Cloud : Alibaba s'étend en ouvrant ses premiers data centers au Royaume-Uni

Par
Le 22 octobre 2018
 0
alibaba
opparat Khokthong / Shutterstock.com

Le géant chinois du commerce en ligne s'étend sur le cloud après avoir ouvert ses deux premiers centres de données outre-Manche.

Aujourd'hui, Alibaba pèse près de 500 milliards de dollars de capitalisation boursière et fait partie des dix plus grosses entreprises mondiales avec Microsoft, Facebook, Amazon ou Apple. Voir ce géant qui ne fêtera ses 20 ans qu'en 2019 s'implanter ailleurs qu'en Chine n'a donc rien d'étonnant. Après Dubaï et Francfort en 2016, Alibaba a ouvert deux nouveaux data centers en Europe, et a choisi le Royaume-Uni et Londres pour le faire, via sa filiale dédiée au cloud.

Quand Alibaba devient le quatrième géant du cloud computing

Alibaba vient donc d'étendre son royaume au pays de la Reine Elisabeth II, avec l'ouverture de deux sites « motivée par la demande croissante des clients », comme a pu le confier un porte-parole du groupe fondé par Jack Ma à nos confrères de Bloomberg. La société chinoise a pris conscience du potentiel britannique, « l'un des marchés européens à la croissance la plus rapide pour Alibaba Cloud », ajoute le rapporteur.

Face à des géants comme Microsoft, Google et Amazon Web Services, Alibaba Cloud s'impose comme le quatrième fournisseur mondial d'infrastructures de cloud computing, lui qui n'est né qu'en 2009.

Alibaba veut mener la vie dure à Amazon

La société basée à Hangzhou a décidé de mener la vie dure à Amazon en se montrant de plus en plus active en Europe, là où Amazon peut être attaqué.

Alibaba laisse - pour le moment - de côté les États-Unis, où l'avenir semble bouché à court terme par le programme isolationniste America First mené par Donald Trump, symbolisé par l'augmentation des taxes sur les produits d'importation chinois, et qui a contribué à une dégradation des relations entre la Chine et la patrie de l'Oncle Sam depuis son élection fin 2016.

Modifié le 22/10/2018 à 16h55
scroll top