Test Huawei P30 : le petit format aussi impressionnant que le grand

15 avril 2019 à 18h09
0
La note de la rédac
Huawei a pris l'habitude de décliner ses flagship en une version Pro et une itération "classique". Et si le P30 Pro nouvellement sorti nous avait convaincus à tous les niveaux, le P30 que nous testons aujourd'hui répond lui aussi à toutes nos attentes.

D'autant que ce dernier possède quelques arguments de taille pour séduire. Contrairement à son grand frère, le Huawei P30 est parfaitement manipulable à une main, et jouit avec ça du même enrobage technique que la version Pro. À quelques exceptions près évidemment, que nous allons détailler sans plus de cérémonie dans ce test.

Le Huawei P30 est d'ores et déjà disponible pour 799€ dans les coloris bleu, noir et nacré.

Huawei P30 : la fiche technique


Il a beau perde son suffixe "Pro", le Huawei P30 a l'étoffe d'un flagship de très haut vol. Même SoC, même quantité de mémoire vive et de stockage... les différences se feront finalement sur des détails très techniques de la partie photo. Nous y reviendrons.

Le Huawei P30, c'est :

  • Écran : 6,1 pouces (19,5:9), OLED, définition de 2340 x 1080 pixels (422 ppi) couvrant environ 85,8% de la face avant
  • SoC : Kirin 980 (7 nm)
  • Mémoire vive : 8 Go
  • Stockage interne : 128 Go (extensible jusqu'à 256 Go via NM Card)
  • Batterie : 3 650 mAh
  • Étanchéité : IP 53
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Appareils photo arrière : 40 MP (f/1.8) équivalent 27 mm + 8 MP (f/2.4) télé-objectif équivalent 80 mm + 16 MP (f/2.2) ultra grand-angle équivalent 17 mm
  • Appareil photo avant : 32 MP (f/2.0)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie + EMUI 9.1
  • Coloris : noir, bleu, nacré
  • Prix : 799€

Une fiche technique très solide donc, qui ne diffère finalement de celle du P30 Pro qu'en la batterie de moindre capacité, d'un télé-objectif moins impressionnant et d'une étanchéité moins performante.

Autre détail d'importance : le Huawei P30 ne supporte la charge rapide que jusque 22.5 W, contre 40 W sur le Pro. Il est également incompatible avec la charge sans-fil.

Huawei P30 test
Le Huawei P30. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Dans la boîte, Huawei fournit comme à son habitude un adaptateur secteur de 22.5 W, un câble USB-C, une paire d'écouteurs jack 3.5 mm et une coque de protection en silicone. Notez par ailleurs qu'un film de protection est déjà pré-apposé sur l'écran du P30.


Un design séduisant dans un châssis de petite taille


Écrivons-le d'emblée : le P30 est un superbe smartphone. À la différence du P30 Pro, ce modèle perd la courbure de son écran et devient totalement plat. Il dispose aussi de dimensions beaucoup plus raisonnables que son grand frère.

Avec 149 mm de large sur 71 mm de haut (7.6 mm d'épaisseur), le Huawei P30 est parfaitement manipulable à une main, tout en embarquant un très bel écran de 6,1 pouces. Côté poids, le P30 est un poids plume avec 165 g seulement sur la balance.

Huawei P30 test
Le P30 dispose d'un écran plat contrairement au P30 Pro et ses bords incurvés. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

La version Aurora Blue que nous a prêtée Huawei est splendide. Le dégradé sur le dos nous évoque les fonds marins et permet astucieusement de masquer les traces de doigt inhérentes à l'utilisation du verre.

Huawei P30 test

Huawei P30 test
le Huawei P30 est superbe dans sa version Aurora Blue. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le coin supérieur gauche laisse place au trio d'appareils photo disposé à la verticale. Contrairement au P30 Pro donc, le P30 fait l'impasse sur le télé-objectif périscopique et la caméra 3D ToF qui aide à calculer la profondeur de champ.

Huawei P30 test
Le trio d'appareils photo du P30. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

L'écran occupe environ 86% de la surface d'affichage à l'avant. Le P30 conserve de très minces bordures latérales et un menton à peine plus épais. Une encoche en "goutte d'eau" permet à Huawei de loger un appareil photo de 32 mégapixels, lequel est surmonté par un haut-parleur. Oui, contrairement au P30 Pro, le P30 ne transmet pas le son par les vibrations de la dalle OLED, et c'est tant mieux. La fonctionnalité nous apparaissait comme particulièrement gadget dans notre test dédié.

Huawei P30 test
L'encoche du P30 est surmontée d'un haut-parleur. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

L'écran OLED abrite bien entendu un capteur d'empreintes digitales optique qui, comme celui du P30 Pro, fonctionne comme un charme. Il s'agira néanmoins de bien prendre le coup quant au placement de son doigt pour parvenir à déverrouiller son smartphone au premier essai.

