Le VSS Unity de Virgin Galactic atteint l'espace pour la première fois (ou pas ?)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
14 décembre 2018 à 15h03
7
White_Knight_Two_and_SpaceShipTwo
SpaceShipTwo et son avion porteur

Objectif (presque ?) atteint pour Virgin Galactic ! La société de Richard Branson, qui planifie d'envoyer des touristes en orbite le plus tôt possible, a réalisé son 4e vol d'essai jeudi 13 décembre, à l'aide du VSS Unity SpaceShipTwo. La navette est parvenue à voler à une altitude d'un peu plus de 82 km durant 60 secondes.

Richard Branson l'avait annoncé avec beaucoup de confiance au début du mois, en expliquant à CNN que Virgin Galactic parviendrait à placer sa navette au-delà de l'atmosphère terrestre « avant Noël ».

Une belle réussite pour Virgin Galactic

Pari réussi pour le milliardaire britannique puisque le VSS Unity est parvenu hier à atteindre une altitude de 82.7 km, après avoir été largué en vol par son avion porteur. Le moteur-fusée du vaisseau a pu être allumé durant 60 secondes, le temps pour lui de prendre de l'altitude avec une vitesse de Mach 2.9 (3.550 km/h). Un vol suffisant pour réaliser les tests qui étaient prévus, mais aussi pour mener quatre expériences scientifiques soutenues par la NASA, portant notamment sur la microgravité.

Richard Branson a déclaré dans un communiqué de presse : «  Aujourd'hui, pour la première fois de l'histoire, un vaisseau spatial construit pour transporter des voyageurs privés a atteint l'espace ». Il ajoute avec une joie non dissimulée : « C'est un jour mémorable et je ne pourrais pas être plus fier de nos équipes qui, ensemble, ont ouvert un nouveau chapitre de l'exploration spatiale ».

Pourquoi l'altitude de ce vol fait débat ?

Richard Branson se félicite d'avoir atteint l'espace avec une altitude de 82.7 km, tout simplement car la frontière de l'atmosphère terrestre admise par les États-Unis se situe à 50 miles d'altitude, soit 80.5 km. Toutefois, les normes internationales mises en place par la Fédération aéronautique internationale (FAI) stipulent que cette frontière, appelée ligne de Kármán, se situe à 100 km au-dessus de la surface de notre planète. Néanmoins, il faut savoir que la frontière physique de l'espace se situe à environ 400 km d'altitude. Les deux autres frontières sont donc arbitraires et définissent uniquement la zone à partir de laquelle l'atmosphère terrestre commence à se raréfier. Par conséquent, il est possible d'être en apesanteur dès 80.5 km, même si l'atmosphère est encore bien moins dense une fois passée la ligne de Kármán.

Virgin Galactic entrevoit, par ailleurs, de réaliser ses vols touristiques suborbitaux au-dessus de la ligne communément admise par la NASA et l'U.S Air Force, mais Richard Branson n'exclue pas de voler plus haut si jamais les capacités de sa navette le permettent. À titre de comparaison, la navette New Shepard de Blue Origin, principal concurrent de Virgin Galactic, a déjà franchi à plusieurs reprises cette altitude de 100 km.

Enfin, la Fédération aéronautique internationale a annoncé avoir l'intention d'organiser un colloque afin de revoir la définition de cette frontière. La FAI pourrait donc revoir à la baisse la mesure réalisée à l'époque par Theodore von Kármán.

7
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Abus de position dominante : la justice américaine ouvre une procédure contre Google
Control Ultimate Edition nécessite une connexion internet pour son installation sur Xbox
PAC-MAN est de retour pour ses 40 ans, avec 64 joueurs en simultané et en exclu Stadia
Salto : interface, contenus, fonctionnalités... promesses tenues ? Nos premières impressions en vidéo !
Coinbase publie son premier rapport sur la transparence
Forfait mobile : tout savoir des offres sur les forfaits 4G sans engagement
Halo The Master Chief Collection : un patch Xbox Series X | S dès novembre
Porsche fait évoluer la gamme Panamera, la Turbo S E-Hybrid frôle les 700 chevaux
Un forfait 4G avec 100 Go à moins de 10€, c'est possible !
Le lancement d’Ethereum 2.0 pourrait avoir lieu dans les 6 à 8 prochaines semaines
scroll top