Qui est Ming-Chi Kuo, l'analyste financier qui prédit les futurs produits Apple ?

le 27 avril 2019 à 15h36
0
Ming-Chi Kuo
Crédits : DigiTimes

« Le meilleur analyste d'Apple » s'est forgé une solide réputation au fil des ans. Au point que journalistes et investisseurs scrutent ses précieux rapports censés donner le cap des innovations à venir du côté de Cupertino. Mais qui est vraiment Ming-Chi Kuo ?

Les longs mois qui séparent une keynote d'Apple d'une autre sont émaillés de fuites en pagaille et d'informations plus fiables, lesquelles sont souvent signées d'un seul nom : Ming-Chi Kuo. Un homme s'étant fait une spécialité de révéler tous les secrets de l'entreprise à la pomme, mais qui cultive lui-même un certain mystère.

Ming-Chi Kuo, un homme secret mais bien informé


Paradoxalement, si l'analyste s'est forgé la réputation de divulguer ce qu'Apple cherche à garder sous clé, lui est plutôt habitué à fuir les projecteurs. Kuo ne donne aucune interview, ne se montre jamais publiquement et « il ne semble y avoir que trois photos de lui sur tout l'Internet », raconte le site spécialisé Cult of Mac, qui s'est posé la même question que nous.

Kuo commence à prophétiser le line-up de son entreprise préférée dès la fin 2010. Alors analyste senior au sein du quotidien technologique taïwanais DigiTimes, il prédit avec succès que l'iPad 2 n'aurait pas droit à un écran Retina. Peu de temps après, Ming-Chi Kuo quitte son poste pour rejoindre Concord Securities - une firme d'analyses financières taïwanaise au sein de laquelle il continue ses prévisions.

Jusque 2012, Kuo se targue d'un taux de réussite de 100 % sur ses prédictions. Arrivée de l'iPhone 4S, abandon par Apple du MacBook Pro 17 pouces, annonce de l'iPad Mini... l'analyste devient officiellement la Madame Irma des journalistes et investisseurs intéressés par la firme à la pomme.

Dès janvier 2012, Kuo est débauché par KGI Securities, une entreprise où il officiera au même poste que chez Concord et continuera ses prédictions jusqu'en mars 2018. Six années au cours desquelles Ming-Chi Kuo dévoile au monde entier les différentes feuilles de route d'Apple avec force détails et précision.

La méthode Kuo


Mais comment se fait-il que Kuo soit-si bien informé ? Selon Cult of Mac, l'analyste dispose de nombreuses sources au sein du circuit d'approvisionnement des différents produits Apple. Une interview publiée par DigiTimes au moment où il y travaillait suggère d'ailleurs qu'il aurait des sources au siège de l'entreprise, ce qui explique son taux de réussite exceptionnellement haut.

Certaines de ses prédictions - qui se sont révélées fausses - accréditent aussi cette hypothèse en cela que les détails fournis semblaient sortis tout droit du département recherche et développement d'Apple. On peut notamment citer le fait que le bouton « Home » de l'iPhone 5S serait convexe plutôt que concave ou encore que la nouvelle Apple TV aurait droit à un système de motion-tracking pour se débarrasser de la télécommande. Des vues de l'esprit qui pourraient bien avoir été un jour dans la tête des ingénieurs d'Apple, mais que la réalité a fini par rattraper.

Ming-Chi Kuo
L'une des rares apparitions publiques de Ming-Chi Kuo. Crédits : DigiTimes

Depuis maintenant un an, Ming-Chi Kuo ne travaille plus chez KGI Securities mais chez TF Securities. Une énième firme d'analyses financières dont il est logiquement devenu la coqueluche. Un changement de décor qui n'a aucunement entaché la capacité de l'homme à avoir le nez creux sur les produits Apple. Lancement des iPhone XR de couleurs vives, présence d'un port USB-C en lieu et place du Lightning sur l'iPad Pro 2018, nouvel iPad mini... Le pédigree de l'analyste nous pousse à prendre toutes ses prédictions pour argent comptant, et il y a fort à parier qu'Apple se serve de ces fuites pour cadrer ou recadrer certaines de ses fonctionnalités.

Pour les prochains mois, Kuo annonce un iPhone XI doté d'un triple capteur photo, un iPhone 5G dès 2020 et la sortie des AirPods de troisième génération à réduction de bruit en fin d'année.

Du reste, Kuo aurait aussi émis le souhait d'élargir son scope à l'avenir, et de ne plus se concentrer que sur Apple. Récemment, on a ainsi pu le voir prédire que les Galaxy S10 de Samsung pourraient s'écouler à quelque 40 millions d'exemplaires de par le monde. Il s'agira alors de confirmer si les sources sud-coréennes de l'analyste sont aussi fiables que celles de Cupertino.
Mots-clés : Apple
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Canva s'offre les bibliothèques d'images libres de droit Pexels et Pixabay
Huawei réagit à la décision de Google et promet un nouvel
Comparatif 2019 : quel matériel pour améliorer votre réseau Wi-Fi ?
Parcoursup, le retour : il revient avec un nouveau bug, 67 000 candidats dans le doute
Un document interne de la NASA révèle les détails de la mission Artemis
Tesla triple ses ventes en Europe grâce à l'arrivée de la Model 3
L’OMS va déterminer si l'addiction aux jeux vidéo doit être répertoriée comme maladie
Sony : les deux premiers téléviseurs 8K disponibles début juin
Microsoft : la Xbox One affichera bientôt la durée des téléchargements
SFR essaye (encore) de faire passer discrètement une augmentation de forfait RED
scroll top