Amazon veut alimenter 100% de l'infrastructure AWS en énergie renouvelable

11 avril 2019 à 08h21
9
éolienne-pixabay.jfif
Pixabay

Amazon Web Services ne perd pas de vue son objectif d'une infrastructure mondiale entièrement alimentée grâce à de l'énergie renouvelable.

L'argument énergétique et environnemental est devenu un véritable atout marketing. Certaines entreprises fournissent des efforts (surtout financiers) pour soigner leur image et diminuer leur empreinte carbone. C'est le cas d'Amazon qui a annoncé, lundi 8 avril, trois nouveaux projets d'énergie renouvelable qui doivent l'aider à atteindre son objectif à long terme consistant à alimenter l'ensemble des infrastructures mondiales d'Amazon Web Services (AWS), sa division cloud, avec de l'énergie renouvelable.

Une énergie équivalente à celle consommée par une ville de 600 000 habitants

Amazon va bâtir trois parcs éoliens en Suède, en Irlande et aux États-Unis, pour une production totale annuelle estimée à 670 000 mégawatts (MWh), qui alimenteront des data centers de ces trois pays. Combiné aux neuf autres précédents projets d'AWS sur les énergies renouvelables, l'ensemble des structures devraient générer plus de 2 700 000 MVh (quantité d'énergie produite en une heure par un mégawatt) d'énergie renouvelable chaque année, ce qui pourrait permettre d'alimenter une ville grande comme Nashville (262 000 foyers, plus de 600 000 habitants) aux États-Unis.

Le parc éolien de 91,2 MW de Donegal, en Irlande, devrait produit de l'énergie renouvelable au plus tard fin 2021. Celui de 91 MW situé à Bäckhammar, à 200 kilomètres de Stockholm en Suède, promet de fournir de l'énergie d'ici la fin de l'année prochaine, comme la structure californienne de Tehachapi, dotée d'une puissance de 47 MW, qui devrait être prête elle aussi avant la fin 2020.

Amazon multiplie les initiatives pour maîtriser son empreinte carbone

« Chacun de ces projets nous rapproche de notre engagement à long terme d'utiliser 100% d'énergie renouvelable pour alimenter notre infrastructure mondiale AWS », a tenu à rappeler Peter DeSantis, vice-président d'Amazon Web Service, qui a conscience de l'importance de cette communication, compte tenu de la très grande consommation d'énergie des data centers.

