En France, Huawei a déposé trois plaintes contre ceux qui l'associent au gouvernement chinois

25 novembre 2019 à 14h35
0
Huawei
© Martina Badini / Shutterstock.com

Trois Français sont visés par des plaintes déposées en début d'année par la firme de Shenzhen, qui ne tolère pas les propos « diffamatoires » tenus à son encontre.

Plongée dans un contexte délicat de doute et de suspicion depuis le début de l'année et le placement sur liste noire aux États-Unis, Huawei n'a pas tardée à riposter, notamment en France, où la société a annoncé, il y a quelques jours, avoir déposé trois plaintes en mars 2019 contre un chercheur, un expert en réseaux sans fil et un journaliste de radio français.

Huawei a déposé trois plaintes pour diffamation

Les trois personnes visées par les différentes plaintes déposées par la firme de Shenzhen se voient reprocher d'avoir affirmé, dans diverses émissions de télévision, que Huawei est contrôlée par l'État chinois et le Parti communiste chinois, et qu'elle est dirigée par un ancien membre du « contre-espionnage », qui mettrait ainsi à profit ses compétences en matière de réseaux télécoms pour mettre en œuvre un espionnage du monde occidental.


Huawei a officiellement déposé plainte « contre X avec constitution partie civile pour diffamation publique envers un particulier. » Dans un communiqué, la société a indiqué ne viser que les auteurs des propos diffusés et non les médias qui les rapportent, rappelant son respect pour « l'indépendance des médias et la liberté de la presse ».

Huawei et la France, pas tout à fait une histoire d'amour

Il n'empêche que la révélation au public de ces trois plaintes intervient dans une période plutôt délicate pour le géant chinois. À la fin du mois de juillet fut adoptée en France la loi 5G, surnommée « loi Huawei ». Si le texte n'interdit pas explicitement à l'équipementier de prendre part au développement de la technologie sans-fil de cinquième génération, il comporte une mention ô combien importante qui nécessite l'obtention d'une autorisation officielle émanant du Premier ministre ou de ses services. En somme, la France a tout le loisir de bloquer Huawei (dans son rôle d'équipementier) si elle le souhaite.


Malgré la pression américaine, des pays comme l'Allemagne (et la Grande-Bretagne dans une moindre mesure) ont annoncé autoriser officiellement Huawei à faire partie des équipementiers du pays.

Source : Communiqué de presse

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Modifié le 27/11/2019 à 08h00
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top