Pourquoi Starship est la nouvelle priorité absolue de SpaceX pour Elon Musk

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 juin 2020 à 09h35
45
Starship
Depuis la présentation de ce modèle, presque 9 mois d'essais, et aucun vol. Crédits SpaceX

« Il va falloir accélérer avec Starship », demande le milliardaire à ses employés, à présent que les astronautes du programme Commercial Crew sont en orbite. 

Au Texas, le dernier exemplaire a encore terminé en une spectaculaire explosion, tel qu'on peut le revoir sur le replay de NASASpaceflight.

Au boulot !

Dans un e-mail aux employés de SpaceX qu'a pu se procurer CNBC, Elon Musk ne tourne pas autour du pot. Maintenant que la capsule Crew Dragon est en orbite « vous devriez considérer que la priorité (sauf s'il existe un risque avec Dragon) est sur Starship ». Le milliardaire et fondateur de l'entreprise demande à ses équipes d'accélérer « radicalement et immédiatement » la cadence sur ce programme.

Quitte à tout quitter pour se rendre depuis la Californie jusqu'au Texas ? Clairement ! Elon Musk demande à ses employés, majoritairement basés à Hawthorne, de passer du temps sur le site de Boca Chica, où Starship est assemblé et testé. « Pour ceux qui envisagent de déménager, SpaceX fournira l'avion ». La directive est claire, les 800 employés sur place ne suffisent plus, il faut mettre le pied au plancher.

Prototype après prototype

Après un an et demi de travaux et une gigantesque extension, le site de Boca Chica, au bord de la mer et à quelques encablures de la frontière mexicaine, bouillonne d'activité. Les employés y travaillent par rotations de 12 heures, et les prototypes Starship y sont assemblés à la chaîne. Toutefois, voici huit mois que malgré des progrès évidents, les exemplaires terminent invariablement détruits sur le site de « lancement » situé au bord de la plage.

Le dernier en date, SN4, a subi une forte explosion après une fuite de méthane sur un équipement au pied du lanceur le 29 mai, après un quatrième essai d'allumage moteur réussi. Le suivant devrait prochainement prendre sa place. Les prototypes SN6 et SN7 sont déjà à différents stades d'assemblage… Le prochain objectif étant de réussir un (ou plusieurs) vols paraboliques à basse altitude.

Du rêve et des gros chèques

Elon Musk s'est déjà publiquement exprimé sur l'accélération nécessaire du programme. Que « son » entreprise ait mis 18 ans à envoyer des humains en orbite lui a semblé profondément long, car impossible à ce rythme qu'il puisse concrétiser d'une quelconque façon son rêve d'expansion martienne.

En coulisses, il y a bien sûr d'autres raisons qui poussent l'entrepreneur à souhaiter que le programme se concrétise, en particulier son coût : produire des exemplaires à la chaîne et mobiliser les employés de SpaceX coûte très cher, et il faudra encore du temps pour que le programme Starship rapporte de l'argent à l'entreprise (bien que la NASA y ait déjà investi plus de 100 millions de dollars). Après avoir emprunté 1,7 milliards en 2019, l'entreprise a déjà dû lever plus de 500 millions de dollars en 2020.

