🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA

29 mai 2020 à 09h30
29
Starship

Prochaine étape : effectuer un premier vol test.

En quelques mots :

  • Feu vert pour le vaisseau Starship . La Federal Aviation Administration, agence gouvernementale américaine chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile, vient d’accorder à SpaceX le droit d’effectuer des vols suborbitaux avec son vaisseau Starship.

  • Baptême de l’air. Après avoir présenté le vaisseau en grande pompe en septembre dernier, Elon Musk a mis les bouchées doubles pour réaliser rapidement un premier vol test de courte durée et à basse altitude, depuis sa base de Boca Chica, au Texas. Un tel vol a déjà été accompli avec succès l’an dernier par le Starhopper, un vaisseau plus modeste et plus rudimentaire que le Starship, mais qui recourt au même moteur Raptor. L’objectif est désormais de réitérer la performance avec la dernière mouture du Starship, et, si le test est concluant, d’effectuer un autre vol à plus haute altitude.

  • Vers l’infini et au-delà. Pierre angulaire de la stratégie à long terme de SpaceX, le vaisseau Starship est conçu pour embarquer une centaine de passagers direction la planète rouge . Placé au sommet d’un lanceur réutilisable, le vaisseau doit s’en détacher une fois arrivé en orbite et prendre ensuite la direction voulue : la Lune, Mars ou au-delà. En attendant, c’est également lui qui doit transporter le milliardaire japonais Yusaku Maezawa pour une croisière lunaire en 2023, dans le cadre du projet dearMoon. Elon Musk devrait donc rapidement commencer à tester le dernier prototype du vaisseau, pour respecter son calendrier.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
15
bmustang
un sous marin volant en sorte ?
loracle
Pour l’instant ce bla bla Musk ne fait que de la propagande, et rien de concret.
MisterG55
faut qu’il le passe aux mines aussi.
christoliquide
@ l’oracle<br /> Musk rien ce concret ?<br /> Les voiture Tesla c’est quoi?<br /> Spacex c’est quoi?<br /> Fusée réutilisable c’est quoi?<br /> Cargo dragon pour iss c’est quoi?<br /> Bientôt vol habité via Crew dragon c’est quoi?<br /> Falcon heavy c’est quoi?<br /> Projet straship en cours c’est quoi?<br /> Moteur raptors pour straship déjà mature c’est quoi?<br /> Tout ça c’est du concret grâce a Musk
Cdoric
Tesla c’est pas Musk qui a fondé cette marque…<br /> Spacex, c’est comme BlueOrigins de Bezos qui ont très certainement profité largement de toutes les recherches de MacDonnellDouglass , avec leurs fusées à décollage et atterrissage à la verticale , avant d’être stoppées faute de fin.Et c’était 10ans avant Spacex et BlueOrigins.<br /> Oui , c’est un grand patron, le Musk, mais ça n’est pas un génie non plus.<br /> J’attends quand même de voir ce que va donner Neuralink
loracle
De la poudre de perlimpinpin, arrête avec ton gourou, c’est juste un escroc, et justement dans tout ce que tu a dis y’a rien de concret, tu défend du vent, c’est débile de prendre partie comme ça juste sur la base de propagande.<br /> Aussi, je t’invite à lire un peu Cdoric (plus bas) pour comprendre un peu la supercherie.
