Rocket Lab prouve sa capacité à rattraper un étage de lanceur en pleine retombée

09 avril 2020 à 16h48
0
rocket lab
L'hélicoptère saisit l'étage de la fusée © YouTube / Rocket Lab

Lors d'un test réalisé il y a quelques semaines, Rocket Lab est parvenue à attraper un étage de lanceur factice en plein air, grâce à un hélicoptère. À terme, l'entreprise espère rendre ses fusées réutilisables, à l'instar de SpaceX.

Spécialisée dans les fusées de petites charges, Rocket Lab prévoit d'envoyer un satellite sur la Lune dans le cadre de la mission Artémis. Son lanceur Electron, haut de 17 mètres, mesure 1,20 mètre de diamètre et reste, pour le moment, à usage unique.


Rendre les fusées réutilisables, mais pas comme SpaceX

La firme a toutefois effectué un pas de plus vers son objectif de rendre ses fusées réutilisables. Au début du mois de mars, un hélicoptère a ainsi transporté un étage de lanceur factice (de taille et de poids similaire à Electron) avant de la relâcher à plus de 1 500 mètres d'altitude au-dessus de l'océan.



Un second hélicoptère s'est alors précipité vers l'engin, qui avait entre temps déployé son parachute, afin de le récupérer en plein vol, grâce à un grappin. Très impressionnant, ce test ne représente pourtant qu'une étape dans le processus imaginé par Rocket Lab afin de réutiliser ses fusées.

L'entreprise ne souhaite en effet pas copier la manière de faire de SpaceX. Son plan prévoit donc qu'une fois qu'Electron se sépare de ses différentes charges dans l'espace, le lanceur fasse son retour sur Terre en utilisant un système de guidage et déploie son parachute. Un hélicoptère peut alors s'en saisir avant de le ramener au QG de la firme.


Plusieurs tests déjà réussis

Au mois de décembre 2019 et en janvier 2020, Rocket Lab a réalisé deux tests afin de perfectionner son système de guidage et déterminer l'angle idéal pour freiner la descente de l'appareil lors de son entrée dans l'atmosphère.

Plus tard cette année, l'entreprise prévoit de procéder à un autre test, qui devrait comprendre la rentrée dans l'atmosphère et le déploiement du parachute, mais pas l'étape de l'hélicoptère.

Une fois cet essai réalisé, Rocket Lab devrait probablement se lancer et tenter de récupérer un étage de fusée ayant été dans l'espace lors d'un test complet. La pandémie de COVID-19 qui impacte aussi le secteur spatial, risque toutefois de chambouler son calendrier, car la plupart de ses salariés ont recours au télétravail.

Sources : The Verge, TechCrunch
Modifié le 09/04/2020 à 16h48
8
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
scroll top