Source : CNBC

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
45
25
Niverolle
« nouvelle priorité absolue » ==> Peut-être parce qu’en matière de lanceur super-lourd (mais pas que dirons certains…), plus c’est gros, plus c’est beau ?
cirdan
Pourtant, s’il est un domaine qui demande de la patience et un engagement sur le (très) long terme, c’est bien celui de la conquête spatiale. Quels que soient ses succès, il aura surement besoin de plus d’une vie pour réaliser tous ses rêves.<br /> J’espère au moins qu’il paie bien ses employés, ça doit pas être drôle tous les jours de travailler avec lui.
ebottlaender
De ce qu’on lit un peu partout, les employés sont… très motivés. Même si l’entreprise ne paie pas mieux que ses concurrents, SpaceX est systématiquement dans les top classements des enquêtes de satisfaction.<br /> Aussi car les employés ont l’impression de contribuer de façon importante au progrès de la société et de l’exploration spatiale en général.
SlashUzero
Il devrait commencer a assembler sa station pour mars, sinon il va se mettre 10ans de plus dans les pattes, il semble avoir besoin de cash d’ou starship…
lapin-tfc
4 commentaires et pas de critique de bistro ! ca fait plaisir, vas-y Elon c’est génial ce que tu fais !
mightpro_1_1
Je comprends rien au starship,<br /> Les matériaux pèsent dans 3% du prix de vente d’une fusée d’après Elon Musk, alors pourquoi utiliser de l’acier ?<br /> Pourquoi industrialiser la fabrication du starship alors qu’il est censé être être réutilisable jusqu’à 1000 fois ?<br /> Elon Musk annonce un cout de l’ancement de 2 millions de dollars, tout en annonçant qu’il y aura 43 Raptors à 1 millions l’unité. Il faudrait donc au moins 20 lancements rien que pour amortir les moteurs. Comment peut-il être rentable ?<br /> Comment le starship pourra se poser sur la lune de manière stable sur un sol par forcément plat avec ces pieds : https://s.yimg.com/ny/api/res/1.2/vxAnle0dmZRS3A2JoPpnBA--/YXBwaWQ9aGlnaGxhbmRlcjt3PTcwNQ--/https://s.yimg.com/uu/api/res/1.2/iOS61fcULp7C3JUdsIlIHA--~B/dz0wO3NtPTE7YXBwaWQ9eXRhY2h5b24-/https://media.zenfs.com/EN/business_insider_articles_888/833bb34253746809dbd8de652f9bb5f9<br /> Quelqu’un a des explications ?
ebottlaender
Ce qui est visé ici (et je ne dis pas que c’est bien ou pas) est un changement de paradigme. Donc oui le but est d’utiliser des matériaux un peu plus chers que le classique alliage d’alu qui permet de faire léger et le moins cher possible pour aller en orbite. L’acier est surtout durable.<br /> L’industrialisation est… temporaire, à mon sens. Elle est là pour supporter la technique de test de prototypage (= test, boum, test, boum, on va plus loin, test…) mise en place l’année dernière. Surtout, dans la vision de Musk, il faudra des centaines de Starship pour mettre en place la «&nbsp;space économie&nbsp;» qui va avec en orbite terrestre, sur la Lune et surtout vers Mars.<br /> Les coûts annoncés sont farfelus, c’était déjà le cas il y a 10 ans avec Falcon 9, ça a peu de valeur. Mais surtout ici tout est réutilisable : donc rentabiliser sur 20 vols, si ça fonctionne et qu’il y a l’écosystème autour (ce qui n’est pas gagné) n’est pas entièrement idiot.<br /> Pour finir pour ce qui est lunaire, tout le monde se base sur une vue d’artiste… Et franchement, il ne faut pas croire que vous êtes le premier à y penser, et donc que cette question est remontée chez SpaceX et à la NASA. Si ça ne passe pas avec ces pieds là, ils vont vite s’en rendre compte et faire autrement.
Ramo_rix
Les explications sont très simples : il raconte n’importe quoi pour entretenir la hype autour de cette absurdité totale qu’est le starship, qui n’adresse aucun marché commercial.<br /> Et ça fonctionne, vu l’état d’ignorance totale de la population en matière spatiale, on peut leur raconter n’importe quoi et laisser les réseaux sociaux faire monter la mayonnaise.<br /> Mais cette monstruosité stupide de starship ne verra jamais l’orbite terrestre…
