Les géants tech chinois se détournent des USA à cause des taxes douanières

02 octobre 2018 à 11h08
24
muraille de chine

Alors que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine s'exacerbent, cette dernière semble s'éloigner du pays de Donald Trump.

Il y a une semaine à peine, une nouvelle étape a été franchie dans la guerre commerciale qui oppose les USA à l'Empire du Milieu.

La guerre des droits de douane

Des taxes s'élevant à hauteur de 250 milliards de dollars de marchandises chinoises ont été mises en place par l'administration Trump. Pour sa part, la Chine a indiqué qu'elle allait riposter en imposant également de nouveaux droits de douane, dont le montant devrait s'élever à 5 à 10% des biens américains, soit 60 milliards d'importations annuelles vers Pékin.

Mike Pompeo, secrétaire d'État américain, n'a pu s'empêcher de s'exprimer sur le sujet en déclarant à la chaîne Fox News : « La guerre commerciale menée par la Chine contre les États-Unis dure depuis des années. Si on veut appeler ça une guerre commerciale, nous sommes déterminés à la gagner. Nous allons la gagner ».

Des investissements tournés vers l'Asie plutôt que vers les États-Unis

Comme l'explique Forbes dans un récent article, il semblerait que les acteurs chinois issus du secteur de la technologie se tournent de moins en moins vers les USA en raison de la guerre commerciale qui sévit actuellement.

De fait, des compagnies telles qu'Alibaba et Tencent se tournent désormais vers des investissements qui peuvent se faire dans des marchés situés plus près du pays. En effet, les accords entre les deux pays allant de mal en pis, les deux sociétés préfèrent se focaliser vers l'Asie. Depuis le début de l'année, Tencent a investi près d'un milliard de dollars dans des transactions en Asie, soit quatre fois plus que les 250 millions de dollars qu'elle a dédiés simultanément à des transactions destinées aux USA.

Les acteurs chinois se tournent vers l'Asie

Force est de constater que l'Asie, particulièrement l'Asie du Sud-Est, est très intéressante pour Alibaba et Tencent, qui investissent de plus en plus sur ces territoires. De plus, la pénétration croissante d'Internet est en augmentation dans la zone, si bien que le marché des achats en ligne devrait atteindre les 40 milliards de dollars au cours des deux prochaines années. Reste à savoir si, à plus long terme, cette guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis pourrait profiter à l'Europe.

Pour rappel, ces tensions ont également mené Jack Ma, fondateur du groupe Alibaba a renoncé à sa promesse faite à Donald Trump. Au début de l'année 2017, il avait pourtant annoncé au président qu'il s'engageait à créer un million d'emplois sur le sol américain. Néanmoins, Jack Ma est revenu sur son engagement il y a quelques semaines, annonçant : « Cette promesse reposait sur une coopération amicale entre la Chine et les États-Unis et sur des relations commerciales bilatérales raisonnables, mais la situation actuelle a déjà détruit cette base [...] Cette promesse ne peut être tenue ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Nous sommes Bob et votre chronique est Légion
Netflix lance une section
iPhone 12 et iPhone 12 mini : nouvelle vente flash chez Cdiscount ce soir !
Le OnePlus Nord 2 arrive bientôt, le premier smartphone de la marque sans puce Qualcomm
Test Razer Huntsman V2 Analog : les promesses de l'analogique... difficilement tenables
Vente flash Asus : ce PC portable Asus Vivobook S 17'' avec Ryzen 3 à prix choc
Le Realme GT 5G est officiel : le mobile le moins cher sous Snapdragon 888
100€ de réduction sur l'écran PC incurvé Lenovo G32 31,5
Le Donjon de Naheulbeuk et 20 nouveaux jeux débarquent sur GeForce Now
Haut de page