Amazon veut alimenter 100% de l'infrastructure AWS en énergie renouvelable

11 avril 2019 à 08h21
0
éolienne-pixabay.jfif
Pixabay

Amazon Web Services ne perd pas de vue son objectif d'une infrastructure mondiale entièrement alimentée grâce à de l'énergie renouvelable.

L'argument énergétique et environnemental est devenu un véritable atout marketing. Certaines entreprises fournissent des efforts (surtout financiers) pour soigner leur image et diminuer leur empreinte carbone. C'est le cas d'Amazon qui a annoncé, lundi 8 avril, trois nouveaux projets d'énergie renouvelable qui doivent l'aider à atteindre son objectif à long terme consistant à alimenter l'ensemble des infrastructures mondiales d'Amazon Web Services (AWS), sa division cloud, avec de l'énergie renouvelable.

Une énergie équivalente à celle consommée par une ville de 600 000 habitants

Amazon va bâtir trois parcs éoliens en Suède, en Irlande et aux États-Unis, pour une production totale annuelle estimée à 670 000 mégawatts (MWh), qui alimenteront des data centers de ces trois pays. Combiné aux neuf autres précédents projets d'AWS sur les énergies renouvelables, l'ensemble des structures devraient générer plus de 2 700 000 MVh (quantité d'énergie produite en une heure par un mégawatt) d'énergie renouvelable chaque année, ce qui pourrait permettre d'alimenter une ville grande comme Nashville (262 000 foyers, plus de 600 000 habitants) aux États-Unis.

Le parc éolien de 91,2 MW de Donegal, en Irlande, devrait produit de l'énergie renouvelable au plus tard fin 2021. Celui de 91 MW situé à Bäckhammar, à 200 kilomètres de Stockholm en Suède, promet de fournir de l'énergie d'ici la fin de l'année prochaine, comme la structure californienne de Tehachapi, dotée d'une puissance de 47 MW, qui devrait être prête elle aussi avant la fin 2020.

Amazon multiplie les initiatives pour maîtriser son empreinte carbone

« Chacun de ces projets nous rapproche de notre engagement à long terme d'utiliser 100% d'énergie renouvelable pour alimenter notre infrastructure mondiale AWS », a tenu à rappeler Peter DeSantis, vice-président d'Amazon Web Service, qui a conscience de l'importance de cette communication, compte tenu de la très grande consommation d'énergie des data centers.

Cette annonce fait en tout cas écho au plan « Shipment Zero » d'Amazon qui veut fixe le cap d'atteindre les 50% de livraisons neutres en carbone d'ici à 2030. La firme de Jeff Bezos s'engage par ailleurs à installer des systèmes d'énergie solaire dans 50 centres de traitement d'ici 2020, aux États-Unis et dans le monde.

9
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
scroll top