Test Beats Solo Buds : des écouteurs efficaces et abordables, mais pas sans défauts

Guillaume Fourcadier
Par Guillaume Fourcadier, Spécialiste Audio.
Publié le 08 juillet 2024 à 11h42
Beats propose des écouteurs sans fil d'une grande simplicité © Guillaume Fourcadier pour Clubic
Beats propose des écouteurs sans fil d'une grande simplicité © Guillaume Fourcadier pour Clubic

True wireless les plus abordables du catalogue Beats, les Solo Buds mettent l'accent sur une simplicité extrême. Clés en main, mais pauvres en fonctionnalités, ces écouteurs vont à l'essentiel, quitte à aller trop loin.

Les plus
  • Bas du spectre bien réglé
  • Profondeur de la scène sonore
  • Autonomie record en simple charge
  • Confortables
  • Double appairage rapide
Les moins
  • Accentuation peu naturelle des haut-médiums (voix)
  • Pas d'isolation active ni de transparence
  • Connectivité limitée (pas de multipoint, simple codec, application très pauvre)
  • Kit mains libres catastrophique
  • Pas de certification IP

Pas de réduction de bruit, pas de mode transparence, pas de batterie intégrée dans le boîtier de charge : les Beats Solo Buds ne font en apparence pas bien rêver. Mais outre la botte secrète de la marque, à savoir une double compatibilité avec les environnements iOS et Android (appairage rapide notamment), ces écouteurs sans fil bénéficient d'une autonomie record et d'une sonorité se voulant soignée. Surtout, leur prix (89,95 euros), qui les classe dans une gamme « abordable », reste un avantage.

Compacité et continuité

Sur la forme, les écouteurs se démarquent finalement peu des Studio Buds+ sortis l'année dernière. Chaque élément adopte ainsi un design de petite boule, à laquelle viennent se greffer une canule de taille moyenne (format entre semi-intra et intra-auriculaire) et un dos plat en forme d'ellipse allongée. Assez réussi sans être novateur, ce design brille surtout par la qualité de son assemblage et par l'utilisation de surfaces mates, livrant une meilleure impression que les habituelles surfaces brillantes des AirPods.

Bien finis et très compacts, les Beats n'ont malheureusement pas de certification IP © Guillaume Fourcadier pour Clubic

En revanche, si la qualité générale est bonne, on ne peut visiblement compter sur aucune certification IP. Si, en pratique, on se doute qu'un peu de pluie ne va pas détériorer l'ensemble, en théorie, aucune résistance n'est donc prévue.

Côté confort, il n'y a pas trop de surprise ici, nous sommes dans la continuité des précédents écouteurs. Les Solo Buds ne sont pas trop intrusifs, la tenue est très équilibrée et plutôt ferme, et la présence de quatre tailles d'embouts offre une certaine universalité. Le volume est lui aussi bien réparti, ce qui permet de ne pas faire pression dans le creux de l'oreille. Il ne faut évidemment pas leur demander la lune, comme égaler la performance des Jabra Elite 10 et des AirPods Pro, mais nous n'avons aucun reproche à faire sur ce point.

Le boîtier de charge brille par sa compacité © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Une chose permet réellement au produit de se distinguer, en bien ou en mal selon le point de vue : son boîtier. En forme de fine pilule, très compact donc (sans battre des records), il n'accueille tout simplement pas de batterie en son sein. C'est simple, il n'est qu'une interface de charge pour les écouteurs Beats, de même qu'un rangement (capable d'éteindre les écouteurs). Rien à dire concernant la fabrication là aussi, qui est plus sérieuse qu'on ne pourrait le penser. La charnière est suffisamment robuste, et le plastique utilisé assez léger, mais de facture honnête.