Huawei P30 test
Le P30 dispose d'un capteur d'empreintes intégré sous l'écran. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Comme sur le plus grand modèle, les tranches supérieures et inférieures du P30 sont parfaitement plates. Elles dégagent une belle impression de solidité et de stabilité. Aussi, le P30 embarque un port jack 3.5 mm sur sa face inférieure. Un argument massue pour les allergiques au sans-fil. D'autant que, comme sur le P30 Pro, le haut-parleur n'est pas forcément le gros point fort de ce smartphone.

Huawei P30 test

Huawei P30 test
Le smartphone jouit d'un design anguleux du plus bel effet. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

L'OLED n'est plus réservé au modèle Pro


Contrairement au P20 qui devait se contenter d'un écran LCD l'an passé, Huawei a tenu à offrir à son P30 une dalle OLED similaire au modèle Pro. Doté d'une définition maximale de 2340 x 1080 pixels, celui-ci affiche par ailleurs une résolution supérieure au P30 Pro avec 422 ppi.

Côté couleur, Huawei commence à connaître la chanson. Son écran couvre 100% du spectre sRGB mais aura tendance dans son mode de configuration d'usine à afficher des couleurs un poil trop froides. Bien entendu, un rapide passage du côté des réglages permet de rapprocher davantage la colorimétrie des recommandations en optant pour le mode "normal".

Huawei P30 test
Un nouveau sans faute pour Huawei du côté des écrans. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Le contraste est infini, et la luminosité est excellente. Elle s'approche d'ailleurs de 700 cd/m2, lui permettant de jouer des coudes avec un Galaxy S10+. En d'autres termes : même en plein soleil, la lecture restera confortable.

Nous le disions plus haut : le P30 intègre un capteur d'empreintes optique sous son écran. Bien plus réactif que celui des derniers Galaxy S10 de Samsung, il semble remplir son office aussi bien que celui du P30 Pro. Un excellent point, tant cette "mode" compte moins de réussites que de piètres tentatives (oui c'est toi que je regarde, Galaxy A50).

Des performances identiques au P30 Pro


Nous le répétons : le P30 n'est en aucun cas un "sous" P30 Pro, et la présence conjointe du SoC Kirin 980 et de 8 Go de RAM sont bien là pour nous le rappeler. Notre batterie de tests nous le confirme : le flagship compact de Huawei est un foudre de guerre.

Sur AnTuTu, le P30 de série s'en sort avec 291 879 points. Un score au niveau d'un Snapdragon 845 de génération précédente. Mais comme pour le Mate 20 Pro, il suffit d'activer le mode "performance" dans les réglages pour obtenir un joli 314 789 points - soit un petit peu moins que le Galaxy S10e.

Huawei P30 test
Huawei P30 test

Geekbench obtient quant à lui 3 246 points en single-core et 9 602 en multi-core. Des résultats parfaitement dans les clous de ce à quoi on s'attend sur un smartphone de 2019. Sur Androbench, le P30 fait montre d'une grande rapidité en lecture, avec 864 MB/s et 194 MB/s en écriture. Là encore : des résultats tout à fait respectables pour un flagship, sans être exceptionnels.

Aussi vous vous en doutez si vous avez lu la première ligne de ce chapitre : le P30 est un très bon téléphone haut de gamme. La navigation est parfaitement fluide et le lancement d'applications instantané. Nul besoin de se soucier du multitâche, ou même de savoir si tel ou tel jeu est capable de tourner. Le P30 avale tout sur son passage, et permet d'afficher les Fortnite, Arena of Valor et autre PUBG Mobile dans leur niveau de détail maximum sans broncher et, surtout, sans chauffer excessivement.

Huawei P30 test
Huawei P30 test
Crédits : Epic Games et Tencent

Huawei décidément imbattable en autonomie


On continue sur notre lancée : le P30 est terriblement endurant. Bien qu'il soit doté d'un accumulateur de plus petite taille (3 650 mAh contre 4 200 mAh sur le Pro), la gestion de la consommation énergétique est optimale.

Débranché chargé à bloc le jeudi à 14h, le P30 ne s'est éteint que le samedi sous les coups de 17h. Le tout avec un temps d'affichage de plus de 6h. Le P30 fait donc mieux que le Galaxy S10+, vendu 200€ de plus, mais aussi bien ou presque que le Honor View 20, vendu cette fois 200€ moins cher.

Huawei P30 test
Huawei P30 test

Et si ce n'était que la durée de vie de la batterie. On le sait : Huawei s'est fait une spécialité de développer des technologies de recharge rapide à la pointe. Et même si ce P30 ne bénéficie pas de la charge rapide à 40 W, l'adaptateur 22.5 W fourni permet de passer de 0 à 100% en à peine plus d'une heure. Rappelons malgré tout que le smartphone n'est pas compatible avec la recharge sans-fil.

Un attirail photo moins polyvalent mais convaincant


Huawei divise chaque année son haut de gamme en deux parties distinctes. D'un côté la gamme Mate est chargée de pousser les nouveautés côté processeur et logiciel, et de l'autre la gamme "P" d'innover en termes de photographie. Si vous avez lu notre test du P30 Pro, vous savez déjà que le constructeur chinois a redéfini les standards de la photophonie avec son dernier smartphone. Et c'est peut-être là que l'on trouvera les différences les plus notables entre le P30 et le P30 Pro.

