Virgin Galactic signe un accord cadre avec la NASA pour organiser des vols vers l'ISS

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
23 juin 2020 à 12h07
0
L'avion suborbital de Virgin Galactic, le VSS Unity. Emmènera-t-il des astronautes à l'entrainement ? © Virgin Galactic

La firme de Richard Branson souhaite mettre en place un « programme astronautique privé » pour permettre à des particuliers et entreprises de rejoindre l'orbite et la station spatiale internationale. Une véritable agence de voyage de l'espace.

Idéal pour masquer des résultats décevants ?

Le nouveau tour operator

Et si Virgin Galactic devenait l'organisateur de futurs vols privés vers l'ISS ? La NASA a annoncé plusieurs fois depuis l'année dernière que ses modules au sein de la station internationale étaient « ouverts aux opportunités » pour du matériel mais aussi du vol habité. On sait que d'autres entreprises comme Space Adventures ou Axiom Space travaillent avec SpaceX pour envoyer des astronautes sur place. Alors que va proposer Virgin Galactic ?

Avec ce nouvel accord cadre, l'entreprise souhaite mettre sa force commerciale et son expérience de la préparation des vols suborbitaux pour fabriquer un « package » attractif pour les particuliers et les entreprises. De la signature du (juteux) contrat jusqu'à votre descente de la capsule au retour de votre vol orbital, Virgin Galactic veut assurer une expérience complète. En d'atures termes, un tour opérator haut de gamme et orbital…

La marque est d'ailleurs déjà connue pour ses partenariats et son « branding », Virgin proposant déjà des séries limitées de Range Rover à ses clients pour des paraboles, des vêtements Under Armour sur mesure, etc.

Bienvenue dans l'écosystème Virgin !

Virgin Galactic, qui veut affirmer son expérience dans les vols suborbitaux, même si ce point reste pour l'heure sujet à controverse, s'appuie pour l'instant sur deux paraboles au-dessus de 80 km d'altitude effectuées il y a un an et demi.

Mais la firme travaille à un véritable programme astronautique sous forme de stages au Spaceport America (Nouveau Mexique), de formations, de vols paraboliques suborbitaux, et de simulateurs qu'elle envisage partager avec les entreprises qui fournissent effectivement les capsules pour les vols sur l'ISS. Un véritable écosystème donc, qui pour l'instant n'existe que dans les grandes agences et que Virgin souhaite privatiser.

L'entreprise précise d'ailleurs que son projet n'est pas destiné qu'aux futurs riches clients, mais s'adresse aussi aux agences spatiales et aux entreprises. De ce côté, Virgin Galactic dispose d'une aura et d'une force commerciale que n'ont pas Space Adventures ou Axiom Space. Habituée à « vendre du spatial » (et donc du rêve), Virgin est déjà identifiée parmi la riche clientèle potentielle. À plus de 50 millions de dollars le billet, il vaudrait mieux….

Le club Med' n'est pas encore sur le créneau. Crédits Virgin Galactic

Un accord pour masquer les pertes ?

Suite à cette annonce, les actions de Virgin Galactic, cotée en bourse depuis l'année dernière, ont grimpé de 15 %. Si elle n'est pas en difficulté financière pour le moment, les annonces de ces dernières années tardent à se concrétiser. Les vols commerciaux avec le petit avion fusée VSS Unity n'ont toujours pas démarré (le programme d'essai n'est pas terminé), et il faut convaincre les investisseurs que Virgin Galactic pourra rester à flot malgré des pertes trimestrielles importantes (60 millions de dollars déjà cette année).

Cet accord cadre pour étendre ses activités avec la NASA et préparer des vols d'astronautes est donc aussi un bon moyen de diversifier ses sources de revenus. Il ne manque plus que les clients…

Source : The Verge

Modifié le 23/06/2020 à 12h22
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top