Crew Dragon est arrivé sur l'ISS, signe d'un retour à la normale ?

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
01 juin 2020 à 12h43
14
ISS Equipage Crew Dragon © Roscosmos/Ivan Vagner
L'équipage de l'ISS (Anatoli Ivanichine, Christopher Cassidy, Ivan Vagner) a accueilli les deux astronautes de Crew Dragon, Bob Behnken et Douglas Hurley. ©Roscosmos/I. Vagner

Suite au décollage réussi de la capsule Crew Dragon samedi, les astronautes Douglas Hurley et Bob Behnken sont entrés dans la station spatiale internationale hier à 19h02 (heure de Paris). Leur vol vers l’ISS s’est déroulé exactement comme prévu.

C’est le début d’une mission pas tout à fait comme les autres !

Le jour d'après

Il aura fallu pratiquement trois heures pour que les deux astronautes occupant la capsule Crew Dragon puissent en sortir et faire l'accolade à leurs camarades, déjà en poste sur la Station Spatiale Internationale depuis 52 jours.

La première partie de la mission DM-2 s'est déroulée de façon idéale. Le décollage samedi soir, au sommet du lanceur Falcon 9, a été suivi par un vol de croisière de 19 heures jusqu'à la station. Bob Behnken a décrit le le vol comme « très différent » de ceux qu'il a connu sur les navettes : « ça souffle et siffle tout au long de la montée, c'est vraiment un dragon ».

Doug Hurley, commandant de la capsule, a révélé qu'ils l'avaient baptisée « Endeavour », en hommage à la navette du même nom, autant qu'à la signification du mot. Les deux astronautes ont conduit une multitude de tests à l'intérieur de leur véhicule avant de s'amarrer à l'ISS.

Programme (quasi) normal

Et maintenant ? Les Etats-Unis sont capables d'emmener des humains en orbite, une capacité qu'ils avaient perdu pendant pratiquement une décennie… Mais il reste deux phases très importantes avant de pouvoir affirmer que la mission DM-2 (Demo-2) est un succès.

Tout d'abord, les astronautes devront assurer plusieurs semaines d'opérations « normales », car il y a beaucoup à faire sur la station. En plus des opérations à effectuer avec le cargo HTV-9 arrivé sur l'ISS la semaine dernière, des centaines d'expériences scientifiques attendent d'être conduites. Avec cinq astronautes au lieu de trois, tout cela va avancer plus vite !

On attend notamment d'en savoir concernant la sortie de Chris Cassidy et Bob Behnken qui devront remplacer le dernier pack de batteries sur la poutre centrale de l'ISS. Une opération qui prend en général au moins deux semaines et nécessite environ quatre sorties en scaphandre.

Crew Dragon DM2 Falcon 9 Décollage © SpaceX
Le décollage de Crew Dragon pour la mission DM-2. ©SpaceX

N'oublions pas le retour !

Reste ensuite la question du retour des astronautes sur Terre. En effet la mission DM-2 ne sera terminée qu'au moment où la capsule amerrira dans l'Atlantique et que ses occupants seront récupérés.

Aujourd'hui toutefois, cette date reste inconnue : s'agissant d'un vol d'essai, il était prévu à l'origine qu'il dure moins de deux semaines, mais la NASA a préparé ses astronautes pour un vol de « longue durée » qui pourrait durer jusqu'au mois d'août, si la capsule Crew Dragon ne montre pas de signes particuliers d'usure prématurée. Au moindre signe de dégradation, il est évident que l'agence américaine donnera l'ordre de retour aux deux astronautes.

D'ici là, c'est la « vie normale » ou presque sur la station spatiale internationale ! De son côté, le programme américain Commercial Crew doit encore valider nombreuses étapes, notamment avec Boeing et sa capsule Starliner. Il faut également préparer la première rotation « normale » des équipes avec Crew Dragon, provisoirement nommée USCV-1, avec quatre astronautes et prévue le 30 août.

