Les USA encouragent le boycott des smartphones Huawei

Huawei Mate 20 X

Le gouvernement américain a contacté des responsables et des dirigeants de plusieurs pays alliés, afin de les inviter à éviter les téléphones de la marque chinoise Huawei. Ils estiment qu'ils représentent un risque en matière de sécurité.

Guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, épisode numéro... On n'arrive plus à compter. Alors que les modèles Mate 20 et Mate 20 Pro de Huawei sont interdits sur le territoire américain, le constructeur chinois fait cette fois l'objet d'une mise en garde du gouvernement de Donald Trump auprès de plusieurs pays.

Les smartphones Huawei seraient utilisés à des fins d'espionnage

D'après le Wall Street Journal, des responsables américains sont entrés en contact avec leurs homologues allemands, italiens, ou encore japonais, pour les encourager à limiter au maximum la présence de smartphones Huawei sur leurs territoires.

Car d'après les services de renseignement américains, le fabricant entretiendrait des relations étroites avec le gouvernement chinois et le Parti communiste du pays. Cela constituerait donc pour ces nations un risque élevé d'être la cible de cyberespionnage, orchestré par l'Empire du Milieu.

Les États-Unis prêts à mettre la main à la poche

Et si ce danger ne semblait pas suffisant pour ses alliés, les États-Unis prévoiraient des récompenses pour ceux qui suivraient leurs recommandations. Washington envisagerait ainsi de participer financièrement au développement des réseaux de télécommunications des pays enclins à boycotter les produits chinois.

Par ailleurs, il semblerait que le gouvernement américain n'ait pas choisi au hasard les destinataires de ses consignes. En effet, l'Allemagne, l'Italie ou le Japon figurent parmi les pays accueillant des bases militaires américaines. Washington espérerait donc protéger ses intérêts avant tout.

Pour l'heure, il est difficile de prévoir la réponse apportée par ces états. Quoi qu'il en soit, d'autres alliés des États-Unis semblent avoir rejoint la lutte commerciale contre la Chine. Ainsi, l'Australie a récemment accusé Pékin d'être à l'origine d'un vol massif de sa propriété intellectuelle.

Source : Business Insider
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Klipsch : un Black Friday en faveur de la lutte contre le cancer du pancréas
⚡ -50% sur le catalogue de formation Elephorm pour le Black Friday
Affetto : l'enfant robot de vos cauchemars
La Commission européenne lance un portail open data pour la recherche scientifique
AMD fait aussi appel à Samsung pour fabriquer ses puces Polaris 30
Flex, Foldi, Duplex : LG dépose des marques (sûrement) liées à un smartphone pliable
🔥 RED by SFR, Sosh, B&you et Free : 4 forfaits mobiles à moins de 10€
Airbnb se mêle du conflit israélo-palestinien (et se retrouve avec une plainte sur le dos)
⚡ 40% de réduction sur une sélection d'accessoires Canon pendant le Black Friday
Qwant Junior et Bayard veulent un Web plus sécurisé pour les jeunes internautes
Haut de page