Amazon automatiserait les licenciements liés à la productivité de ses salariés américains

Alexandre Boero Contributeur
26 avril 2019 à 17h06
0
Amazon entrepôt
Getty images

Le géant du e-commerce multiplierait les licenciements pour défaut de productivité et se baserait même sur la technologie pour déclencher les procédures.

Droit de réponse d'Amazon France :
« Chez Amazon, nous offrons des salaires et des avantages compétitifs, des opportunités de développement de carrière attractives, ainsi qu'un environnement de travail sûr et moderne à nos employés. Comme la plupart des entreprises, nous avons des objectifs. C'est valable pour l'ensemble des collaborateurs d'Amazon, qu'ils travaillent dans les bureaux administratifs ou dans un centre de distribution. Nous soutenons les personnes qui ne remplissent pas les objectifs qui leurs sont assignés grâce à un accompagnement dédié afin de leur permettre de s'améliorer et de poursuivre une carrière réussie chez Amazon.

Nous ne licencions pas un employé sans s'être assuré qu'il a reçu notre soutien entier, notamment via un accompagnement personnalisé et des formations supplémentaires. Étant donné que nous sommes une entreprise en croissance, nous avons pour objectif de s'assurer que nos collaborateurs bénéficient d'opportunités de développement de carrière sur le long terme
 ».


Une entreprise comme Amazon utilise des infrastructures à sa mesure : de gigantesques centres de distribution où fourmillent des centaines de salariés, poussés à la performance et au dépassement de soi dans leur travail. C'est la culture de l'entreprise. Un nouveau rapport, relayé par nos confrères de The Verge, révèle que l'appréciation de la productivité des collaborateurs ne relève pas forcément de supérieurs hiérarchiques, mais d'un système automatisé, qui peut s'absoudre de toute intervention humaine pour écarter les moins productifs.

300 employés licenciés sur un même site en une année


Amazon a licencié plus de 300 de ses employés en une seule année, entre août 2017 et septembre 2018, selon le rapport, sous motif d'inefficacité. Le problème est que ce chiffre ne concerne qu'un seul et même centre : celui de Baltimore, aux États-Unis, qui compte quelque 2 500 salariés à temps plein.

De tels chiffres signifient qu'Amazon licencierait plus de 10 % de ses effectifs pour un défaut de productivité. Rapportés de manière hypothétique à une échelle plus grande, cela toucherait ainsi des milliers et des milliers de salariés.

Un traitement de la productivité « automatisé » et dénué d'humanité


Au-delà des chiffres, qui officiellement ne concernent qu'un entrepôt, c'est la méthode qui dérange. En soit, il n'est pas choquant ni scandaleux que la productivité d'un employé soit surveillée. Un télévendeur est aussi soumis à des objectifs, comme tout un tas d'autres professions et domaines.

Mais les documents mis en ligne par The Verge font état d'un système automatisé de suivi de la productivité et de résiliation de contrat. « Le système d'Amazon suit les taux de productivité de chaque associé et envoie automatiquement tous les avertissements ou résiliations (ndlr : de contrat) concernant la qualité ou la productivité, sans l'intervention des superviseurs », peut-on lire dans la pièce.

Le superviseur humain peut ignorer le système


Les salariés d'Amazon, qui plaident parfois lors de manifestations qu'ils ne sont pas des robots, sont finalement surveillés et supervisés par des machines, qui vont même jusqu'à scruter le nombre de fois où ils prennent une pause. Il a, dans le passé, été rapporté que certains employés ne prenaient même plus la peine d'aller au petit coin, par peur d'être sanctionnés.

S'agissant de l'automatisation, Amazon indique qu'un superviseur peut ne pas suivre la « recommandation » de l'outil automatisé et avance même offrir une formation à celles et ceux qui ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs de production.

Modifié le 02/05/2019 à 17h13
13 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top