Avec HarmonyOS, Huawei veut réunir le meilleur d'Android et iOS, et plus encore

03 juin 2021 à 11h23
24
HarmonyOS © Huawei
Crédit : Huawei

HarmonyOS a eu droit à son lancement officiel en grande pompe. Le système d'exploitation de Huawei est ambitieux et affiche des promesses alléchantes. Mais entre Android et iOS, il n'est (pour l'instant) pas si révolutionnaire qu'on ne pouvait le penser.

Ce mercredi 2 juin 2021, Huawei tenait une conférence de lancement pour HarmonyOS, son système d'exploitation qui a pour vocation d'homogénéiser l'expérience utilisateur sur l'ensemble des appareils. Voici ce que l'on peut en retenir.

HarmonyOS, le Google Fuchsia chinois ?

« Un pour tous, et tous pour un », telle est la devise de HarmonyOS. Richard Yu a insisté sur le fait qu'il s'agit ici de briser les frontières des appareils hardware pour imposer un unique système. Pour ce faire, Huawei utilise le même code sur tous ses appareils, du plus volumineux au plus compact.

En principe, n'importe quel appareil connecté peut embarquer HarmonyOS, qui ne requiert que 128 Ko de RAM pour fonctionner selon Huawei. Même une cafetière peut fonctionner sous HarmonyOS pour intégrer l'écosystème qui est en train d'être mis en place par le constructeur chinois.

Mais bien sûr, les fonctionnalités les plus prometteuses de HarmonyOS vont bénéficier aux appareils les plus élaborés : smartphones , tablettes , PC portables , Smart TV

HarmonyOS © Huawei
Crédit : Huawei

L'écosystème Apple comme influence

L'un des points sur lesquels a beaucoup insisté Huawei est le panneau de contrôle, qui ressemble à s'y méprendre à celui d'iOS. Mais celui-ci donne la part belle, en plus des fonctions habituelles, à la domotique, avec la possibilité de contrôler ses objets connectés directement depuis cette interface. Le panneau de contrôle peut aussi incorporer des widgets afin d'accéder plus rapidement à certaines fonctionnalités.

Nous apprenons qu'à terme, Huawei veut adapter le panneau de contrôle à l'ensemble des produits sous HarmonyOS disposant d'un écran.

HarmonyOS © Huawei
Crédit : Huawei

Autre élément sur lequel Huawei s'est attardé, la notion de SuperDevice. L'idée est ici de pouvoir contrôler et interagir avec tous ses appareils depuis un seul grâce à une interface spéciale qui permet d'associer entre eux nos différents appareils.

Le fabricant explique que ce système est bien plus pratique que ce que l'on connaît aujourd'hui car il permet de s'affranchir des multiples étapes nécessaires afin de connecter deux appareils : découverte, appairage, authentification, connexion…

Plusieurs exemples ont été mis en avant par Huawei. Le SuperDevice permet par exemple de connecter un casque ou des écouteurs au téléviseur afin de continuer le visionnage du contenu avec l'audio dans les oreilles plutôt que sur les haut-parleurs, et ce, rapidement.

Connecter deux appareils en un SuperDevice est aussi pratique pour transférer très simplement des fichiers entre deux appareils. Sur une application de messagerie instantanée sur un smartphone, il devient possible de partager un fichier qui se trouve sur son PC.

Autre usage, ouvrir en un rien de temps une application ouverte sur un autre appareil, via le multitâches. Commencer un appel vidéo sur son smartphone et le terminer sur un PC ou une Smart TV est également une possibilité offerte par HarmonyOS.

HarmonyOS © Huawei
L'interface "SuperDevice" / Crédit : Huawei

HarmonyOS se compare à Android

L'écran d'accueil rappelle fortement celui d'Android, avec quelques nouveautés disséminées ici et là. Des informations importantes s'affichent en restant appuyé sur l'icône d'une app, d'une manière un peu différente du menu contextuel que l'on connait, mais sans non plus révolutionner le genre.

