Alibaba s'apprête à investir 26,13 milliards d'euros dans les infrastructures Cloud

21 avril 2020 à 11h10
6
Alibaba
© Shutterstock.com

Le géant chinois Alibaba a annoncé lundi 20 avril sa volonté d'investir 200 milliards de yuans (26,13 milliards d'euros) dans son département Cloud sur les trois prochaines années.

La somme doit servir à l'acquisition de logiciels et d'équipements (notamment des serveurs), Alibaba ayant ajouté que cette décision avait été encouragée par la pandémie de Covid-19.


Dépasser Amazon et Microsoft sur la scène internationale

En Chine, Alibaba est déjà le premier acteur du Cloud en termes de parts de marché, avec 46,4 % de parts selon la société Canalys. Mais à l'échelle mondiale, il se situe toujours derrière les géants Amazon avec AWS et Microsoft avec Azure.

Cela dit, l'enseigne ayant beaucoup investi à l'international récemment, notamment dans des data centers au Royaume-Uni, le Cloud pourrait devenir la principale source de revenus du groupe. Alors que le secteur ne représente actuellement que 7 % de ces revenus, Daniel Zhang, le P.D.-G. actuel d'Alibaba a lui-même déclaré dans une interview en 2018 : « Je pense que le Cloud sera... la principale activité d'Alibaba à l'avenir ».


Le Cloud en réponse au coronavirus

Le P.D.-G. d'Alibaba Cloud Intelligence, Jeff Zhang, a quant à lui déclaré que « la pandémie de Covid-19 a exercé une pression supplémentaire sur l'économie globale dans tous les secteurs, mais elle nous a également incité à mettre davantage l'accent sur l'économie numérique ». Il ajoute : « En augmentant nos investissements dans l'infrastructure Cloud et ses technologies fondamentales, nous espérons continuer à fournir des ressources informatiques fiables et d'envergure mondiale afin d'aider les entreprises à accélérer leur processus de récupération ».

Solution envisagée pendant et après la crise sanitaire du Covid-19, le Cloud est effectivement envisagé par les différents géants chinois. Alibaba et la fondation Jack Ma ont créé un programme d'aide à la lutte contre le virus. Les groupes Tencent et Baidu ont également développé leurs propres initiatives basées sur le Cloud.

En Chine, en 2019, les dépenses en infrastructures Cloud ont déjà augmenté de 63,7 %, dépassant les 10,7 milliards de dollars. Et selon un rapport publié en mars par Canalys, la tendance pour 2020 est « positive », le nouveau coronavirus ayant stimulé le recours aux services en ligne. Yih Khai Wong, un analyste cité par le rapport a déclaré : « Les avantages du Cloud computing ont été démontrés par les principaux fournisseurs de services Cloud en réponse à l'escalade de la crise du coronavirus. Ils ont rapidement déployé des mesures de continuité pour les organisations et établi des charges de travail gourmandes en ressources permettant d'analyser de vastes ensembles de données ».

Source : CNBC
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Mr_Forum
Je ne pense pas que mes clients seront chauds pour s’installer sur un Cloud Chinois …
Nmut
La sécurité d’un cloud n’est pas que du ressort du fournisseur, l’utilisateur doit aussi (et surtout!) être acteur de cette sécurité. Toute information sortant de l’entreprise doit avoir un chiffrage fort, que ce soit pour un cloud ou n’importe quoi d’autre (clé USB, ordinateur portable, …). Comme cela, peut importe le fournisseur, si il fournit une garantie de service équivalente, qu’il soit américain, chinois ou européen, il n’y a pas de différence.
trollkien
Avec toute la clientèle potentielle, en Chine, en Inde, en Russie et toutes les autres nations qui ont la même opinion que toi mais a l’inverse envers les services cloud occidentaux (et surtout américains) je pense que ils ont pas de soucis à se faire sur la pérennité de leur investissement (et c’est pas des rookies).<br /> Après je suis un peu comme toi ou tes clients, j’aurai tendance a préférer me faire « osculter » par la personne habituelle plutôt que la le nouveau médecin qui viens de s’installer
carinae
C’est vrai mais bon … Il est bien évident que derrière ça il y a une vision très « gouvernement chinois » en l’occurrence être les 1er partout où c’est possible… Quant a la confiance dans un cloud chinois… ça c’est une autre histoire… surtout maintenant.
Elessar777
les miens non plus, personne ou presque ne leur fait confiance.
Lepered
J’ai autant confiance dans le Could Chinois que Américain. N’oublions pas que les USA, tous alliés militaire qu’ils sont, sont les premiers à écouter les ambassades quand ce n’est pas directement les chancelleries, à faire des appel d’offre bidons (ravitailleurs US… gagné par Airbus… mais donner à Boeing alors que leur modèle est très largement inférieur sur le besoin exprimé) et tous les croches-pieds amicaux orchestrées avec l’aimable participation de l’administration Américaine.<br /> Il y a des fois ou être « amis » devient pesant
carinae
Tout a fait … Même si j’ai un plus grande confiance dans un cloud us que chinois ça n’empêche pas qu’ils ne sont pas toujours très clair voire parfois très limite… Du coup …a quand un cloud européen ?? Je crois qu’OVH était plus ou moins sur le coup mais on en entend plus parler…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Uber s'essaie à de nouveaux services avec Uber Direct et Uber Connect
L'imprimante Canon multifonctions 3 en 1 PIXMA encore en baisse
Plex lance son lecteur audio autonome et une application pour gérer son serveur
Netflix ajoute une fonctionnalité de verrouillage d'écran sur Android
Super Mario 3D World pour Switch listé par un revendeur américain
Face au coronavirus, Niantic (Pokémon Go) continue d'adapter ses jeux en réalité augmentée
Cognizant confirme faire l'objet d'un piratage par ransomware de type Maze
Super Mario Maker 2 : créez vos propres world maps dès le 22 avril !
Galaxy Fold 2 : un écran 120 Hz et un S-Pen pour le futur smartphone pliant de Samsung ?
Haut de page