Amazon mise sur des entrepôts entièrement automatisés d'ici 10 ans

le 06 mai 2019 à 09h38
0
Amazon stock warehouse

Les actuelles avancées de la robotique permettraient à la firme américaine de se passer de main d'œuvre humaine d'ici environ 10 ans dans ses entrepôts.

L'information a été relayée par Reuters le 1er mai : Amazon envisage de supprimer totalement le travail humain de ses entrepôts... mais pas avant une dizaine d'années. En effet, ce délai est nécessaire pour concevoir des robots capables d'effectuer entièrement les tâches d'un humain : sélectionner la commande, récupérer les produits, les déplacer, etc.

À ce jour, les robots sont donc loin de se substituer aux salariés du géant du e-commerce, qui sont près de 125 000 répartis dans les 110 entrepôts aux États-Unis, mais aussi 45 centres de tri et environ 50 stations de livraison.

Améliorer la précision des robots


« Dans sa forme actuelle, la technologie est très limitée. Elle est très loin du poste de travail entièrement automatisé dont nous aurions besoin », déclarait lors de la visite de l'entrepôt de Baltimore Scott Anderson, le directeur d'Amazon Robotics Fulfillment. Il incombe donc à la firme de travailler tant sur la robotique d'entreprise que sur les IA, afin de parvenir à une chaîne de production totalement automatisée. A ce jour, les machines ne sont par exemple pas capables de manipuler un ou plusieurs objets sans garantir aucune dégradation.

C'est donc sur cet aspect de précision que devront s'améliorer les robots, afin d'éviter les désagréments lors de la manipulation des commandes sélectionnées sur les rayons. Autre problème : les robots actuels ont du mal à s'adapter à un environnement changeant, et doivent donc être reprogrammés pour chaque objet qu'ils n'auraient pas manipulé par le passé.

Une chaîne déjà partiellement automatisée


Pour autant, l'entreprise de Jeff Bezos mise déjà depuis plusieurs années sur l'innovation liée aux robots et leurs applications dans l'automatisation de tâches diverses, allant de la gestion des produits... aux licenciements des salariés. En avril dernier, un rapport révélait que l'évaluation des employés était confiée à un système automatisé, lequel s'occupait également d'engager les procédures de licenciement.

Ceci intervient alors qu'Amazon subit des critiques régulières concernant les conditions de travail de ses salariés, une enquête révélant un manque de suivi dans les soins et de considération envers les personnels.

À l'heure actuelle, des robots travaillent donc déjà en collaboration avec les humains, notamment pour déplacer des produits au sein même des entrepôts et livrer des produits aux ouvriers. Ils ne sont cependant pas utilisés dans les entrepôts gérant les produits frais vendus par Amazon.

Le 13 avril dernier, on apprenait par exemple qu' Amazon s'offrait Canvas, une start-up spécialisée dans la robotique d'entreprise, ce qui contribuait à augmenter davantage le processus d'automatisation des tâches de logistique.

Mots-clés : Amazon
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Parcoursup, le retour : il revient avec un nouveau bug, 67 000 candidats dans le doute
Un document interne de la NASA révèle les détails de la mission Artemis
Tesla triple ses ventes en Europe grâce à l'arrivée de la Model 3
L’OMS va déterminer si l'addiction aux jeux vidéo doit être répertoriée comme maladie
Sony : les deux premiers téléviseurs 8K disponibles début juin
Microsoft : la Xbox One affichera bientôt la durée des téléchargements
SFR essaye (encore) de faire passer discrètement une augmentation de forfait RED
Comment retrouver sa voiture grâce à Google Maps ?
Après Boston Dynamics, Facebook aussi construit ses propres robots
Selon une étude, les voitures connectées réduiraient significativement les temps de trajet
scroll top