🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Donald Trump envisage de faire interdire les équipements Huawei et ZTE dès janvier

30 décembre 2018 à 09h04
6
donald trump wikimedia commons

Alors que se profile 2019, la tension monte un peu plus entre les États-Unis et Donald Trump. Le président américain souhaite très vite prendre un décret interdisant l'utilisation d'équipements Huawei et ZTE.

Depuis Washington, et en se basant sur plusieurs sources dites « proches du dossier », l'agence Reuters vient de révéler que le président Donald Trump envisage très sérieusement de prendre un ordre d'interdiction des achats de Huawei et de ZTE. Le président américain voudrait, par décret, interdire aux entreprises américaines d'utiliser du matériel de télécommunication fabriqué par les deux équipementiers chinois, deux des plus puissants en équipements de réseau au monde.

La loi internationale sur les pouvoirs économiques d'urgence invoquée par les États-Unis

Les USA essaient de se convaincre et de convaincre le reste du monde que les entreprises chinoises pourraient, via leurs équipements, servir d'espions au gouvernement de Xi Jinping. La signature d'un décret d'interdiction par le président des États-Unis pourrait être effective dès le mois de janvier 2019, et aurait pour conséquence d'empêcher les entreprises américaines d'acheter du matériel aux entreprises ciblées, de crainte pour la sécurité nationale.

L'exécutif invoquerait, pour la prise du décret, la loi internationale sur les pouvoirs économiques d'urgence. Le texte donne en effet au président le pouvoir de réglementer le commerce en réponse à une situation d'urgence qui menace son pays. Et les opérateurs mobiles américains ont, en attendant, du mal à trouver des entreprises (qui ne sont pas chinoises) capable de développer le futur réseau 5G.

Un coût pouvant atteindre le milliard de dollars dans les zones rurales

Le problème est qu'un tel acte pourrait aussi défavoriser les zones rurales des USA, qui redoutent de devoir détruire les équipements fabriqués en Chine, très largement utilisés, sans obtenir aucune compensation.

La Rural Wireless Association (RWA), qui représente les opérateurs de moins de 100 000 abonnés aux USA, estime que 25% de ses membres sont équipés par Huawei ou ZTE dans leurs réseaux. Le décret pourrait coûter entre 800 millions et 1 milliard de dollars aux membres de RWA, pour remplacer les équipements chinois par d'autres.

Huawei

La Chine regrette la restriction des « activités normales d'échange de technologie »

Du côté de la Chine, on adopte officiellement une posture pacifiste. Via la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Hua Chunying, l'Empire du Milieu précise ne pas vouloir commenter l'ordre, tant que celui-ci n'est pas officiel et entériné.

Chunying affirme par ailleurs qu'il est « préférable de laisser les faits parler d'eux-mêmes en ce qui concerne les problèmes de sécurité ». La porte-parole chinoise regrette que « certains pays ont, sans aucune preuve et se servant de la sécurité nationale, supposé tacitement que les crimes politisent, voire entravent et restreignent les activités normales d'échange de technologie ». Pour elle, « en réalité, cela se ferme sans doute, plutôt que d'être la porte à la transparence, au progrès et à l'équité ».

