Huawei : Meng Wanzhou remise en liberté sous caution et conditions

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, chargé de l'actu.
Publié le 13 décembre 2018 à 14h56
meng wanzhou Huawei.jpg

La directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, dont les États-Unis demandent l'extradition, a obtenu sa remise en liberté, mais pas à n'importe quel prix.

Détenue au Canada après son arrestation à Vancouver le 1er décembre 2018, Meng Wanzhou a été libérée sous caution 10 jours plus tard, après une audience qui aura duré trois jours - de longues heures à déterminer si la fille du fondateur de Huawei pourrait violer ses conditions de mise en liberté sous caution.

Une remise en liberté sous haute surveillance

Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei, a été arrêtée au début du mois à la demande des États-Unis, qui l'accusent d'avoir caché des liens entre Huawei et une firme, Skycom, qui tentait de contourner les sanctions américaines et européennes prononcées contre l'Iran, induisant ainsi en erreur les institutions bancaires.

Après plusieurs jours d'entente, Wanzhou a pu être libérée en échange d'une caution de 10 millions de dollars canadiens, soit 6,6 millions d'euros. Une somme rondelette, n'est-ce pas ?

Et en plus de la forte somme qu'elle a déboursée, la dirigeante va devoir respecter de rigoureuses conditions. Outre l'aspect financier, elle devrait remettre son passeport aux autorités, porter un bracelet électronique à la cheville, et répondre à un couvre-feu allant de 23h à 6h, à son domicile canadien.

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (8)
Popoulo

La Chine essaie désespérément de capturer le Jackson, c’est pour ça.

mart666

Pas drôle pour cette Hawaïenne

mart666

Depuis que la ma mari est légale et banale, on ne doit plus dire canadiens, mais canabisiens.

bmustang

AH et pourquoi selon toi ?

PCychologue

Elle est belle la démocratie que l’Occident veut exporter un peu partout…

epi2mais

Bon ben kidnapper une “noble”, fille d’un “grand seigneur” chinois, c’est pas très fin de la part des canadiens… surtout si c’est pour en plus jouer les laquais des américains :o
J’espère que les crises de TSPT des deux canadiens qui croupissent dans des geôles chinoises en ce moment seront pas trop méchantes.

jedi1973

<<qui l’accusent d’avoir caché des liens entre Huawei et une firme, Skycom, qui tentait de contourner les sanctions américaines et européennes prononcées contre l’Iran, induisant ainsi en erreur les institutions bancaires.>>
Si qqun a compris reellement ce dont on l’accuse, vous me direz … Ca sent a fond des attaques politiques et des guerres d’entreprises… Ca ressemble fort a une prisonniere politique… Ce que dénonçait les grands pays “democratique” il y a 15 ans envers les chinois, correns du nord, russe qui la “pratiquait”, etc… donc finalement faite ce que je dis, pas ce que je fais…

carinae

ce n’est pas très clair tout ça. Mais pour résumer … le monde est un vaste champs de bataille. Les USA imposent des sanctions économiques a l’Iran et exigent que les entreprises de leurs alliés et du reste du monde fassent de même sous peine de sanctions économiques. C’est un peu ce qui se passe avec les entreprises françaises qui sont implantées la bas. Si elles ne se conforment pas a cette décision en grande partie américaine elles pourraient perdent le marché US qui est nettement plus lucratif que le marché iranien …Lorsque la politique s’immisce dans Economique ce n’est pas toujours bon … donc oui tu as raison c’est “faite ce que je dis mais pas ce que je fais”. Les américains sont très forts a ce petit jeu la …