant d'éléments qui font du Mi 9 un smartphone d'exception, d'autant que son constructeur n'en demande que 469€. Un positionnement ultra agressif au regard de sa proposition, qui augure déjà un duel acharné avec le concurrent OnePlus, lequel a intérêt de bien peaufiner sa copie avant de dégainer son nouveau modèle.

Une somme de qualités qui ne doit pourtant pas nous mettre d'oeillères quant à ses défauts. Haut-parleur faiblard, capteur d'empreintes capricieux, quelques choix esthétiques discutables. Des peccadilles, diront certains.

Xiaomi Mi 9

Les plus
+ Prise en mains idéale
+ Grande polyvalence photographique
+ Ses performances de haut vol
+ La recharge rapide sans-fil
Les moins
- Les haut-parleurs décevants
- Capteur d empreintes capricieux
- Pas de chargeur QuickCharge 4 dans la boîte
- Dos en verre très sensible aux traces de doigts
Performances
Design
Autonomie
Photo
Écran
4



Le Xiaomi Mi 9 dans l'actualité


Voici les dernières actualités concernant le Xiaomi Mi 9 :
Modifié le 16/04/2019 à 16h33
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Smartphone Android

Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Linux on DeX est désormais compatible avec le Galaxy S9, S10 et Tab S5e
C’est officiel : le OnePlus 7 sera présenté le 14 mai prochain à Londres
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
Lenovo a confirmé la prise de photos à 100 mégapixels sur le Z6 Pro
Le Samsung Galaxy Fold accuse de graves problèmes d’écran le rendant inutilisable
On dénombre déjà 60 nouveaux smartphones Android sortis en 2019
Test Xiaomi Mi 9 SE : un séduisant smartphone à un tarif agressif
scroll top