cirdan
Seraient-ils les bâtisseurs de pyramide de notre époque, tous unis derrière le projet de leur pharaon ? On verra dans quelques siècles
mightpro_1_1
Merci pour vos réponses <br /> Je sais bien que je ne suis pas le premier à y penser
orionb1
questions très intéressantes …<br /> au passage, c’est la première fois que je vois des infos sur la santé financière délicate de SpaceX alors qu’on nous balance habituellement que le gars révolutionne la conquête spatiale et se fait plein de thunes grâce à son génie
ebottlaender
La question économique est super intéressante, mais avec SpaceX c’est compliqué. Déjà on ne connait pas les chiffres de l’endettement, de la rentabilité, ou des réserves dont ils disposent. Mais il faut bien voir aussi que la boite et E.M. ont tellement la cote dans l’opinion publique qu’à chaque round de levées de fonds ils peuvent rallonger l’addition de quelques centaines de millions sans problème et en quelques jours.
Maga83
orionb1:<br /> questions très intéressantes …<br /> au passage, c’est la première fois que je vois des infos sur la santé financière délicate de SpaceX alors qu’on nous balance habituellement que le gars révolutionne la conquête spatiale et se fait plein de thunes grâce à son génie<br /> La pyramide de Ponzi… faire du pognon avec du vent.<br /> Le tout financé par le contribuable américain. <br /> Ça flatte l’ego, ça amuse les foules et les milliardaires pourront aller faire un tour de la Lune et prendre de jolies photos.<br /> Ce monde est magique, je te dis.
kervern
@Ramo rix<br /> désolé pour toi Ramo rix mais on disais pareil des falcons, on a rit au visage d’elon musk, et depuis les moqueurs applaudissent Elon !<br /> le mec est plus en plus farfelu mais on a besoin de rêveur qui nous fasses rêver.<br /> la NASA comme le CNES est une structure étatique incapable de mettre en place un projet sans protocole, ou d’écouter des idée farfelue qui la majeur partie du temps ne le sont pas et leur process sont contraignant, regarde le CNES maintenant veut aussi sa fusée réutilisable: on en reparle dans mini 10 ans si ce n’est plus !<br /> comme une humoriste on veut des paillettes dans les yeux.<br /> en gros tu décris la situation des falcons y a 10 ans mais en partant de zéro !
wedgantilles
Le truc c’est aussi qu’au delà des coûts il arrive a ses objectifs. Alors que tout le monde le prenait pour un fou de vouloir reprendre et réutiliser les premiers étages, aujourd’hui sauf à être en mode «&nbsp;fully expandable&nbsp;» qui empêche la récupération l’échec est devenu de plus en plus rare.<br /> On verra bien ce que cela donnera pour le Starship mais c’est un gros projet et personne n’a jamais tenté quelque chose d’aussi «&nbsp;fou&nbsp;», il n’est pas étonnant que cela se fasse au coût de nombreux échec. On verra dans le futur ce que cela donnera, mais c’est dans tous les cas intéressant.
ebottlaender
Oh mais je suis le premier intéressé ^^<br /> Il n’était pas pris pour un fou pour la réutilisation, mais de nombreux observateurs pensaient que SpaceX n’y arriverait pas avant longtemps, et que donc ça pouvait être une aventure ruineuse, surtout étant donné qu’il fallait faire voler les satellites des clients avec Falcon 9. Maintenant que c’est plus ou moins réussi (côté technique c’est parfait, mais économique les prix de Falcon 9 ont… monté), Starship est un défi bien plus ambitieux. Mais super intéressant.
Maga83
