Le P.-D.G. de Peugeot sous-entend la fin de ses moteurs à combustion d'ici 2030

13 janvier 2020 à 15h21
0
Jean-Philippe Imparato
© Autoplus

Comme tous les constructeurs automobiles, Peugeot s'est lancé dans la course vers une réduction de ses émissions de CO2. La fin des modèles thermiques (hors hybrides) a déjà été annoncée au printemps dernier, en ce qui concerne le segment Peugeot Sport. Le P.-D.G. de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, avance désormais une date. Dans une interview, il sous-entend que ces moteurs pourraient être abandonnés en 2030.

Selon le dirigeant, les véhicules Peugeot répondent déjà aux normes CO2 en vigueur.


Une moitié de CO2

C'est Steven Schoefs, rédacteur pour le site Fleet Europe, qui a mené l'interview. Lorsque celui-ci a demandé « pendant combien de temps Peugeot proposera encore des ICE (Internal Combustion Engines, ou moteurs à combustion internes, ndlr.) », Jean-Philippe Imparato a répondu : « Eh bien, si l'on veut réduire les émissions de CO2 de 50 % d'ici 2030, il faut supposer que le segment ICE non hybride sera mort à ce moment-là ». Il ajoute : « Bien sûr, l'évolution sera plus rapide dans certains pays, et sera également fonction de la volonté politique. Elle sera aussi plus rapide sur certains segments tels que, par exemple, les citadines ».

S'il ne dit pas qu'il s'agit là de l'objectif du constructeur, le P.-D.G. insiste sur ce chiffre : réduire de 50 % les émissions de CO2 des véhicules de l'enseigne d'ici 2030. Plus tôt au cours de l'interview, Steven Schoefs pose d'ailleurs la question : « Les Peugeot 208 et 2008 sont disponibles en version entièrement électrique. La conduite électrique est-elle l'avenir ? », ce à quoi l'intéressé répond : « Si nous regardons la décennie à venir et que nous réfléchissons à un environnement urbain et suburbain, la réponse est oui. Surtout si l'on souhaite réduire les émissions de CO2 de 50 % d'ici 2030. Et ensuite ? Je ne sais pas. Peut-être verrons-nous de nouvelles technologies ».


De nombreux modèles prévus cette année

Peugeot envisagerait ainsi de renoncer aux moteurs thermiques (en dehors de l'hybride, bien sûr) en 2030 au plus tard, dans le but de réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre de ses véhicules. Ce sous-entendu fait suite à une autre affirmation du P.-D.G., qui affirmait en octobre que ses véhicules répondaient déjà aux normes d'émission entrant en vigueur cette année.

Peugeot est donc aussi ambitieux pour 2030 qu'il ne l'est pour 2020. Le constructeur prédit de meilleures ventes que prévues pour sa 208 électrique, lancée cette année. La 308 disposera, on le sait, d'un versant hybride en 2020 et une version 100% électrique n'est pas exclue. Au rayon des SUV, c'est l'e-2008 qui doit arriver entre mars et avril 2020.

Source : Fleet Europe.
Modifié le 13/01/2020 à 15h23
57
36
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top