Fulmlmetal
Le projet Starshgip est à lui seul bien plus complet que tous les autres projets que tu cites.<br /> Les voitures électriques ce n’est pas lui qui a inventé le concept et encore moins celui qui l’a commercialisé en premier.<br /> SpaceX c’est une agence spatiale qui existe grace aux contrats de la NASA et aux recrutement chez la NASA quand elle a viré tous ces ingénieurs après l’abandon des navettes. SpaceX a également bénéficié du savoir faire de la NASA qui est dans son role d’aider toutes les entreprises américaiens dans les domaines du spatial et de l’aéronautique<br /> Les fusées réutilisables ce n’est pas lui qui a inventé le concept et des essais avait déja eu lieu avant SpaceX. La technologie était mature, ce n’est pas un exploit, les autres constructeurs auraient surement pu le faire s’ils avaient voulu mais la volonté économique et de rentabilité ne les y poussaient pas<br /> Dragon c’est un programme payé par les contrats de la NASA. C’est une réussite, certes mais pas un exploit, l’HTV et le Cygnus ont montré que ce n’était pas une exception, et l’ATV européen était bien meilleur, bien plus gros, bien plus performant.<br /> Falcon Heavy c’est quoi ? 3 Falcon 9 accolées.<br /> Bref ces projets là ont été de belles réussites mais rien d’insurmontable technologiquement et techniquement, c’était du déja fait, déja vu, du amélioré mais rien de révolutionnaire.<br /> Par contre le Starship, oui ce sera du révolutionnaire et ce sera un programme bien plus complexe à lui seul que tout le reste réuni, et les premiers essais qui ont été marqué par de nombreux échecs sont là pour rappeler que rien n’est facile dans ce défi, et que ce n’est pas parce qu’on s’appelle Musk qu’on réussit tout. Docn oui Starship est un pari et pas gagné d’avance.<br /> Jusque là Musk a bénéficié de beaucoup d’aide jusque là, mais avec Starship c’est différent.<br /> En fait, avec du recul, Musk est un opportuniste.<br /> Sa fortune il l’a doit au rachat de Paypal qui décollait, il a racheté Tesla qui décollait, il a lancé SpaceX sachant que la NASA allait tout financer. Et il a bien arrosé les démocrates et les républicains en dons pour leurs campagnes pour avoir ces avantages. Bref le génie a surtout su racheter ce qui marchait et avoir les bonnes relations.
christoliquide
Je crois qu’on a pas la même définition de concrétisation.<br /> Tu me parle de Blabla, quand tu blablates tu ne concrétise rien. Ce n’est pas du tout le cas de Musk qui arrive à concrétiser ses rêves et projets avec son entreprise SpaceX et pour cela il faut de l’argent et il à réussi. Je vois pas le problème c’est très bien pour lui d’avoir réussi. C’est facile de critiquer et de blâmer. C’est bien aussi de féliciter une entreprise qui réussi, sauf que les Français sont toujours des râleurs. je ne vois pas de supercherie la dedans, explique moi ou et la supercherie.
christoliquide
@ Fullmetal<br /> Il a l’aide de la nasa pour le financement oui et alors ? c’est pas le problème. La grande différence c’est qu’avec un budget limité SpaceX arrive à faire de grande chose. On le voit avec la Nasa et le SLS qui coute une blinde de dizaine de milliards de dollars, ils pourraient construire des centaines de Starship pour le même budget<br /> Si tu me parle de la navette Spatiale pour le réutilisable, c’est pas forcement du réutilisable quand le cout est plus élevé à la rénovation à chaque vol que de fabriquer une nouvelle navette. Tu ne répare pas ta voiture à chaque fois que tu la réutilise pour un cout plus élevé qu’a l’achat, non? SpaceX a réussi avec la Falcon 9 d’avoir peu d’entretient après réutilisation, et ca c’est révolutionnaire pour le secteur spatiale<br /> Et bientot la première entreprise privée a envoyer des hommes dans l’espace en orbite, c’est pas révolutionnaire ca? Ah oui les Français sont toujours râleur j’avais oublié, non ca rien d’extraordinaire, c’est nul à chier.
loracle
Faut sortir de ta bulle, t’a pas les capacités pour déceler ces choses là, c’est bien d’encourager les ambitieux mais pas bêtement, à un moment il faut savoir reconnaître les tricheurs et les opportunistes comme a si bien décrit Fulmlmetal qui s’est bien chargé de t’ouvrir les yeux, mais malheureusement tu t’obstine, donc là désolé, je peux plus rien pour toi.