Tout en boutons

À l'instar des Studio Buds, les Solo Buds optent pour un type de commandes qui n'a pas spécialement le vent en poupe : les boutons physiques, ici camouflés dans la structure. Cette approche a pour avantage d'offrir un véritable retour à l'utilisateur et de ne pas le tromper lors d'un déclenchement (ou non). Très classique, les actions sont plutôt intuitives : 1 clic pour la lecture/pause ; 2 et 3 clics pour la piste précédente/suivante ; contrôle du volume avec un appui long. À cette dernière action peut se substituer un appel à l'assistant vocal (à définir dans l'application).

Sur le papier, il est difficile de se tromper, d'autant que l'absence de réduction de bruit active permet de faire le tour des écouteurs Beats sans multiplier les actions. Si l'on omet le fait qu'il faut parfois tâtonner légèrement pour atteindre le bouton, qui n'occupe pas la totalité du dos, notre seul vrai reproche vient de la pression générée par un appui. Sous certaines conditions, l'ensemble peut appuyer contre le conduit auditif en poussant la canule, ce qui n'est pas spécialement agréable.

L'application dédiée (ici sous Android) est certes belle, mais beaucoup trop pauvre en fonctionnalités © Beats

En revanche, si les commandes sont très correctes, nous serons bien plus critiques envers l'application, que ce soit sous iOS (directement intégrée dans les réglages) ou Android (application dédiée). Dans un cas comme dans l'autre, les Beats Solo Buds ne bénéficient pratiquement d'aucun réglage ni d'aucune fonction supplémentaire. Le plus apporté par l'application est presque inexistant.

Connectivité : double possibilité, simple approche

Nous l'avons assez souligné avec les Studio Buds+, la puce Bluetooth unique des Beats offre un pont idéal entre les deux univers ennemis du smartphone. Les appairages rapides Google et Apple, l'affichage précis du niveau de batterie dans les deux cas, ou encore la compatibilité Audio Spatial (seulement activée avec des pistes Atmos), ces choses, ici universelles, constituent un avantage certain.

L'expérience Bluetooth est assez limitée sur les Solo Buds © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Passée cette très bonne première impression, il faut bien reconnaître que l'expérience Bluetooth demeure limitée. Pas de multipoint, pas de codec avancé, pas de LE Audio, Beats propose une expérience très simple, voire dépouillée. Cela n'a rien de trop surprenant à ce niveau de prix, quoique le multipoint est maintenant assez répandu à moins de 100 euros.

Au moins, la stabilité de connexion est là, et la portée est excellente en pratique. Les Beats Solo Buds ne sont pas les écouteurs les plus performants, mais ils restent utilisables dans toutes les circonstances.

Isolation : les limites passives

En refusant de tenter l'expérience de l'isolation active, les Solo Buds partent forcément avec un immense désavantage par rapport à des FreeBuds 5i ou des Nothing. Ainsi, pas de miracle pour atténuer le bas du spectre, ils ne sont pas taillés pour l'exercice. Pourtant, nous pouvons déjà relever l'étonnante qualité de l'isolation passive, qui parvient tout de même à grappiller quelques décibels dans les basses et les médiums.

Mesure de l'isolation (passive) des Solo Buds par rapport à un signal témoin normalisé à 0. On remarque déjà une petit atténuation dans les basses et les médiums, malgré l'absence d'ANC. Sans être parfaite, cette isolation est d'un très bon niveau dans les aigus, passé 1 kHz © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Dans les aigus, les écouteurs se comportent comme de bons intra, d'où une forte isolation face aux fréquences les plus agressives. Nous avons vu mieux dans le domaine, notamment avec les Sony WF-1000Xm5 (pas du tout de la même gamme), mais le résultat est déjà assez bon. Finalement, l'absence d'ANC reste tout de même handicapante.

Autre conséquence de cette absence de traitement, il n'y a pas de concept de retour sonore/transparence. Impossible de récupérer les sons atténués par les embouts.

Kit mains libres : une catastrophe

Oui, il y a bien des microphones sur les Beats, mais ceux-ci ne servent qu'en tant que kit mains libres. Mais inutile de passer par quatre chemins, cette fonction est tout simplement ratée. Pour ce côté-là, les Solo Buds se classent parmi les pires true wireless que nous ayons pu essayer ces dernières années.