Donald Trump semble avoir décidé de définitivement écarter Huawei du sol américain. Les exemples ne manquent pas pour donner du poids à sa démarche, comme la demande d'extradition de la fille du fondateur de l'entreprise de l'Empire du Milieu, ou encore dernièrement le club de foot US des Washington Redskins, qui vient de mettre fin à son partenariat de connexion Wi-Fi dans son stade pourtant conclu en 2014 avec Huawei, sous prétexte que celle-ci pourrait permettre d'espionner des responsables gouvernementaux américains.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
thunderforce8
oui oui oui … utilisons tous en masse les produits cisco
KlingonBrain
Il serait temps de réaliser l’énorme danger que représentent des appareils intelligents dont personne ne peut contrôler le code embarqué. Des appareils qui peuvent faire absolument n’importe quoi à l’insu de l’utilisateur.<br /> La seule solution réaliste à ces problèmes, c’est d’utiliser des logiciels libres. Parce qu’ils sont entièrement transparents, qu’ils peuvent être facilement scrutés par les états et la communauté, ils assurent une bien meilleure immunité à ces problèmes.<br /> Bref, la généralisation du logiciel libre est une nécessité d’un point de vue géostratégique…
Kaggan
Pas forcément. Le logiciel TOR a quelques problèmes via des doutes sur certains de ses serveurs. En effet, plusieurs de ces serveurs sont suspectés d’appartenir à la NSA et de servir à intercepter ce qui se passe sur TOR.<br /> Linux emploi aussi des technologie d’origine gouvernementale mais à disposition du publique (Speack de ce que j’en ai compris).<br /> Le libre a de gros avantage mais n’est à l’abri d’aucun abus.<br /> Il n’y a pas de solution miracle et il faut voir que si les systèmes libre sont efficace aujourd’hui c’est bien parce qu’ils sont encore marginaux. Si demain le gouvernement français ou allemand passe sous linux, il y a de grande chance pour que différents pays mettent en place des mesures contre ça et linux ne sera plus aussi paisible qu’aujourd’hui.
claudemc
Ce Trump est vraiment taré, il décide seul avec son petit cerveau de mettre le bazar partout uniquement parce qu’il le vaut bien, sa mèche blonde est celle d’un dictateur, s’il n’était pas à la tête du plus puissant pays du monde, il aurai déjà été dessoudé, dommage que les entreprises et les Etats n’aient pas le cojones de boycotter les mesures US…ne reste plus qu’à accuser Amazon de nous espionner, ha c’est déjà fait? et de l’interdire en Europe?
KlingonBrain
“Le libre a de gros avantage mais n’est à l’abri d’aucun abus.”<br /> C’est quand même comparer deux choses qui sont aux antipodes.<br /> Dans un logiciel propriétaire fermé, ses concepteurs peuvent y mettre ce qu’ils veulent parce qu’il n’est pas simple de contrôler des logiciels fermés, surtout quand ils sont conséquents. Et c’est encore plus vrai quand cela tourne sur des appareils qui sont eux même fermés, donc difficiles à contrôler.<br /> A l’inverse, dans un logiciel libre il est très facile de contrôler, et pas vraiment évident de faire passer un code malveillant. Même si ça reste possible sur le papier, de nombreux acteurs peuvent le scruter : Agences gouvernementales, entreprises de sécurité, étudiants qui veulent se faire embaucher ou se faire un CV. Sans compter bien sûr les responsables des projets qui scrutent le moindre “pull request”.<br /> En fait, ce qui se met en place avec le libre, c’est bien un système mondial de la transparence du code ou tout le monde vérifie la sécurité du code commun. Et c’est probablement le mieux que l’on puisse faire…<br /> “Il n’y a pas de solution miracle et il faut voir que si les systèmes libre sont efficace aujourd’hui c’est bien parce qu’ils sont encore marginaux.” <br /> Sauf que… non.<br /> En fait, les systèmes libres ne sont pas du tout marginaux. Mais alors vraiment pas. Mais cela, le grand public l’ignore…<br /> Quand on parle de l’informatique il faut savoir que ça n’est pas limité aux appareils du grand public. L’informatique, c’est aussi des dizaines de millions de serveurs qui font tourner l’internet, les box internet, un nombre incalculables d’ “appliances” qui participent au fonctionnement des réseaux et des appareils.<br /> Et sur cette partie la, le libre a vraiment d’énormes parts de marché.<br /> En réalité, la plupart des gens utilisent quotidiennement par le biais du cloud des dizaines de systèmes informatique basés sur le logiciel libre. Mais ils l’ignorent…<br /> Donc on peut dire aujourd’hui que l’efficacité du logiciel libre ne doit absolument rien à un côté marginal. Le logiciel libre fait tourner des millions de systèmes très attaqués et qui contiennent des données autrement plus précieuses et convoitées que le PC de madame michu…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Steam : Valve dévoile son palmarès des jeux les plus vendus et joués en 2018
Apple devra faire fabriquer ses iPhone haut de gamme en Inde
Doomba : ou comment créer un niveau de Doom, avec un aspirateur Roomba
🔥 Bon plan : Forfait Free mobile 50Go à 8,99€ jusqu'au 1er janvier 2019
AMD fait aussi appel à Samsung pour fabriquer ses puces Polaris 30
Denon lance 2 platines vinyle, dont une pouvant numériser votre collection
Qu'est-ce que Sigfox, le réseau de télécom intégré à la Freebox Delta ?
Brave : les extensions Chrome débarquent sur le navigateur
MacBook Air : à quoi joue Apple ?
Haut de page