christoliquide
Pourquoi moi je serais obstiné, on peut inverser les rôles, c’est facile.<br /> Il faut sortir de ta bulle, je décide que c’est toi qui t’obstine à toujours dénigrer aussi bêtement ce Mr Musk et son entreprise de le traiter de tricheur sans fondement.<br /> Edit &gt; Depuis le départ, tes interventions d’ailleurs ne fait que blablater sans argumentations contrairement à certain intervenant même si on peut-etre d’accord ou en désaccord au moins il y a de l’échange constructif avec argumentation, ce qui n’est pas ton cas jusqu’à preuve du contraire
Fulmlmetal
Pour le moment le développement du SLS me parait plus stable et fiable que le dev du Starship qui se limite à faire exploser ses cocotes minute les unes après les autres.<br /> Pour le réutilisable, non je ne faisais pas référence à la navette, je parlais surtout de l’aspect technique et je faisais référence à d’autres proto comme le DC-X<br /> Pour ce qui est de la révolution de voir une entreprise privé envoyer des hommes dan sl’esapce, non ce n’est pas révolutionnaire si on prend ne compte que tout a été payé par la NASA, donc l’administration, via le contrat de sous traitance CCDeV
christoliquide
A voir avec le temps pour le SLS, personne n’a la réponse pour le moment mais nous le serons assez vite. Même si de mon coté je penche très sérieusement du coté du Starship qui a de bon atout, car cout de matière première (Acier peu chère, facile à construire, usine de construction à la chaine, cout d’un moteur raptor entre 1 à 2 millions de dollars contre 150 millions de dollars pour seulement un moteur SLS etc…)<br /> Pour le DCX, ok il a été réutilisable mais il n’a pas orbité et la différence est énorme avec le falcon 9. Il y a un fossé entre du suborbitale et de l’orbitale, c’est un peu comme la New Shepard de Blue origin.<br /> Pour le vol habité privée, oui la Nasa a payé 3 Millards et quelques à SpaceX, ce qui n’est pas beaucoup contrairement à Boeing (et alors !!, finalement je ne vois pas de contrainte et SpaceX reste propriétaire), mais ca reste tout de même dans les fait une première. Car à plus long terme tout va changer, l’accessibilité à l’espace et autre sera plus facile et moins chère et surtout de l’expérience pour SpaceX et son future Starship
christoliquide
D’ailleurs c’est bien aussi d’échouer, c’est grâce à cela que SpaceX est devenu grand dans le spatiale en apprenant grâce aux échec.<br /> Les échecs des Starship MK1, SN1, SN2, SN3 ont permis que SN4 fonctionne très bien actuellement pour les tests de pression et tir statique. Et bientot un vol peut etre la semaine prochaine (possible Lundi).<br /> Le SN5 est déjà construit et le SN6 est bien avancé alors que SN7 débute sa construction.<br /> Voila le début d’une chaine de production que ne fait pas la Nasa et ne peut pas faire avec le SLS
Niverolle
«&nbsp;SpaceX a réussi avec la Falcon 9 d’avoir peu d’entretient après réutilisation, et ça c’est révolutionnaire pour le secteur spatiale&nbsp;» ==&gt; tu peux donner des sources ?<br /> Les lois de la physique étant implacable (en l’occurrence la malédiction de Tsiolkovski, qui explique pourquoi les lanceurs réutilisable sont vite énorme), il faut vraiment que cette maintenance soit la plus minime possible !<br /> Par exemple, en GTO, on perd plus de 30% de charge utile entre un F9 sacrifié et un F9 réutilisable (sachant en plus que l’on parle ici d’un service vraiment minimum avec un dV à 2200 m/s et une inclinaison de 27°).
christoliquide
Il n’y a aucune source (entreprise privée oblige) mais des indices comme :<br /> les tarifs de lancement plus bas pour les fusées réutilisé.<br /> Ils continuent après 5 ans de développement à lancer leurs Falcon 9 réutilisé (5 fois pour les plus utilisé) Si ce n’était pas rentable, ils auraient arrêté depuis quelques temps à les réutilisé. N’oublions pas que SpaceX est une entreprise privée et doit faire du profits.<br /> Ensuite ils doivent lancer Starlink très régulièrement, et la fusée réutilisable est une obligation, donc si Starlink continue son projet d’expansion en orbite c’est que la réutilisation des fusées est certainement viable économiquement<br />
Blackalf
@loracle ça commence réellement à bien faire, cette attitude systématiquement négative dans tous les sujets sans exception, continues dans cette voie et il y aura un gros troll de moins sur Clubic, avertissement sans frais
Niverolle
«&nbsp;les tarifs de lancement plus bas pour les fusées réutilisé.&nbsp;» ==&gt; justement, contrairement à ses rodomontades initiales, Elon Musk n’a pas tué le marché (celui ouvert à la concurrence). Sachant que la NASA a payé la moitié du développement du Falcon, et que le nombre garanti de missions institutionnelles est suffisant pour assurer sa rentabilité, la démonstration économique n’est pas triviale. Et ce, d’autant plus que les lanceurs du «&nbsp;new space&nbsp;», peuvent s’affranchir des anciennes règles du type «&nbsp;juste retour géographique&nbsp;» qui plombent les prix des concurrents.<br /> Et combien faut-il de Dragon pour remplacer une seule navette ? En fait, je ne suis pas certain que la navette était si ruineuse (même son taux de réussite n’était pas si ridicule).
tupeuxpastaist
" Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA "<br /> tout comme le Boeing 737 max et on a vu le résultat !!
