Amazon va lancer des milliers de satellites pour améliorer l'accès au Web autour du globe

07 avril 2019 à 14h05
10
Satellite

Le géant du Web prévoit de lancer plus de 3 000 satellites dans l'objectif de proposer l'accès à Internet à des régions du monde peu ou pas desservies par le haut débit.

Amazon travaille d'arrache-pied au Projet Kuiper. Le géant du web souhaite mettre en orbite terrestre basse 3 236 satellites afin de proposer un accès Internet haut débit aux « communautés non desservies et mal desservies du monde entier ».

Plus de 3 000 satellites couvrant 95 % de la population

Les satellites d'Amazon seraient situés à trois altitudes différentes et couvriront des zones allant de 56 degrés nord (correspondant à peu près au centre de l'Écosse) jusqu'à 56 degrés sud (en dessous de la pointe la plus basse de l'Amérique du Sud). Cela représente environ 95 % de la population mondiale, selon les chiffres communiqués par l'entreprise.

Amazon n'a pas encore indiqué s'il compte construire ses satellites en interne ou les acheter à une société tierce. Le déroulé de la mise en orbite n'est pas non plus annoncé. On pourrait penser logiquement que Blue Origin, l'autre société de Jeff Bezos dédiée aux vols spatiaux, serait sur les rangs pour l'envoi des satellites, mais un porte-parole d'Amazon indique que l'entreprise examinera toutes les options.

Un projet qui doit encore être validé par les autorités américaines

Le projet nécessitera également des stations terrestres, qui communiqueront avec les satellites en orbite. C'est précisément le service de cloud computing proposé par AWS Ground Station, une filiale spécialisée dans les communications Terre-Espace.

Amazon n'est pas la première société à vouloir proposer ce type de dispositif. SpaceX prévoit de son côté la mise en orbite de 12 000 satellites, ainsi que OneWeb qui souhaite en lancer 650. Facebook a également des plans similaires pour améliorer la couverture Internet autour du globe.

Reste encore au géant du e-commerce de recevoir l'aval de la Federal Communications Commission. L'organisme va se pencher sur les plans d'Amazon et analyser notamment comment l'entreprise envisage la fin de l'exploitation et la question des déchets orbitaux. La NASA est très vigilante sur ce point afin d'éviter une pollution spatiale autour de la Terre.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
10
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Suez se rebiffe face à Veolia, en annonçant avoir reçu le soutien des fonds Ardian et GIP
HSBC est sommé de préciser son calendrier de sortie des énergies fossiles
Jeux vidéo : pourquoi les patchs day one sont-ils devenus la norme ?
Comment choisir votre téléviseur ? Tous nos conseils pour faire le bon choix
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en janvier 2021
Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché
Que peut faire un « satellite espion » ?
Rétrospective : nos interviews les plus marquantes de 2020
Xbox : Microsoft fait le point sur les exclusivités qui sortiront en 2021
Haut de page