Pourquoi Starship est la nouvelle priorité absolue de SpaceX pour Elon Musk

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
09 juin 2020 à 09h00
0
Depuis la présentation de ce modèle, presque 9 mois d'essais, et aucun vol. Crédits SpaceX

« Il va falloir accélérer avec Starship », demande le milliardaire à ses employés, à présent que les astronautes du programme Commercial Crew sont en orbite. 

Au Texas, le dernier exemplaire a encore terminé en une spectaculaire explosion, tel qu'on peut le revoir sur le replay de NASASpaceflight.

Au boulot !

Dans un e-mail aux employés de SpaceX qu'a pu se procurer CNBC, Elon Musk ne tourne pas autour du pot. Maintenant que la capsule Crew Dragon est en orbite « vous devriez considérer que la priorité (sauf s'il existe un risque avec Dragon) est sur Starship ». Le milliardaire et fondateur de l'entreprise demande à ses équipes d'accélérer « radicalement et immédiatement » la cadence sur ce programme.

Quitte à tout quitter pour se rendre depuis la Californie jusqu'au Texas ? Clairement ! Elon Musk demande à ses employés, majoritairement basés à Hawthorne, de passer du temps sur le site de Boca Chica, où Starship est assemblé et testé. « Pour ceux qui envisagent de déménager, SpaceX fournira l'avion ». La directive est claire, les 800 employés sur place ne suffisent plus, il faut mettre le pied au plancher.

Prototype après prototype

Après un an et demi de travaux et une gigantesque extension, le site de Boca Chica, au bord de la mer et à quelques encablures de la frontière mexicaine, bouillonne d'activité. Les employés y travaillent par rotations de 12 heures, et les prototypes Starship y sont assemblés à la chaîne. Toutefois, voici huit mois que malgré des progrès évidents, les exemplaires terminent invariablement détruits sur le site de « lancement » situé au bord de la plage.

Le dernier en date, SN4, a subi une forte explosion après une fuite de méthane sur un équipement au pied du lanceur le 29 mai, après un quatrième essai d'allumage moteur réussi. Le suivant devrait prochainement prendre sa place. Les prototypes SN6 et SN7 sont déjà à différents stades d'assemblage… Le prochain objectif étant de réussir un (ou plusieurs) vols paraboliques à basse altitude.

Du rêve et des gros chèques

Elon Musk s'est déjà publiquement exprimé sur l'accélération nécessaire du programme. Que « son » entreprise ait mis 18 ans à envoyer des humains en orbite lui a semblé profondément long, car impossible à ce rythme qu'il puisse concrétiser d'une quelconque façon son rêve d'expansion martienne.

En coulisses, il y a bien sûr d'autres raisons qui poussent l'entrepreneur à souhaiter que le programme se concrétise, en particulier son coût : produire des exemplaires à la chaîne et mobiliser les employés de SpaceX coûte très cher, et il faudra encore du temps pour que le programme Starship rapporte de l'argent à l'entreprise (bien que la NASA y ait déjà investi plus de 100 millions de dollars). Après avoir emprunté 1,7 milliards en 2019, l'entreprise a déjà dû lever plus de 500 millions de dollars en 2020.

Source : CNBC

Modifié le 09/06/2020 à 09h35
45
25
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
scroll top