EnLighter
En lisant certains de vos commentaires, je n’ai vraiment aucun mal à comprendre pourquoi la France réussit l’exploit d’être derrière les innovations les plus intéressantes sans jamais être derrière leur réalisation industrielle !<br /> Nous pouvons donc nous féliciter mutuellement pour le manque de vision à long terme et l’absence totale de goût pour l’entrepreneuriat.<br /> On s’en fiche que le monsieur Musk ne vous revienne pas, car en attendant, il fait ce qu’il lui plait et jusqu’à preuve du contraire, il a su répondre à des besoins qui ont bien trouvés acheteurs à un moment donné … Donc continuez à dire qu’il n’a rien fait de bien compliqué sans être fichus de le faire vous même. Devinez qui passe pour le petit «&nbsp;malin&nbsp;» de service.<br /> Bien entendu, tout signe d’agacement dans mon post serait tout à fait fortuit et indépendant de ma volonté.
Niverolle
EnLighter:<br /> Devinez qui passe pour le petit « malin » de service.<br /> Au hasard, celui qui étale ses croyances personnelles sur un ton méprisant… Peut-être que tu serais moins «&nbsp;agacé&nbsp;», si tu construisais ton argumentations sur des faits facilement vérifiables. Or ces faits sont têtus: le succès de la vielle Ariane 5 ne se dément pas puisqu’elle capte toujours 80% du marché des lancements commerciaux !<br /> Certes son coût est plus élevé (au doigts mouillé d’environ 50%), mais les clients plébiscite sa qualité de service, et le fait est que pouvoir placer 10T en GTO avec un dV de 1500 m/s et une inclinaison de 3° reste une performance très enviable. En comparaison, un Falcon Heavy en version réutilisable, aussi énorme soit-il, doit se contenter de 8T, 2200 m/s et 27° (la réutilisation c’est bien beau, mais inutile de trop fantasmer puisque personne n’échappe à la malédiction de Tsiolkovski, pas même Elon Musk).<br /> Bref, pourquoi les français auraient à rougir (d’autant qu’Ariane 6 arrive avec plein de belles promesses) ?
EnLighter
Tu as raison, je n’ai pas suffisamment argumenté mon propos. Pour ce qui est de la différence entre croyance personnelle et analyse froide multidisciplinaire, tu jugeras.<br /> Jusqu’ici, le programme Ariane bénéficie surtout de deux choses : la position idéale du lanceur vis à vis de l’équateur (bénéfice de la rotation de la Terre au max etc.), masse pouvant être emportée car il s’agit d’un lanceur lourd. Ariane 6 doit amplifier le second point, comme à chaque nouvelle génération.<br /> Et voilà que Musk débarque avec ses lanceurs réutilisables. Cela entraîne de facto un gain important de productivité par la diminution des coûts du lancement. Cela permet non seulement de rendre économiquement accessible des projets qui ne l’étaient pas, mais en plus, cela ouvre la voie à un nouveau marché. Car le coût du lancement de l’Ariane reste stable d’un lancement à un autre. Ce coût fixe ne s’amortie pas avec des lancements successifs. Alors qu’avec la réutilisation des lanceurs, on peut avoir des projets «&nbsp;multi lancements&nbsp;». Cela ouvre la voie à une façon totalement différente de penser un projet spatial.<br /> Le CNES est donc pris entre 2 nouveaux venus : les lanceurs réutilisables qui vont continuer à casser les coûts, et les «&nbsp;petits&nbsp;» lanceurs low cost dont le succès ne se dément déjà pas avec l’avènement des mini satellites. Donc Ariane est un programme en danger car l’innovation n’a pas été suffisamment rapide / capable d’anticiper.<br /> Musk a le rêve d’aller sur Mars. Pour ce faire, il se penche sur les différents composants dont il a besoin pour y aller et se rend compte que le coût de la chose, même pour le milliardaire qu’il est, est beaucoup trop élevé. Que fait-il ? Il recense les besoins du secteur spatial, trouve un moyen de réduire les coûts, et en profite pour lancer un multi business qui va lui rapporter gros. En somme, il fait financer son rêve par les besoins de ses congénères. Cet homme est donc très loin d’être un idiot.<br /> Cela me rappelle le cas de James Cameron qui voulant visiter l’épave du Titanic et réaliser un documentaire dessus, a réussi à convaincre un studio de financer un Roméo et Juliette sur l’eau.<br /> Si en France, on réussit à faire le premier LCD couleur ou le premier laser avancé, sans que l’industrialisation soit maison, c’est parce-que nous manquons de rêveurs obstinés.<br /> Alors même si leur tronche ne vous reviennent pas, un peu de respect pour les rêveurs obstinés.