HarmonyOS prend aussi en charge l'authentification à multiple facteur pour le déverrouillage du smartphone ou pour effectuer des paiements. En plus des moyens biométriques connus sur mobile (reconnaissance faciale et empreinte digitale), l'OS pourrait coupler l'authentification aux données captées par une montre connectée pour vérifier qu'il s'agit bien de la bonne personne.

Huawei a introduit par ailleurs DGraphicEngine, une technologie qui exploite le CPU en plus du GPU pour obtenir un rendu graphique plus fluide. L'architecture de HarmonyOS doit prémunir du ralentissement constaté sur les smartphones Android après trois ans d'utilisation pour garantir une meilleure durabilité des appareils. La marque promet moins d’énergie consommée pour les mêmes performances, une meilleure autonomie, ainsi qu'une expérience fluide et rapide sur le long terme.

Huawei mise sur l'Internet des objets

Nos appareils de domotique offrent une large variété de fonctionnalités que nous n'exploitons pas selon Huawei. La faute aux multiples applications qui servent à les contrôler, et à des options cachées dans des menus et sous-menus, ce qui découragerait les consommateurs.

Le géant chinois aurait trouvé la parade avec un système d'autocollant NFC. Approcher simplement son smartphone d'un objet connecté compatible enclencherait l'appairage, avec les différentes possibilités et fonctionnalités disponibles s'affichant à l'écran.

Surprenamment, Huawei n'a pas communiqué quant au contrôle des objets connectés par la voix via un assistant vocal, une fonction pourtant prisée des utilisateurs.

