NIU : la marque prépare de nouveaux scooters électriques Gova à moins de 400 euros

26 août 2019 à 19h20
0
niu scooter couv.jpg
Crédits Niu

La start-up chinoise NIU continue le développement de sa gamme de scooters électriques. L'enseigne, qui enregistre de solides bénéfices, vient de dévoiler une nouvelle gamme, baptisée Gova. Ces véhicules afficheraient un prix imbattable, entre 2 999 et 3 999 yuans, soit entre 380 et 500 euros hors taxes.

Le profil des Gova n'est pas encore connu. Mais les véhicules déjà proposés par NIU, dont il y a un exemple en tête de l'article, donnent des indices.

Une gamme low-cost

NIU continue son ascension. L'enseigne est entrée au NASDAQ en 2018, signalant d'importants bénéfices : leur rapport financier précédent, publié en avril, a rapporté une hausse des ventes de 100 %. Depuis, la marque a vendu 100 000 de ses scooters électriques à travers le monde.

C'est à l'occasion de ce nouveau bilan financier, également très positif, que NIU a annoncé la création d'une nouvelle gamme de scooters électriques low-cost. Le PDG de la marque, Yan Li, s'est exprimé : « Nous sommes en route pour lancer une nouvelle gamme de produits sous un second nom, Gova. En tirant parti d'un bon design et d'une grande maîtrise des coûts, nous allons faire de Gova un très bon rapport qualité-prix, visant le milieu de gamme. Nous avons l'intention de vendre cette série aussi bien en Chine que sur les marchés internationaux ».


La cible : les marchés internationaux

Les Gova devraient se décliner en trois modèles : le G1, le G3 et le G5. Leur tarif sera compris entre 380 et 500 euros hors taxes. Pour parvenir à ces ordres de prix, la marque explique avoir dû renoncer à certains aspects jusque-là habituels sur ses scooters électriques. La connectivité en fait partie : les Gova n'en disposeront qu'à travers une option (baptisée Sky Eye), alors que la plupart des scooters de NIU en disposent de série.

Peu d'informations en ce qui concerne la puissance de la gamme. Jusque-là, les modèles NIU ont utilisé des moteurs Bosch, le M+ affichant une vitesse maximale de 45 km/h et une autonomie de plus de 100 kilomètres. On peut s'attendre à une limitation à 25 km/h pour les Gova.

Ainsi équipée, NIU compte se lancer à l'assaut des marchés aussi bien chinois qu'internationaux. À l'échelle du pays, d'abord, l'objectif est de contrer Xiaomi, qui a annoncé un scooter électrique pour septembre. Lui-même vise l'international, avec un prix affiché autour de 450 dollars et une autonomie de 120 kilomètres, mais dans un design différent.


En Europe, les véhicules sont déjà pensés pour répondre aux normes en vigueur. L'obstacle sur la route de ces scooters à l'internationale se trouve plutôt aux États-Unis. L'administration du président Donald Trump impose aujourd'hui des tarifs d'importation plus élevés, qui se répercuteront sur les prix (rappelons que ceux cités plus hauts sont hors taxes). À l'heure où NIU s'apprête à investir le marché américain, c'est un problème pour ces modèles qui se veulent low-cost.

Source : Electrek
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top