Niverolle
«&nbsp;diminution des coûts&nbsp;» ==&gt; mais justement, sur quelle source vérifiable peut-on affirmer une telle diminution ? Les détails communiqués par la NASA sont tellement éloignés du prix catalogue que de deux choses l’une, soit ce dernier est fantaisiste, soit il y a surfacturation (probablement un mélange des deux vu que Space X n’aime pas communiquer sur ces points - ils esquivent même devant les sénateurs qui s’interrogent de plus en plus).<br /> Du coté de Rocket Lab, qui vise aussi la réutilisation, ils précisent bien que ce n’est pas tant pour la rentabilité (illusoire selon eux), que pour pouvoir augmenter la disponibilité (et effectivement, sur ce marché en particulier, où la date de mise en service prime sur la duré de vie du satellite, les clients sont disposés a payer dans ce sens).<br /> Et comme tout le reste dépend de cette seule hypothèse de nivellement des coût, cela relève effectivement du rêve… Or justement, les vendeurs de rêve ont le don de me rendre méfiant.
EnLighter
Alors je suis d’accord avec toi sur le fait que les données précises sur les coûts ne sont pas encore suffisamment disponibles. Mais il faut considérer selon moi le fait que SpaceX est encore en phase de validation interne : évaluation des taux de réutilisation des lanceurs, liste des pièces à changer et timing des changements par exemple, recyclage de certaines parties, etc. Je ne crois pas qu’il y ait suffisamment de recule pour évaluer ça correctement.<br /> En plus, là où il y a selon moi quelque chose à surveiller, c’est la synergie horizontale que Musk met en place entre ses entreprises. Par exemple, je pense que certains travaux sur les IA de Tesla bénéficient à SpaceX, qui bénéficie des carnets de commande de Starlink et ainsi de suite. Le bénéfice de ce type de synergie est trop souvent sous estimée, voir jamais évoqué. Mais la encore, pas assez de recule pour en voir les effets.<br /> Pour revenir au CNES et à l’ESA, le positionnement consistant à se porter comme lanceur complémentaire sur le maximum de projets à travers le monde en ouvrant la coopération avec toutes les agences spatiales possibles est selon moi la bonne stratégie le temps de développer des technologies susceptibles de concurrencer les nouveaux venus, et permettra en plus d’observer la proportion des économies qu’ils réalisent réellement. En gros, ils gagnent du temps et c’est bien vu.<br /> Je n’aurais pas classé Musk dans les vendeurs de rêve car honnêtement, sa vitesse de réalisation de projets d’envergures est assez épatante et au final, il vend de vrais produits. Le point sur lequel je trouve son honnêteté un peu douteuse, reste les manipulations des cours en bourse de ses entreprises (exemple récent avec Tesla qui a organisé la rareté des actions). Mais bon, Volkswagen avait fait pareil il y a quelques année et ça avait fait coulé moins d’encre …
Niverolle
«&nbsp;la synergie horizontale&nbsp;» ==&gt; oui c’est plus que probable (j’imagine d’ailleurs que les futurs Tesla seront toutes connectées à Starlink).<br /> Les ambitions de l’ESA ne peuvent couvrir que l’intersection stricte des intérêts d’une multitude de pays, autant dire qu’il ne faut pas comptez sur eux pour vendre du rêve. Quelque part, si Ariane est taillée pour les gros satellites géostationnaires météorologiques, c’est bien parce que c’est un des rares objectifs qui fait consensus (même pour l’observation militaire on n’arrive pas à se la jouer collectif).