En milieu très calme, la captation est à peu près correcte. La voix n'est pas spécialement naturelle, mais est compréhensible, un peu altérée avec certains sons. En revanche, dès qu'un peu de bruit apparaît, tout déraille. La voix est hachée, détériorée, dénaturée, à mesure que le bruit augmente. Les écouteurs ne paraissent pas faire la différence entre les sons extérieurs et la voix. Il vaut mieux, en ville, ne pas utiliser ce mode et rester sur son téléphone.

Un champion de l'autonomie

À l'exception de quelques ovnis, comme les Sony Inzone Buds (qui dépassent la vingtaine d'heures en LE Audio), aucune paire de true wireless n'est actuellement aussi impressionnante que les Beats Solo Buds en simple charge.

L'autonomie des Solo Buds est impressionnante © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Annoncée à 18 heures, l'autonomie du produit dépasse les 18 h 30 en pratique. Ce score insolent permet vraiment de voir venir, puisque ces écouteurs font 2,5 fois mieux que ceux d'Apple dans des conditions similaires (sans ANC). Surtout, cela permet de pallier l'absence de batterie dans le boîtier. Ce dernier, en tant qu'interface de recharge, peut se raccorder à tous les types de chargeurs, y compris les smartphones (avec recharge inversée). Cet élément dispose d'une entrée USB-C et fait l'impasse sur l'induction.

Sonorité correcte, sans outrance

Autrefois évangéliste des basses à outrance, Beats est à présent l'un des acteurs les plus mesurés sur ce point. Nous craignions même un peu d'assister à une anémie dans le bas du spectre, ce n'est heureusement pas le cas… à condition de bien choisir ses embouts.

En effet, si l'on peut parfois penser qu'une taille est adaptée à notre conduit, car celle-ci offre un bon confort, une bonne tenue, est une isolation correcte, il ne faut pas hésiter à chercher la taille au-dessus pour constater une bien meilleure tenue des graves. Avec les embouts adéquats, nous retrouvons une signature audio qui n'est certes pas la plus équilibrée du monde, mais qui parvient à ne pas devenir caricaturale. Celle-ci n'est pas si éloignée des Studio Buds+, avec un peu plus d'équilibre général et un niveau technique finalement assez proche.

Réponse en fréquence (compensée) des Beats Solo Buds. Le son n'est pas déséquilibré d'un point de vue global, mais pourrait bénéficier de plus simplicité dans le haut du spectre. La qualité audio est bonne, mais il manque un petit quelque chose © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Avec leurs basses légèrement accentuées, les Solo Buds parviennent, sans devenir assommants, à offrir un son suffisamment puissant, sans mollesse à l'écoute. Au contraire, nous aurions plutôt tendance à parler de basses sèches, plus claquantes que véritablement rondes, ce qui peut diviser. Beats évite d'envahir les médiums, qui restent de leur côté très sages, car équilibrés et plutôt riches.

Aparté sur les basses, justement. Le choix de passer d'un son très appuyé dans ce domaine à l'une des signatures les plus équilibrées dans le genre peut sembler étrange. Certains trouvent que Beats est « excessif » dans sa mesure et pointent du doigt un manque de basses. Le VP of Hardware Engineering chez Beats, Matthew Costello, nous a donné une raison assez pragmatique à cela lors d'une interview fin mai à Paris : « Les produits audio tels que les casques et les écouteurs ne se limitent plus à la musique : film, podcast, retour sonore, etc. Nous devons proposer un son adapté à toutes ces situations. »

Autre particularité du produit, les Solo Buds affichent une accentuation très nette dans les haut-médiums/début des aigus. Ce réglage participe à deux choses. Premièrement, les voix, surtout féminines, sont prédominantes dans un morceau, quitte à perdre en naturel. On note, avec cette bosse, quelques accents artificiels, quelques chuintements, surtout à haut volume.  Deuxièmement, la scène sonore a tendance à être largement projetée vers l'avant. C'est simple, le son des Solo Buds manque de largeur, mais se rattrape par une grande profondeur, un bel étagement des différents instruments.

