Face aux craintes d'espionnage, une franchise de foot US annule un accord avec Huawei

Par
Le 28 décembre 2018
 0
washington redskins.png

La franchise des Washington Redskins a cédé aux sirènes du gouvernement américain, qui fait en sorte de limiter l'influence de Huawei sur son territoire, en cessant sa collaboration avec l'équipementier chinois, qui allait l'équiper en Wi-Fi.

La relation entre Huawei et les États-Unis n'a plus rien de normal. Et désormais, la moindre petite braise suffit à donner un peu plus d'épaisseur à l'incendie allumé du fait de la « dispute » qu'entretiennent Donald Trump et Xi Jinping, et de la place de numéro 2 mondial des smartphones occupée par... Huawei.

Pas de Wi-Fi géré par Huawei à Washington

Le conflit déborde même sur le terrain sportif. La franchise de NFL (football américain) des Washington Redskins a annulé un accord qui prévoyait de fournir une connexion Wi-Fi gratuite dans son stade, le FedEx Field, les jours de matchs.

Huawei et la franchise américaine avaient conclu un accord en 2014 prévoyant l'installation du Wi-Fi gratuit dans son stade de près de 80 000 places. En échange, le géant chinois aurait bénéficié d'une belle publicité tout au long de l'année. Mais en raison des craintes des agences américaines de renseignement et du Congrès, l'équipe, par l'intermédiaire de son président Bruce Allen, a décidé de mettre un terme au partenariat avant même que celui-ci ne débute.

Huawei soupçonné d'être lié au renseignement chinois

Selon le Wall Street Journal, un membre affilié au Congrès américain aurait craint que les dirigeants gouvernementaux utilisant le Wi-Fi fourni par Huawei ne courent un risque d'autant plus fort que la franchise se trouve à Washington même. La société fait l'objet de sérieuses suspicions de la part des États-Unis, qui lui reprochent d'être liée au renseignement chinois et de servir d'espion XXL.

Il y a quelques jours, le président de l'entreprise avait pourtant affirmé qu' « aucune preuve n'indique que les équipements Huawei constituent une menace pour la sécurité. » Visiblement, ses propos n'ont pas été à la hauteur de ses espérances.

Modifié le 28/12/2018 à 10h01

Les dernières actualités Huawei

scroll top