Faire décoller un machin de 5000 tonnes (carburant compris) n’est pas une bonne idée pour une charge utile de 10 tonnes (moyenne haute)… c’est juste du gaspillage d’énergie.<br /> Perso… je suis partisan d’un assemblage en orbite basse avec de petites unités au décollage qui consomment que dalle au décollage et qui consomment que dalle une fois assemblé en orbite… et hop, une impulsion et go la Lune ou Mars.<br /> Maintenant, il reste le choix du moteur quand le machin est assemblé en orbite pour le temps de voyage… je pense au moteur à plasma mais, technologiquement, on y est pas encore.
Supercraft1998
J’ai vu des commentaires sur le choix de l’Acier et pourquoi pas de l’alu.<br /> C’est très simple, Acier a la capacité de résister à de fortes chaleurs sans être trop cher. Au début du programme, le Starship (BFR à l’époque) devait utiliser des composites notamment du carbon. Le problème de ça est le coût.<br /> L’avantage d’utiliser de l’acier c’est la non nécessité d’avoir besoin d’un gros bouclier thermique. Contrairement à la Navette Spatiale, qui sans ses tuiles bas était dans l’incapacité de faire une réentrée atmosphérique. D’où l’accident de Columbia où one perte de tuile sur un point fragile de l’aile a fait disloquée la Navette durant sa réentrée.<br /> C’est pour ça à la fin du programme des Navettes, il y avait une vérification des tuiles en orbite avec une sortie EVA.<br /> J’ai aussi vu des messages passer sur : Pourquoi faire du réutilisable si le but est de réduire les coûts. Le but d’Elon c’est de fabriquer le plus de moteur Raptor possible, car actuellement c’est ce qui coûte le plus cher. En effet il s’agit d’un moteur a cycle fermé où le comburant ET le carburant sont parfaitement exploité, ce qui est assez novateur.<br /> Pourquoi ? Car le booster Super Heavy va en utiliser BEAUCOUP.<br /> Pour les voyages martien il veut non pas 1 ou 2 Starship mais une flotte régulière d’une dizaine de Starship.<br /> Le fait de réutiliser les moteurs permettent de ne pas les jeter alors qu’il en faudra en grande quantité et le fait d’en produire beaucoup est de réduire les coûts.<br /> Et enfin pour ceux qui se demande que ça n’a rien de sérieux, faire de la soudure d’acier, des explosions…<br /> Les premières fusée Atlas était aussi en acier , soudé de la même manière mais avec de l’acier beaucoup plus fin tellement qu’en cas de décompression , la fusée se dégonflait comme un ballon. Mais on faisait en sorte de garder la pression, pour que fusée reste droite et de l’acier si fin pour que ça soit le plus léger possible, de toute façon elle était pas réutilisable.<br /> Ce qu’il me paraît totalement sérieux même si il explore un domaine jamais fait avant. Comme les Navettes durant les années 80. Les soviétiques quand ils ont espionné les US et on vu la Navette , ils avaient pas la moindre idée de ce qu’ils fesaient, ils se sont dit ça ne peut qu’être un vaisseau à des fins d’espionnage ou d’attaque, ils ont juste repris le design et l’ont améliorer ce qui a donné la navette Bourane.<br /> Tout ça pour dire wait&amp;see !
pimous34
Et tu comptes les amener comment les terriens sur ton orbite basse ? Y’a une économie d’échelle énergétique à envoyer plein d’homme à la fois avec un gros lanceur aussi non ?
xryl
La majorité du «&nbsp;poids&nbsp;» d’une fusée c’est pour atteindre l’orbite basse et accélérer suffisamment pour obtenir une vitesse orbitale. Une fusée qui ne monte que des petites charges ne fait aucun sens (sauf si elle est pas chère) vu que la majorité du carburant sert à monter le carburant lui-même. Vu que SpaceX est capable de récupérer ses booster et donc ne doit payer «&nbsp;que&nbsp;» le carburant, l’équation économique est donc de monter le plus de charge possible d’un coup (ils sont loin d’être bêtes chez SpaceX). D’où l’objectif du Starship ou du BFR. Après si tu ne récupères pas le booster, le prix du booster entre en compte, l’équation est différente. Mais dans aucun cas, tu ne peux espérer atteindre une orbite haute avec des petits boosters (même assemblage en orbite) vu qu’il faudra monter de la masse à éjecter pour que l’assemblage puisse accélerer et atteindre les orbites hautes, et ça, c’est stupide avec des petites fusées.
