Dieselgate : un procès à haut risque pour Volkswagen

Alexandre Boero Contributeur
02 octobre 2019 à 12h39
0
Volkswagen
Volkswagen est dans le collimateur de la justice allemande (© Cineberg / Shutterstock.com)

Volkswagen peut trembler. Le constructeur fait face à 470 000 plaignants, qui réclament un dédommagement dans le cadre du Dieselgate, procès de tous les dangers pour le géant allemand.

Lundi 30 septembre s'est ouvert l'un des procès les plus importants de l'histoire de l'automobile, surnommé le Dieselgate. À Brunswick, en Allemagne, Volkswagen est accusée d'avoir trompé ses clients en installant un logiciel qui falsifiait les résultats des émissions polluantes de quelque 11 millions de véhicules. Outre-Rhin, les juges vont devoir déterminer si le constructeur a causé un préjudice aux 470 000 plaignants, réunis sous une action collective, et s'il a agi de manière contraire à éthique.

Le Dieselgate, un procès qui a déjà coûté très cher au constructeur

Dans leur plainte collective, les clients lésés demandent des dommages et intérêts pour une affaire qui remonte à quatre ans et qui a (déjà) coûté près de 30 milliards d'euros à Volkswagen en frais de justice, notamment ceux liés aux accords à l'amiable trouvés aux États-Unis et en Australie. Le scandale avait éclaté en 2015, en plein salon de Francfort. Depuis, Volkswagen a proposé aux propriétaires de véhicules Diesel de mettre à jour leur logiciel, ce que beaucoup ont refusé.

Deux versions s'opposent dans ce tumultueux procès. Les plaignants se disent convaincus que le constructeur a délibérément truqué le niveau d'émissions de gaz polluants de millions de moteurs Diesel.


De son côté, Volkswagen affirme que, du moment que ses véhicules sont sûrs et que des centaines de milliers d'entre eux roulent toujours, il n'y a aucune raison pour qu'elle soit condamnée. « Pour nous, (...) il n'y a pas de dommages et donc pas de raisons à cette plainte », indique même l'avocate de la firme, Martina de Lind van Wijngaarden.

Volkswagen déjà prête à faire appel

Le procès, qui se tient à une quarantaine de kilomètres du siège de Volkswagen, basé à Wolfsburg, promet d'être riche en rebondissements. Mais il promet aussi et surtout d'être très long, de part sa nature d'abord, mais aussi et surtout parce que la société a d'ores et déjà prévenu faire appel devant la Cour fédérale d'Allemagne dans le cas où le procès ne tournerait pas en sa faveur. Cela repousserait une potentielle décision de justice en... 2023.


Et la procédure ne s'arrêtera pas là pour les propriétaires de véhicules touchés par le scandale au logiciel truqué, qui devront ensuite engager une action individuelle pour obtenir un remboursement et ainsi bénéficier de la jurisprudence, si celle-ci est en leur faveur, précisons-le à nouveau.

Clubic se propose de vous faire vivre les moments forts de ce procès dans ses colonnes. Restez connectés !
Modifié le 02/10/2019 à 14h15
17 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top