Fulmlmetal
christoliquide:<br /> Tu me parle de Blabla, quand tu blablates tu ne concrétise rien.<br /> Je te donnes des exemples et des arguments et tu les considères de «&nbsp;blabla&nbsp;» par contre toi tu ne donne aucun argument autre que ta fascination pour le génie de Musk. C’est le discours type d’un fanboys et comme tout fanboys on ne peut ni argumenter ni discuter. Inutile d’aller plus loin avec toi, tu es ébloui par ton fanatisme pour cet homme, pour toi tout ce qu’il dit est paroles d’évangile et tout ce qu’il fait est miracle. bon en partant de là aucune discussion n’est possible avec un gars comme toi.
Fulmlmetal
EnLighter:<br /> il faut considérer selon moi le fait que SpaceX est encore en phase de validation interne : évaluation des taux de réutilisation des lanceurs, liste des pièces à changer et timing des changements par exemple, recyclage de certaines parties, etc. Je ne crois pas qu’il y ait suffisamment de recule pour évaluer ça correctement.<br /> 88 vols de la Falcon 9, c’est pas suffisant ?<br /> Je pense que l’économie de la réutilisation reste à prouver, il n’a jamais dévoilé les chiffres et je pense que ce n’est pas sans raison. si les économies du réutilisable étaient évidentes il aurait été le premier à s’en vanter. D’après certains experts, les gains seraient minimes, ce qui epxlique qu’il veut absolument récupérer les coiffes mais la récupération dans le filet reste très hasardeuse et rare. il avait espérer un temps récupérer des seconds étages mais la tache était trop complexe et couteuse sans succès de garanti donc il a abandonné.<br /> Donc avec une faible marge, la seule chose qui peut le sauver c’est d’avoir une forte cadence de tir, ce que permet justement le réutilisable. C’est donc là que le réutilisable devient interessant.<br /> Sauf que pour avoir une forte cadence il faut beaucoup de client, or en quelques années SpaceX a vampirisé et épuisé le marché. La solution était donc de s’autoalimenté en sat et pour cela il a créé Starlink qui va fournir son carnet pour plus de 10 ou 15 ans. Gros problème cela n’apporte pas d’argent frais, c’est de l’argent interne, donc il va absolument falloir que Starlink soit un succès et rentable, ce qui aujourd’hui reste à prouver. Personne n’est capable de prédire ce que ça donnera. Musk joue donc à gagner du temps, en espérant que ses autres activités comme le Starship lui donneront d’autres nouveaux marchés (Mars, Lune, tourisme) et que ses contrats avec le gouvernements l’aideront à se maintenir. Le but de SpaceX est de devenir indispensable pour l’état américain ce qui lui permettra à long terme d’obtenir des aides sous forme de contrats.<br /> Bref, Musk cherche à gagner du temps, mais à ce jour SpaceX n’est pas rentable ou si peu. La société marche à cout de perfusion d’aides déguisés sous forme de juteux contrats avec le gouvernements et l’armée.
farfoil
OK… Mais quand tu sauras un minimum refaire ces BLA BLA Musk, tu pourras expliquer concrètement un bon paquet de choses !<br /> Paypal, ça te dis quelque chose ? c’est vrai …pas grand chose ! il suffisait juste d’y penser !
nirgal76
Les génies, ce sont les ingénieurs qui ont conçus tout ça. Musk est juste un excellent commercial, c’est pas Einstein.<br /> Je n’ai pas d’a priori sur ses projets, y’a des choses très sympa (le spatial), d’autres «&nbsp;surcotées&nbsp;» (Tesla), d’autres qui ne me plaisent pas (starlink) mais lui personnellement, je m’en fous pas mal qu’il soit un sale con ou pas. J’ai toujours du mal à comprendre les phénomène d’idolâtrie comme ça.<br /> Bon il tweet un peu à la trump, c.a.d qu’il sort des énormités, c’est un gars pas mal tyrannique apparemment aussi, bref, humainement pas forcément intéressant, mais il faut savoir séparer l’oeuvre de l’artiste (comme on dit dans le showbiz dans les situations gênantes).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Arkane Studios fête ses 20 ans en offrant Arx Fatalis
French Days : le Xiaomi Redmi Note 8 Pro baisse encore de prix
French Days : le casque bluetooth Sony WH-XB900N à prix cassé sur Amazon
French Days : -26% sur le pc portable l'Asus Vivobook S, idéal pour le télétravail !
Un module de service Airbus DS pour aller marcher sur la Lune ?
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
French Days : J-1 avant le lancement du Black Friday à la française
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
Haut de page