Supercraft1998
Le problème c’est qu’avoir une mini station avec tout pleins de modules qui servirait a faire le voyage, c’est bien que dans des films. Les ports de docking ne peuvent résister qu’à une certaine poussée. Or pour sortir de l’orbite basse Terrestre faudrait une poussé gigantesque.<br /> Pour faire simple, si tu veux envoyer l’ISS en orbite Lunaire, faudrait déjà envoyé une Saturn V entière en orbite (carburant nécessaire) qui devrait accélérer comme un escargot pour pas déformer la station et le transit prendrait des semaines le temps d’éloigner un petit peu le appogé de la terre a chaque orbite.<br /> Parcontre !!! Faire ça autour de la Lune est possible, il ne faut pas énormément de poussé afin de s’y en échapper. D’où l’intérêt de la construction de la station Gateway en orbite cislunaire qui va à la fois permettre l’accès permanent à la surface Lunaire MAIS AUSSI l’expérimentation d’une ministation capable de se déplacer.<br /> Tu parlais de moteur à Plasma, bah enfaite le module d’énergie de la Gateway (conçu par Maxar) sera un gros satellite qui utilise des moteurs électriques à xenon afin de garder et corriger la trajectoire de la station et de fournir de l’énergie à celle-ci.<br /> C’est sûr quand on est pas plongée dans le domaine, je comprends qu’on se pose des questions, mais si y a des centaines d’ingénieurs chez la Nasa et Space et chez les autres groupes, t’inquiète pas qu’ils ont pensé à tout les quasi problème possible et si y avait une solution simple et moins cher, ça serait la top priorité.<br /> Actuellement la propulsion la plus efficace c’est les moteur fusée à cycle fermé : RS-25 (Navette) , Raptor (Starship)…<br /> Ils sont plus cher donc faut absolument les réutiliser et/ou en produire en masse.<br /> La propulsion électrique est efficace que pour les petites charge, la poussée est faible mais l’impulsion spécifique est au top( en gros le rendement ISP ).<br /> Les RS-25 ET Raptor ont un très bon ISP par rapport à la poussé relativement grande qu’ils produisent.<br /> Faut imaginer la poussée en Newton comme les Chevaux et l’ISP comme la consommation par litre.<br /> La prochaine étape serai les moteurs nucléaires mais les recherches de la NASA viennent de reprendre, ils avaient arrêté dans les années 80-90 à cause de la loi vis à vis de l’interdiction de pratiquer du nucléaire en orbite qui été levé il me semble.<br /> Fin bref, en gros voilà le délire, c’est pas simple, il a beaucoup de facteurs, que ça soit budgétaire, politique et d’ingénierie.
mightpro_1_1
Par contre, peut-être qu’il vont reprendre pour la version finale du super heavy le composite de carbone.<br /> A priori, pas de problème pour la rentrée atmosphérique, car le 1er étage de la Falcon 9 y résiste très bien.<br /> Cela permettrait de gagner du poids et donner plus de marge au starship.<br /> J’avais aussi imaginé que SpaceX a été contraint d’utiliser l’acier pour réduire les coûts de développements. SpaceX n’avais pas le budget pour développer une telle fusée avec les techniques de construction classiques. D’où le changement de paradigme.
Maga83
Merci pour le retour qui n’est pas dénué de bon sens mais je vous signale que le garçon (Musk) veux faire une base sur la Lune et aller sur Mars… un voyage sans retour.<br /> Donc faire des fusées lourdingues n’a pas de sens.<br /> Mais je note le principe… n’étant pas ingénieur… je vais prendre des notes et étudier la chose de plus prêt.
