Virgin Galactic annonce 60 millions de dollars de pertes ainsi qu'un partenariat avec la NASA

06 mai 2020 à 12h15
2
Virgin Galactic

La société Virgin Galactic, qui envisage de se spécialiser dans le tourisme spatial, vient d'annoncer avoir enregistré 60 millions de dollars de pertes au premier trimestre 2020.

Outre ses résultats trimestriels, la société a également annoncé un partenariat avec la NASA visant à développer de nouveaux appareils supersoniques.


Moins de pertes qu'à la fin 2019

Les pertes trimestrielles enregistrées sont cependant en baisse, Virgin Galactic ayant signalé 73 millions de dollars de pertes au dernier trimestre 2019. Dans un communiqué, la compagnie a déclaré avoir réalisé un chiffre d'affaires de seulement 238 000 dollars au premier trimestre 2020 en « fournissant des services d'ingénierie ».

Elle ajoute que 400 clients supplémentaires ont déposé un acompte de 1 000 dollars en prévision d'un futur vol. Le coût total annoncé pour un vol est de 250 000 dollars (environ 231 000 euros). Ces vols, lorsqu'ils auront été intégralement payés, représenteront ainsi plus de 100 millions de dollars de revenus. Il faudra cependant attendre que la crise sanitaire actuelle se termine pour que les activités reprennent véritablement.

Le communiqué souligne que « l'impact réel de la pandémie de Covid-19 sur les résultats financiers et sur le programme de vols d'essai de la société dépendra d'événements futurs, comme la durée et l'ampleur de l'épidémie, le calendrier et l'impact des mesures de confinement et des autres décisions gouvernementales ». Après une pause au mois de mars, 90 % des employés de Virgin Galactic ne pouvant travailler que sur site ont repris le travail. L'enseigne dit « surveiller l'évolution du Covid-19 et fera des mises à jour le cas échéant ».


Développer les voyages supersoniques

L'autre annonce de l'enseigne est un partenariat avec la NASA. La célèbre agence spatiale participera à la mise au point de jets supersoniques pouvant être utilisés pour voyager. À l'heure actuelle, le véhicule largement mis en avant par Virgin Galactic est le VSS Unity, un modèle permettant aux personnes installées à bord de goûter à l'apesanteur pendant quelques minutes.

Mais la société a manifesté sa volonté d'étendre ses activités au-delà de ces modèles flirtant avec l'espace. Le fondateur de Virgin Galactic, Richard Branson, a évoqué la possibilité de développer le voyage d'un point à un autre de la Terre. Des concurrents aux vols long-courriers actuels, une alternative déjà envisagée par la concurrence, notamment SpaceX, mais qui pose des questions de faisabilité.

La NASA apportera son expertise dans le domaine. L'agence travaille d'ailleurs en ce moment sur un appareil supersonique « silencieux », le X-59.

Sources : The Verge, Virgin Galactic
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Fulmlmetal
Dans la mesure où Virgin Galactic ne vend pas encore ses voyages et continue son developpement technique du SS2 il est évident qu’ils perdent de l’argent. Sans oublier qu’ils ont construit un aeroport rien que pour leur activité.<br /> La question est surtout de savoir quand va commencer les vol touristiques qui feront rentrer de l’argent frais. Ca fait quand meme 3 ans qu’on nous promet que c’est pour les mois qui viennent … et franchement que ce soit Virgin Galactic ou Blue Origin, je n’ai pas l’impression que ce sera pour cette année, surtout pour VG qui semblent au point mort dans ses essais en vol.<br /> La compagnie aérienne Virgin est à vendre, j’ai un peu peur que Branson soit au bord du gouffre financier, et la crise ne va rien arranger.
ebottlaender
Les avions paraboliques de Virgin devaient déjà voler il y a 10 ans ! Ce qui change c’est que depuis l’an dernier l’entreprise est côté en bourse, donc on sait comment elle gère son argent. 133 millions de pertes en six mois, c’est très significatif mais apparemment ça ne leur fait pas plus peur que ça. Il reste en tout 419 millions dans les caisses… Mais comme dit dans l’article, ils vont vendre des billets à l’avance pour garder de la trésorerie, et ils seront bien plus chers que 250000 dollars <br /> Par contre l’article oublie de mentionner que le VSS Unity a refait un vol (plané, sans moteur) le 1er mai. Premier vol depuis SpacePort America (que Virgin n’a pas payé, c’est le contribuable du Nouveau Mexique)… Mais il reste encore des essais avant de tenter d’embarquer des touristes.
Fulmlmetal
interessant, j’ignorais que le spatioport était la propriété de l’état. Ce qui signifie qu’il y aura une location ou redevance prélevée à chaque billet. Interessant aussi de savoir que la société a de la marge en trésorerie, mais il faut reconnaitre qu’il reste encore bon nombre d’essai a réaliser avant un vol commercial, et franchement au rythme actuel je doute que ce soit pour cette année.<br /> Le premier sera surement Blue Origin avec la New Shepard qui cumule les vols d’essai avec succès, mais on ne voit toujours pas de vol habité venir. Bezos ne se fixe visiblement aucune pression dans les délais, que ce soit pour la New Shepard comme pour la New Glenn. sur ce point il est aux antipodes de Musk, pas de comm, pas de délai.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Firefox 76 : la nouvelle version du navigateur de Mozilla est disponible au téléchargement !
Forza Street : le jeu de course automobile est disponible sur iOS et Android
Cut and paste : une application capable de copier-coller les objets du monde réel dans Photoshop
En jeu, le Core i5-10400 serait aussi rapide qu'un  i7-9700F
Electronic Arts (EA) : une nette hausse du chiffre d'affaires, porté par le coronavirus
Redmi Note 9 : on en sait plus sur son SoC MediaTek Helio G85
Les écouteurs Bluetooth Aukey encore moins cher sur Amazon
Automobile : la Cour des comptes épingle (encore) le dispositif
Coronavirus : Disney annonce un impact négatif de 1,4 milliard de dollars
Un ultime trailer pour la série Snowpiercer avant sa diffusion
Haut de page