Les Beats Solo Buds disposent d'une canule suffisamment courte pour ne pas être trop intrusive. Le petit évent permet quant à lui d'améliorer le flux d'air © Guillaume Fourcadier pour Clubic

Pour les aigus, tout est, comme souvent sur des écouteurs à ce tarif, perfectible. Sans être mauvais, les Beats ne savent pas toujours sur quel pied danser. Le son est accentué ici, en retrait là, d'où un rendu qui alterne entre le bon (une certaine cohérence générale) et le moins bon (manque d'aération général). En étant plus linéaires, les Solo Buds auraient délivré une écoute plus apaisée.

D'une manière générale, les Beats se défendent encore assez bien face à de bons écouteurs de cette gamme, notamment les Nothing (a), car ils sont adaptés à la plupart des types de musiques et sans défaut majeur. Mais il leur manque tout de même quelque chose pour se démarquer.

Beats Solo Buds : l'avis de Clubic

Conclusion
Note générale
6 / 10

Bien étrange choix que celui de Beats qui, avec ses Solo Buds, fait l'éloge de la simplicité, quitte à se perdre en chemin. Attrayants et globalement efficaces, les écouteurs le sont. Mais cette formule, trop pauvre en fonctionnalités par rapport à ce qu'offre la concurrence et pas assez soignée sur des points clés comme les microphones ou l'isolation, dessert les écouteurs.

Malgré tout, l'ensemble ne manque pas d'arguments, à commencer par un excellent confort, des commandes complètes, et surtout une autonomie (simple charge) stratosphérique. La marque, avec son savoir-faire en matière de Bluetooth, parvient à imposer encore une fois sa double connectivité iOS/Android.

Avec un peu plus d'équilibre sonore, notamment dans les aigus, les Solo Buds auraient même pu se détacher de la concurrence. En l'état, ces true wireless laissent un goût d'inachevé et s'adressent à un public restreint.

Les plus
  • Bas du spectre bien réglé
  • Profondeur de la scène sonore
  • Autonomie record en simple charge
  • Confortables
  • Double appairage rapide
Les moins
  • Accentuation peu naturelle des haut-médiums (voix)
  • Pas d'isolation active ni de transparence
  • Connectivité limitée (pas de multipoint, simple codec, application très pauvre)
  • Kit mains libres catastrophique
  • Pas de certification IP
Sous-notes
Construction
7
Confort
8
Ergonomie
6
Connectivité
5
Isolation/micro
5
Autonomie
8
Qualité sonore
7

Fiche technique Beats Solo Buds

Résumé
Version BluetoothBluetooth 5.3
Autonomie écouteurs18h
Poids écouteurs5.7g
Conception
TypeIntra-auriculaire
Réduction de bruit activeOui
Haut-parleurs2
MicroIntégré
Connectivité
Version BluetoothBluetooth 5.3
Codecs compatiblesSBC, AAC
Distance transmission10m
Alimentation
Autonomie écouteurs18h
Informations générales
Poids écouteurs5.7g
Poids boîtier22g
Dimensions écouteurs20.5 x 18.5 x 19 mm
Dimensions boîtier66 x 35 x 24 mm
Par Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio

Tombé dans l'audio depuis tout petit mais certainement pas audiophile, je navigue entre Hifi indécente et modèles plus abordables avec le même plaisir. Rédacteur audio sur Clubic et malheureux addict à Binding of Isaac, à retrouver sur le pire réseau social de la création en tant que Guifou.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Nos experts recommandent des produits et services technologiques en toute indépendance. Si vous achetez via un lien d’affiliation, nous pouvons gagner une commission. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. En savoir plus
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.