carinae
le principe de réutiliser les 1er etage n’est pas nouveau en soit et ce n’est pas Elon Musk qui l’a inventé … il n’a fait que mettre au point et populariser le concept. Et du coup ça permet a la Nasa d’utiliser des technologies mise au points par des sociétés privées a moindre coût …<br /> La conquête de mars c’est autre chose, tant en terme matériel que financier, tout comme l’ISS.<br /> Si Musk y passe sa fortune … ça sera son problème. un projet d’une telle ampleur devrait être international. Mais bon on verra ce que l’avenir nous réserve …
Ramo_rix
@kervern<br /> t’as bien gobé les communiqués marketing de SpaceX, c’est bien.<br /> Je suis SpaceX depuis 18 ans, c’est mieux.<br /> La seule chose qu’ils ont réussi, c’est une avancée technique dans le réutilisable, grâce a la puissance informatique actuelle (c’était infaisable il y a moins de 15 ans).<br /> Musk disait il y a 10 ans qu’il allait divisé par 10 le cout d’accès a l’orbite, il l’a réduit de 40%…<br /> Mais tant qu’il y a des bon gros nigauds qui gobe toute la hype artificielle autour de cette boite, la majorité, comme toi, croit voir un génie la ou il n’y a qu’un mythomane.<br /> Comme avec Raoult, c’est exactement le même genre de personne : l’important c’est qu’on parle de lui et que des gens le prennent pour un génie.<br /> Je répète, souviens t’en : le starship en configuration full (donc super heavy avec 31 raptors+ starship avec 7) ne sera JAMAIS mis en orbite terrestre.<br /> Je ne suis pas ici pour «&nbsp;me moquer&nbsp;» de musk mais pour rappeller qu’il vous prend tous pour des petits pigeons prêt a croire n’importe quoi parce que particulièrement incultes en matière spatiale.<br /> Ici même il n’y en a pas un sur 50 qui sait ce qu’est une Isp… mais ça discute du génie de musk… ce serait comique si ça n’était pas pathétique.<br /> Ça s’appelle le syndrome Dunning Kruger et c’est très répandu depuis l’émergence des réseaux asociaux, comme nous l’a montré l’affaire sur la HCQ…
rexxie
Correction, 3500 tonnes.<br /> L’assemblage en orbite ferait exploser les coûts pour l’instant, et nous n’avons pas vraiment développé d’habiletés à le faire.
ebottlaender
Non ça, ça s’appelle de la condescendance. Et visiblement c’est assez gratuit.<br /> La modération saura si traiter les autres de nigauds et de pigeons vaut la peine dans cette argumentation.
Ipoire
@Ramo rix<br /> Tu n’y connais absolument rien, alors tu ne devrais pas commenter si ce n’est que pour demander aux autres de combler ton manque de connaissance sur le sujet.<br /> Le Starship a été selectionné par la Nasa pour le programme ARTEMIS du retour des hommes sur la lune, et SpaceX a recu le financement de la Nasa pour cette commande.
rexxie
Ramo_rix:<br /> Je ne suis pas ici pour « me moquer » de musk<br /> Non, mais de toute évidence tes deux commentaires visent à le discréditer le plus possible, un ramassis de potins plutôt dégueux.
orionb1
Musk a-t-il vraiment encore une fortune «&nbsp;liquide&nbsp;» ? je veux dire, autre que des actions de ses entreprises qui pourraient toutes ne plus valoir grand chose en quelques jours / mois, ce ne serait pas la première fois que des entreprises qui valaient beaucoup se cassent la gueule, surtout que ce sont des secteurs à risque
orionb1