HarmonyOS © Huawei
Crédit : Huawei

Source : Huawei

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
21
trollkien
Autant je serai très intéressé d’avoir harmonyos sur ma tablette «&nbsp;multimédia&nbsp;», autant sur mon tél avec mes données sensibles, bizarrement je préfère que ça soit les.us qui se régalent…<br />
Guillaume1972
Ça ne change pas grand chose lorsque l’on connait le traitement que fait Google de nos données.
benben99
Encore une fois Huawei innove. Le concept de Superdevice en particulier est très pratique.
twenty94470
D’ici 2-3 ans on aura un compteur du style 10 milliards d’équipement iot utilisent HarmonyOS
Zakalwe
Moi c’est le contraire Héhé…
Alexol
Il y a déjà des logiciels espions US avec iOS / Android c’est pas nouveau.
norwy
Le meilleur d’Android et iOS, sans le pire ?
wackyseb
Mais pourquoi le rédacteur de cet article a écrit : «&nbsp;quelques nouveautés inséminées ici et là&nbsp;»<br /> C’est pas plutôt disséminer
mrassol
C’est parce que c’est fait en profondeur …
nrik_1584
… 128 Ko de RAM…<br /> Il y a une erreur sur l’unité de mesure là non ? ^^’
Emelka
Enfin une alternative credible et solide face aux voleurs et abuseurs de donnees US
eykxas
Ben moi ça me donne envie de passer chez Huawei.
Halsh
Effectivement, disséminer est bien plus correct, c’est corrigé, merci
metta
on a la peste, la choléra et le covid …<br /> UC Browser, le navigateur Web d’Alibaba, espionne les utilisateurs Android et iOS …
Gilles1313
Vu le nombre de commentaires sur l’espionnage des données et l’importance que celà prend, j’en deduit que la plupart des gens qui sont sur ce forum travaillent à des postes clefs dans des domaines strategiques comme les recherches sur le nucleaire. Où alors ils ont juste peur qu’un membre des services secret americain decouvre qu’ils chaussent du 42 ou qu’ils commandent des dosettes de café sur internet.
Lawliet02
Peu d’intérêt d’un point de vue individuel. Plus intéressant avec un échantillon conséquent. Ça peut aider à interférer dans une élection d’un pays en particulier (jouer avec l’opinion publique), surveiller un groupe ethnique…<br /> La plupart pense que nos données sont inintéressantes, ils en profitent et les valorisent à un point qu’on imagine même pas.
Fatima
Pas mal , mais pourquoi toujours comparé à Apple ?<br /> Quand il y a des articles sur Apple étrangement il n’est jamais comparé aux autres .
Guillaume1972
Tu as des preuves sur les logiciels espions? Ou bien tu prends tes sources au près de radio Trump? As-tu la moindre preuve qu’un développeur ait déjà trouvé ce que tu affirmes? Sais-tu pourquoi tout ce qu’affirmait Trump est faux, sais-tu aussi pourquoi il a mis un embargo aux USA sur les produits Huawei? Un petit indice, aucun industriel Américain ne pouvait suivre sur les équipements 5G par rapport à Huawei.Lirsque l’on ne peut pas lutter sur la technologie, alors on met en place un embargo.Nous avons des preuves disaient-ils,vresultat une guerre en Irak pour rien.Enfin pas tout à fait pour rien, pour engraisser les marchands d’armes américains…
Guillaume1972
Tu as une preuve ou bien tu prends tes sources de TwitterTrump?
Bibifokencalecon
Ici, Huawei nous fait du bon gros marketing à l’ancienne pour essayer de rendre visible son futur OS. Bon c’est de bonne guerre.<br /> Son enjeu sera de parvenir à sortir du marché chinois (et encore… ce n’est pas gagné d’avance si les autres fabricants chinois restent sous Android). Le patriotisme a ses limites.<br /> Pour le moment, ce sont des annonces et présentations, mais difficile de se faire une vraie idée tant que l’OS ne sera pas réellement disponible. Avis tout à fait personnel : je ne crois pas que les quelques fonctionnalités «&nbsp;innovantes&nbsp;» présentées par Huawei feront une vraie différence. C’est à l’usage courant que les gens adoptent :<br /> 1/ un système stable<br /> 2/ des fonctionnalités simples d’usage et fonctionnelles<br /> 3/ et un store bien rempli (avec des applications connus)<br /> Que l’OS soit ensuite bien optimisé en terme énergétique ou performance, c’est un plus. Réalité : la majorité des usagers changent de cell tous les 2-3 ans même si celui-ci fonctionne encore bien.
Alexol
Bibifokencalecon:<br /> Que l’OS soit ensuite bien optimisé en terme énergétique ou performance, c’est un plus. Réalité : la majorité des usagers changent de cell tous les 2-3 ans même si celui-ci fonctionne encore bien.<br /> Source ?
Nicolas_BARET
Perso j’avoue que le super Device est assez intéressant niveau concept. J’aimerais le voir fonctionner. Parce que j’ai beau avoir un écho-système Android à la maison, connecter le téléphone à la télé pour faire ceci, le faire basculer sur cela pour autre chose,… C’est un peu fastidieux,…<br /> Après j’ai vu des question du style : «&nbsp;pourquoi comparer à Apple&nbsp;»?<br /> Eh bien parce que ce harmony OS semble représenter les fondation (oui, c’est un peu plus qu’une première pierre) d’un écosystème propriétaire dont l’un des plus grands exemples, qu’on le veuille ou non, est Apple.<br /> Pour finir, je rejoins ce que j’ai lu plus haut : pour moi un OS, aussi bien fait et performant qu’il soit, ne rencontrera pas le succès s’il ne propose pas au moins un store bien fourni avec des appli connues et identifiées !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows 11 va enfin vous permettre de restaurer vos apps lorsque vous changez de PC
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
DuckDuckGo... un moteur pas si privé avec les trackers de Microsoft
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Mozilla corrige 2 failles critiques dans Firefox 100
En Russie, le navigateur Chrome est bloqué à la version 100
Au Texas, la justice pointe du doigt Google pour le mode incognito de Chrome
Haut de page