Vous commandez toujours via Deliveroo ? Car l'appli a perdu énormément d'argent l'an dernier

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 16 mars 2023 à 14h00
Un livreur Deliveroo, ici à Paris © Shutterstock
Un livreur Deliveroo, ici à Paris © Shutterstock

L'entreprise britannique Deliveroo, très implantée en France, a enregistré une grosse perte financière en 2022, ce qui n'est pas vraiment inédit, mais témoigne d'un contexte difficile.

Alors qu'il fête ses 10 ans cette année, le spécialiste de la livraison de repas Deliveroo continue de perdre de l'argent. L'entreprise a détaillé ses pertes, le jeudi 16 mars, qui sont de l'ordre de 294 millions de livres sterling (334 millions d'euros) pour la seule année 2022. L'entreprise met cette donnée sur le compte du ralentissement des commandes.

Dans les résultats de Deliveroo, il y a à boire et à manger

La perte d'exploitation est très importante pour Deliveroo, mais elle reste néanmoins 11 % inférieure à celle de l'année précédente (2021), année où la firme avait enregistré une perte de 330 millions de livres (375 millions d'euros). Son chiffre d'affaires (1,97 milliard de livres, soit 2,24 milliards d'euros) a, lui, progressé de 14 % sur un an.

Livrant davantage de détails dans son bilan présenté aux investisseurs, Deliveroo explique que sur un an, le nombre moyen de consommateurs actifs mensuels a progressé de 6 %, ce qui est plutôt une bonne note, pour atteindre les 7,4 millions en 2022 (7 millions en 2021).

En revanche, la donnée qui inquiète l'entreprise, c'est celle de la fréquence moyenne des commandes. Sur l'ensemble de l'année 2022, un client Deliveroo a réalisé 3,3 à 3,4 commandes chaque mois, en moyenne. Ce nombre est en très léger recul (-1 %) au dernier trimestre 2022, alors qu'il était en hausse en début d'année.

Un panier moyen qui a augmenté, mais des craintes pour 2023, dans un contexte inflationniste

La valeur des commandes a augmenté en 2022, pour atteindre les 6,8 milliards de livres (près de 7,8 milliards d'euros), en hausse de 9 % sur un an. Le bon maintien du nombre de commandes aide, mais c'est surtout la hausse du « panier moyen » qui a augmenté, de 3 % en 2022 par rapport à 2021, à 26 euros la commande.

Pour essayer de toucher davantage de consommateurs, Deliveroo avait alors lancé son abonnement « Plus », puis l'entreprise l'avait étendu à l'offre Amazon Prime, pour un partenariat qui semble plutôt bien fonctionner, puisque la France, l'Italie et les Émirats arabes unis ont à leur tour pu bénéficier de l'offre en cours d'année dernière. Dans l'hexagone, la société de livraison se targue d'ailleurs d'avoir gagné des parts de marché. On n'oubliera pas qu'elle a choisi de se retirer des marchés néerlandais et australien en fin d'année dernière.

Mais face à une forte inflation en Europe, Deliveroo prédit une année 2023 difficile, avec des commandes qui pourraient diminuer, tant en nombre qu'en valeur pécuniaire. La firme sait aussi qu'elle doit affronter la concurrence plutôt agressive d'acteurs comme Uber Eats ou Just Eat Takeaway.

Source : Deliveroo

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.