pimous34:<br /> Y’a une économie d’échelle énergétique à envoyer plein d’homme à la fois avec un gros lanceur aussi non ?<br /> j’ai toujours entendu l’exact contraire en fait …<br /> même qu’il y a une limite absolue en poids au delà de laquelle, il devient impossible de décoller<br /> plus tu es gros, plus tu as besoin de carburant, le carburant étant un poids supplémentaire demande lui-même à son tour un peu plus de carburant. Et on m’a toujours expliqué que ce processus crée tout le contraire d’une économie d’énergie. Le carburant nécessaire pour pousser un kilo augmente de plus en plus fort jusqu’à même rendre impossible le décollage (plus tu es gros et plus une part importante de ton carburant ne sert qu’à pousser de l’autre carburant et pas de la charge utile)<br /> Donc, l’idée de Maga83 ne me semblait pas absurde dans l’absolu, même si ça demanderait sans doute un savoir-faire qu’on ne possède pas.<br /> Maintenant, j’ai pu ne rien comprendre à ce qu’on m’a expliqué … mais ça me semblait se tenir pas mal.
max_971
Elon veut aller sur Mars avec sa famille pour les vacances.
kervern
t avouerai j ai jamais pris note de cette histoire de diminution des prix, mais me rappele au moins qu’il l’a dit ! ni des proportions.<br /> mais bon pour moi une bonne partie de son challenge est honoré et sa put1 de fusée va finir par volé, en tout cas merci pour les autres infos genre dunning kruger
kioub
en tout cas, on a notre commentaire de bistro !!!
ygloo_one
C’est quoi le bilan carbone de ce truc?<br /> Pour le plus brillant ‹&nbsp;écolo&nbsp;› du monde, c’est pas joli joli c’t’affaire…<br /> A quand la transition vers une fusée électrique ? pour mars, mais de quelle année ?
ebottlaender
Pour voler, il faut générer une poussée. Pas facile avec un courant électrique.<br /> Pour ce qui est du bilan carbone des lanceurs, c’est assez bien documenté. Un décollage équivaut en général à 2 ou 3 vols de long courriers sur des vols transatlantiques, soit quelques centaines de tonnes de carburant.
lapin-tfc
Exactement ! à la tienne et surtout à celle d’Elon !
kroman
L’avion payé pour déménager Il y a un gouffre entre leurs conditions et les nôtres (tous frais payés + 2 mois de salaire et prime pendant 10 ans…)
Martin_Penwald
Musk a apporté le pognon, mais la principale responsable du succès de SpaceX est Gwynne Shotwell. Musk est juste là pour gesticuler devant les caméras.
MisterGTO
Le développement de Starship est d’autant plus important que cela leur permettra de réduire fortement les coûts du développement de Sarlink (en plus de l’ugence de la colonisation de Mars, selon Musk)<br /> Etant donné le volume et la masse utile qui sont prévus, ils pourront envoyer je ne sais combien de Starship d’un seul coup, avec une forte réduction du prix de revient de l’envoi pour un satellite.<br /> Et je ne serais même pas surpris que le coût de revient pour Sarlink soit nul s’ils généralisent ce qu’ils sont en train de faire (cf le prochain vol), c’est-à-dire d’envoyer d’autres satellites sur le même vol.<br /> En gros, les compagnies qui veulent envoyer leurs satellites par Starship payeront moins cher qu’actuellement mais cela peut très bien suffire à compenser les coûts de Spacex
rexxie
Musk construisait ses fusées dès l’âge de 15 ans. Il est au coeur du développement de TOUTES les fusées de SpaceX, dont il est l’omniprésent ingénieur en chef. Aussi, Shotwell est une excellente manager et tiens admirablement bien la boutique.
Labarthe
Shotwell peut se traduire par bien joué
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Du cross-play PC / PS4 / XOne avec la mise à jour Need for Speed Heat
Huawei lance une grande campagne de pub pour séduire les autorités et citoyens britanniques
HTC va procéder à une vague de licenciements causée par le coronavirus
IBM abandonne tout projet lié à la reconnaissance faciale pour raisons éthiques
Les Apple AirPods 2 avec boîtier de charge à seulement 140€
Le forfait mobile Free 50 Go est disponible à moins de 10€
Le réseau c'est has been, ce projet Raspberry permet de transmettre et de recevoir en Morse
Des chercheurs du MIT placent des milliers de synapses artificielles sur une micropuce
Haut de page