Comme nous l'avons dit plus haut : le P30 embarque trois appareils photo contre quatre sur le Pro. La caméra 3D ToF n'est plus de la partie, mais c'est surtout le télé-objectif qui voit ses ambitions revues à la baisse. Si celui du P30 Pro permet d'atteindre un zoom hybride 10x grâce à un périscope, celui du P30 se limite à un zoom 5x. En d'autres termes : au lieu d'offrir une longueur focale équivalente à 16-270 mm, le P30 ne grimpera que jusqu'à 135 mm. Un détail dont l'importance variera forcément selon votre approche de la photographie.

Huawei P30 test

Huawei P30 test

Huawei P30 test

Huawei P30 test
Le zoom du P30 est - logiquement - moins impressionnant que celui du P30 Pro. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Car à part ça, difficile de différencier les clichés pris au P30 et au P30 Pro. Les trois capteurs restants offrent la même résolution et la même ouverture (presque : le capteur principal du Pro ouvre à f/1.6 contre f/1.8 pour le P30) et produisent des images fourmillant de détails, à la colorimétrie plutôt naturelle.

Le trio ultra grand-angle, grand-angle et télé-objectif commence à s'imposer comme la tendance absolue de cette année 2019, et il faut bien reconnaître qu'il offre une expérience photographique des plus polyvalentes sur le terrain.

Huawei P30 test
L'objectif très grand-angle est très satisfaisant à utiliser. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Mais qu'en est-il du mode portrait ? Vous l'aurez deviné, la perte du capteur 3D ToF est relativement dommageable sur ce point. Ce quatrième module permettait au P30 Pro de calculer très précisément la profondeur de champ, et ainsi de créer des bokeh somptueux. Le P30 ne s'en sort pas trop mal, mais on regrette malgré tout un découpage hasardeux et surtout un traitement exagéré ; beaucoup trop contrasté.

Huawei P30 test
Le mode portrait est correct mais a tendance à trop contraster les clichés. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

À l'avant, le résultat est - sans surprise - identique à celui du P30 Pro. L'appareil à selfies permet de capturer de jolis autoportraits et de produire des flous d'arrière-plan agréables, sans trop en faire.

Peut-être êtes-vous passé à côté, mais la série P30 est particulièrement friande de scènes nocturnes. Le smartphone intègre bien entendu un mode Nuit permettant de rallonger le temps de pose, mais dans une majorité de cas nous n'avons même pas eu besoin de l'utiliser pour obtenir des clichés parfaitement exposés et détaillés. Une prouesse à mettre sur le compte de la matrice choisie par Huawei pour ses capteurs. Le constructeur a en effet remplacé le traditionnel capteur RGB par un RYB (pour rouge, jaune, bleu), capable selon ses dires de capturer plus de 40% de lumière en plus. Les couleurs sont ensuite converties par un algorithme, et en ressortent des résultats plus que convaincants.

Huawei P30 test

Huawei P30 test
L'utilisation du mode Nuit n'est même pas obligatoire pour obtenir des résultats convaincants. Crédits : Pierre Crochart pour Clubic

Sur la vidéo, le P30 se montre légèrement moins convaincant que son grand frère. Il pâtit notamment de l'absence de stabilisation optique, mais est parfaitement capable de filmer en 4K à 30 images par seconde.

Huawei P30 : l'avis de Clubic


Le vent est en train de tourner. Il y a encore un an, les constructeurs avaient tendance à sortir des déclinaisons "Lite" de leurs flagship. Plus compactes, mais aussi moins performantes. Mais on le voit maintenant avec le Galaxy S10e et ici même avec le P30 : opter pour un smartphone plus petit n'est plus pénalisant.

Bien entendu, le P30 ne reprend pas à l'identique les spécificités techniques du modèle Pro. Adieu recharge sans-fil, étanchéité IP 68 et télé-objectif périscopique. Des éléments qui, selon les personnes, ont plus d'importance que d'autres. Mais sur l'essentiel - à savoir les finitions, les performances, l'autonomie et la photographie - le P30 coche absolument toutes les cases et vient fièrement tenir tête à son grand frère.

Manipulable à une main, le P30 de Huawei est un superbe smartphone. Polyvalent, surpuissant et doté d'une autonomie monstrueuse. Le tout pour 200€ de moins que le P30 Pro.

Huawei P30

Les plus
+ Enfin un flagship Android compact
+ Finitions de haut vol
+ Aussi performant que le P30 Pro
+ Batterie très généreuse
+ Impressionnant en photo
+ Port jack
Les moins
- Incompatible avec la recharge sans-fil
- Recharge rapide à 22.5 W "seulement"
- Pas de stabilisation optique
Design
Écran
Performances
Autonomie
Photographie
4.5

Modifié le 16/04/2019 à 17h40
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
En fait, le bouton X de la manette PlayStation... se prononce
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Thierry Bolloré prédit une Renault électrique à moins de 10 000€ dans 5 ans
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Les ventes d’appareils photo atteignent un niveau historiquement bas
Un ordinateur vendu sur cinq est un PC gamer
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top