Cette annonce fait en tout cas écho au plan « Shipment Zero » d'Amazon qui veut fixe le cap d'atteindre les 50% de livraisons neutres en carbone d'ici à 2030. La firme de Jeff Bezos s'engage par ailleurs à installer des systèmes d'énergie solaire dans 50 centres de traitement d'ici 2020, aux États-Unis et dans le monde.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
0
megadub
C’est une excellente chose pour démontrer la pertinence de ces énergies
thurim
Ce type initiative est top. Cela illustre le fait que nos entreprises ont plus de possibilités de réduire leur impact sur l’environnement que les états.
toug19
C’est bien, mais j’ai bien peur qu’il faille en premier limiter notre consommation d’énergie. Car si amazon occupe trop d’espace et trop d’energie, les autres sociétés et le commun des mortels ne pourra pas utiliser de l’energie verte.
Campana
Oui c’est une excellente initiative je suis d’accord, en même temps c’est normal que les entreprises aient plus de possibilités d’agir sur l’environnement puisque ce sont elles qui produisent/consomment (tout comme nous) et donc ont un impact sur l’environnement. Les états ne peuvent au mieux que contraindre les entreprises à agir, là Amazon le fait spontanément c’est à saluer.<br /> Après j’ai juste une réflexion, peut-être que mon raisonnement est tordu mais, les ressources en matière d’énergies renouvelables ne sont pas infinies non plus sur notre planète. Je veux dire par là que des km² disponibles et propices pour implanter de l’éolien ou du solaire il n’y en a pas à l’infini. Dommage du coup que ces km² et ces MegaWatts ne soient pas utilisés pour compenser la consommation d’énergies des foyers évoqués dans l’article, mais la conso de datacenter pas forcément indispensables à l’humanité…
BetaGamma
Juste de la communication ! Gros bidonnage !<br /> Amazon ferait mieux de s’intéresser à l’immense désastre écologique provoqué par sa gestion du dernier kilomètre pour ses livraisons !<br /> Multiplication massive des livraisons pour presque rien … c’est le modèle économique qui est calamiteux mais profite d’un laxisme réglementaire !<br /> Bien sur les journalistes oublient fort opportunément de parler de ce problème qui est sans comparaison avec la consommation électrique d’AWS .<br /> Deuxième problème pour Amazon … l’organisation de la consommation compulsive… ils organisent et ils entretiennent le gaspillage massif ! Et ca c’est autrement plus polluant ! Rappellons nous les destructions en masse de produits non vendus !<br /> Alors leurs éoliennes… ils peuvent les remballer !
AlexLex14
@BetaGamma, tu as raison, oui, c’est de la communication…<br /> Cependant, tu ne peux pas occulter le fait que la firme fait preuve d’initiatives -aussi rares soient-elles- pour tenter de “ralentir” (j’insiste sur les guillemets) son impact sur l’environnement.<br /> Quand Amazon se fait taper sur les doigts, on le dit et en parle sur Clubic. Mais quand il y a des choses un peu positives (ou qui peuvent susciter un peu d’espoir) dans ce fichu monde, il faut le dire aussi… même si j’entends ce que tu dis et te rejoint même (dernier kilomètre ; gaspi etc.).<br /> Bonne journée à toutes &amp; tous
c_planet
Pipo grandissimo.<br /> Et quand on cite l’éolien pour alimenter du service sans interruption, la première pensée qui vient c’est qu’on prend le lecteur pour une buse. De plus, pour la technologie contemporaine, tout ce qui déforce la demande en nucléaire crée automatiquement plus de pollution atmosphérique.
tmtisfree
Comme dit plus haut, c’est juste de la comm. L’énergie « verte » n’a rien de « vert » au sens où le CO2 n’est pas un polluant, et que même s’il l’était ces énergies ne font rien pour le diminuer tout en augmentant de 2-3 fois le coût de l’électricité : seuls ceux qui font partie du système EnR en profitent. Les autres payent, et c’est tant mieux (pour moi).<br /> Ce qui est assez ironique est que le même jour est paru :<br /> Gizmodo Australia – 9 Apr 19<br /> Amazon Is Aggressively Pursuing Big Oil As It Stalls Out On Clean Energy<br /> In 2014, Amazon announced that it would power its rapidly expanding fleet of data centres with 100 per cent renewable energy. Apple, Facebook, and Google made similar pledges two years before that, and pressure from consumers and environmental groups...<br /> qui remet en perspective tout cet article. Bon d’accord, on ne peut pas dire que Mickey ‘Hockey stick liar’ Mann soit un parangon d’honnêteté, mais cela montre juste qu’on peut tout dire et son contraire : il suffit d’oublier le contexte.<br /> « Mais quand il y a des choses un peu positives (ou qui peuvent susciter un peu d’espoir) dans ce fichu monde, il faut le dire aussi »<br /> Le problème est que cette position est intenable : les présupposés que le monde va mal (faux) ou plus mal qu’avant (not even wrong) ruine toute tentative de « susciter un peu d’espoir ».<br /> Les statistiques sur l’éducation et les connaissances des gens sur des problématiques basiques du monde (éducation, alimentation, espérance de vie, environnement, alphabétisation, violence, égalité, etc.), journalistes inclus, montrent une profonde inconnaissance : non seulement les gens ne savent pas mais ce qu’ils savent est l’opposé de ce que démontre les données du monde.<br /> amazon.com<br /> Factfulness: Ten Reasons We're Wrong About the World--and Why Things Are Better Than You Think<br /> Hans Rosling, Anna Rosling Rönnlund, Ola Rosling<br /> 4.7 out of 5 stars, <br /> ASIN: B0756J1LLV, <br /> Flatiron Books, <br /> April 3, 2018<br /> Vidéo tirée du livre : https://www.amazon.fr/Non-nétait-pas-mieux-avant/dp/2266283103
tmtisfree
Doublon
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Transparence et données personnelles : Bruxelles félicite Facebook
Acer : suivez en direct la conférence Next@Acer à 17h
De nouveaux leaks pour le OnePlus 7 Pro : écran incurvé et 5G ?
Son smartphone comme pass Navigo ? C'est désormais possible (avec certains Samsung seulement)
Uber entre en bourse à hauteur de 100 milliards de dollars (rien que ça)
Des développeurs compilent Chromium pour Windows ARM64
La NASA fait appel aux universités pour développer des habitats spatiaux autonomes
Shell investit dans le développement durable, du reboisement aux chargeurs de véhicules électriques
L'entreprise Rocket Lab se lance dans la production de satellites entièrement modulables
La RATP commande 800 bus électriques pour remplacer sa flotte Diesel
Haut de page