La Chine accusée par l'Australie de vols répétés de propriété intellectuelle

Bastien Contreras Contributeur
22 novembre 2018 à 13h35
0
spy espion data big bro ban

Nouvelles accusations de cyberespionnage envers la Chine. Cette fois, c'est l'Australie qui reproche au pays asiatique de s'attaquer à sa propriété intellectuelle, alors même qu'un accord entre les deux nations interdisait les cyberattaques.

La Chine est régulièrement sous le feu des critiques concernant des attaques informatiques dont elle serait la source. Dernièrement, Mike Pence, vice-président américain, a accusé Pékin d'avoir recours massivement à des vols de propriété intellectuelle. Mardi, c'est l'Australie qui a attaqué la Chine sur ce terrain.

Une vague de cyberattaques

Fairfax Media et Nine News, deux médias australiens, ont en effet révélé que le ministère de la sécurité de l'État chinois serait à l'origine de l'« opération Cloud Hopper ». Celle-ci regrouperait une succession d'attaques en vue de dérober la propriété intellectuelle de plusieurs entreprises australiennes. Elle a été détectée cette année par l'alliance « Five Eyes », qui regroupe les services de renseignement américain, canadien, britannique, néo-zélandais et australien.

Ces cyberattaques se seraient de surcroît amplifiées durant le premier semestre 2018, venant principalement de Chine. Selon une source au gouvernement australien, cela témoignerait d'« efforts permanents et significatifs » de la part de l'Etat asiatique, pour s'accaparer la propriété intellectuelle australienne. Ce qui constituerait une violation indéniable de l'accord bilatéral signé entre Pékin et Canberra à ce sujet.

La Chine réfute les accusations

Du côté du gouvernement chinois, on s'inscrit en faux contre ses accusations. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a ainsi déclaré que cette enquête n'était « ni professionnelle, ni responsable » et qu'elle ne « reposait sur aucun fait ».

Soupçonnant des « motivations cachées » et reprochant à ses auteurs de vouloir « exacerber les tensions et les rivalités », il a rappelé que les cyberattaques étaient une problématique partagée par tous les pays. Qui ne semblent donc pas près de trouver un terrain d'entente.

Source : CNBC
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top