Source : Space Flight Now

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
9
nirgal76
Doug s’est cogné en entrant, ca avait l’air de le gêner
ebottlaender
Oui mais c’était vraiment mineur, de ce que j’ai compris, vraiment pas de quoi gâcher la fête pour l’équipage.
Fulmlmetal
son séjour commence mal, c’est de mauvaise augure. Le mal de l’espace il l’aura, ça ressemblera plus à au mal de crane mais il l’aura.<br /> La NASA devrait instaurer des casques de cyclistes pour les nouveaux arrivants
Zakalwe
"Hurley, commandant de la capsule, a révélé qu’ils l’avaient baptisée « Endeavour », en hommage à la navette du même nom, autant qu’à la signification du mot. "<br /> 60% du vocabulaire anglais est français : https://www.etymonline.com/word/endeavor?ref=etymonline_crossreference
ebottlaender
Par la racine, oui. Endeavour cependant est un terme qui se traduit relativement mal dans le français moderne. Les langues vont et viennent et s’inspirent les unes des autres depuis quelques millénaires.
Zakalwe
ebottlaender:<br /> Endeavour cependant est un terme qui se traduit relativement mal dans le français moderne.<br /> Oui.
nirgal76
Comme on a au boulot pour aller dans les locaux techniques, des casquettes de sécurité avec une coque dure.
mcha
Et dire que Chris Cassidy a passé au moins 10 minutes à fixer les protections en mousse sur les écoutilles…
Niverolle
«&nbsp;L’Anglais ? Ce n’est jamais que du français mal prononcé !&nbsp;» dixit Georges Clemenceau
Element_n90
C’est une bonne idée de laisser la capsule accroché pendant plusieurs mois? Après tout, la précédente n’a testé le vide spatiale que 15j (ou 7…). Peut-être que les éléments ne vieillissent pas tout à fait comme prévu? Je sais qu’en théorie elle est faite pour 200j mais une campagne de tests ça ne devrait pas tout tester (sans y mettre des gars dedans je veux dire) ?
Element_n90
Ils vont se comporter comment les Américains envers les Russes maintenant qu’ils n’ont plus besoin d’eux pour rejoindre l’orbite ?
Regis_d_Acheres
Doucement, pas si vite à vendre la peau de l’ours sibérien
ebottlaender
Eh ben techniquement ils ne sont pas en terrain si inconnu que ça, la capsule Dragon reste régulièrement plus d’un mois accrochée à l’ISS, et Crew Dragon est bien prévue pour 210 jours, donc elle est faite pour ça.<br /> Reste qu’il faut tester et donc ça explique cette durée variable. Mais la NASA et les astronautes espèrent bien qu’elle tiendra jusqu’au mois d’août !<br /> Quand la NASA aura certifié Crew Dragon et/ou Starliner, la dépendance vers la Russie sera stoppée, il n’y aura plus besoin de «&nbsp;l’achat de sièges&nbsp;». Par contre il y aura probablement toujours quelques échanges avec des russes sur Crew Dragon et des américains sur Soyouz. Simplement ce sera dans le cadre d’échanges et plus de la relation déséquilibrée qui a cours maintenant.
Labarthe
Avec soyouz et dragon operationnels, et bientot orion, le starliner devient inutile !
ebottlaender
La NASA souhaite avoir deux fournisseurs indépendants, elle a constaté pendant les contrats cargo pour l’ISS que c’était une bonne idée quand l’un des bloqué d’avoir une solution de secours ! Et Orion, malheureusement pour eux, n’est pas une capsule destinée à l’orbite basse.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Vous devriez faire attention à vos données collectées depuis ces caméras et sonnettes connectées
Google One déploie son VPN gratuit sur les Pixel 7 et 7 Pro
Le Bitcoin est à bout de souffle, peut-il encore revenir ? La BCE n'y croit pas
Le télescope James Webb réussit à photographier les nuages de Titan autour de Saturne
Canal+ lance une nouvelle offre avec Disney+ et le nouveau Paramount + !
L'excellent SSD externe portable Samsung T7 1 To chute de prix avant Noël
Dernières heures du Black Friday : ne passez pas à côté de ces offres VPN !
Voici les meilleures applications de l'App Store en 2022
Haut de page