Rocket Lab inaugure l’ère commerciale des mini-fusées dans l’espace

le 15 novembre 2018 à 09:53
 0
Rocket Lab_1
© Rocket Lab

Rocket Lab, la société néo-zélandaise basée en Californie spécialisée dans les fusées de petite charge, vient de réussir dimanche son premier lancement d'une mini-fusée commerciale, simplement baptisée « It's Business Time ».

Rocket Lab est donc parvenu, le dimanche 11 novembre, à envoyer six petits satellites en orbite circulaire grâce à sa mini-fusée Electron pour divers clients tels que Spire Global, Tyvak, Fleet Space et Irvine CubeSat Stem.

Une petite révolution en vue pour le secteur spatial ?


Le lancement a eu lieu depuis la péninsule de Mahia situé sur la côte est de l'île septentrionale de la Nouvelle-Zélande. L'opération « It's Business Time » est le premier lancement commercial d'une mini-fusée Electron. Deux autres lancements « tests » avaient précédé celui-ci avec les missions toujours sobrement intitulé « It's a test » le 25 mai 2017 et « Still testing launch » le 21 janvier 2018.

Ce troisième lancement marque peut-être un tournant pour l'entreprise privée du secteur spatial. Même si la fusée Electron ne transportait qu'une charge utile constituée de six petits satellites, la société fondée en 2006 entrevoit de multiplier les lancements à partir de l'année prochaine. Six fusées sont actuellement en production et seize lancements seraient déjà prévus. Peter Beck, CEO de Rocket Lab a qualifié ce premier lancement commercial de « vol parfait avec une précision orbitale exquise ».

Un coût énorme dont les clients sont prêts à s'acquitter


La fusée Electron mesure 17 mètres de hauteur pour 1m20 de diamètre, elle peut emporter une charge utile comprise entre 150 et 250 kg. Rien à voir à côté des lanceurs de Space X de 70 m qui peuvent embarquer jusqu'à 23 tonnes. Ainsi, les petits lanceurs comme la fusée Electron font la promesse de réduire considérablement le temps d'attente pour la mise en orbite d'un satellite (de 24 à 6 mois), d'autant plus que les sociétés comme Arianespace et Space X privilégient d'abord les grands satellites dont le prix et le volume sont bien plus importants que des nano-satellites et autres Cubesats.

Le prix de lancement d'une fusée Electron est « seulement » de 5,7 millions de dollars contre plusieurs centaines en ce qui concerne des lanceurs imposants comme le Falcon 9 de Space X. Toutefois, Rocket Lab promet de proposer des lancements réguliers et de disposer de nombreux créneaux pour désengorger l'embouteillage actuel. Pour cette raison, leurs clients sont prêts à payer des sommes bien plus élevées, il leur en coûte en effet environ 40 000 $ / kg avec Rocket Lab, contre 3 000 $ / kg avec Space X. En outre, Peter Beck a déclaré que ses usines de Californie et de Nouvelle-Zélande « ont été spécialement conçues pour produire une fusée par semaine ».

Le prochain lancement de Rocket Lab sera pour le compte de la NASA avec la mission eLaNa 19 prévu pour décembre prochain. A cette occasion, plusieurs nano-satellites devraient être mis en orbite.
Modifié le 15/11/2018 à 10h22
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
11:12
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
08:52
Une vidéo de prise en main du prochain Galaxy Fold de Samsung laisse entrevoir une marque bien visible une fois l’écran déplié. Cependant, le téléphone présenté pourrait n’être qu’un prototype qui aurait fuité des usines d’assemblages de la marque.
Alors que la nouvelle génération approche, Microsoft semble avoir envie de donner un ultime élan à sa Xbox One avec une version qui misera tout sur le dématérialisé.
Comme un goût de déjà vu... Quasiment un an après un premier appel à voter contre le projet de loi nommé Directive Copyright, les défenseurs d’un internet libre se mobilisent à nouveau. Dans moins d’une semaine les députés devront à nouveau statuer sur cette loi considérée comme liberticide par de nombreux acteurs de la sphère Internet.
Cette édition 2019 de la Game Developers Conference aura suscité un intérêt tout particulier chez les joueurs grâce à la présentation de Stadia par Google. Mais aussi, et comme chaque année, l'événement à destination des professionnels de l'industrie du jeu vidéo a récompensé les meilleurs titres de ces derniers mois.
Un prototype du vaisseau spatial Starship va faire l’objet d’un premier essai sur le site de Boca Chica, au Texas. Une étape à la fois symbolique et importante dans la course à la conquête spatiale menée par SpaceX.
21/03 | Espace
Le constructeur va lancer en Inde son propre de système de paiement mobile. Contrairement à ses concurrents, Xiaomi n’utilise pas de puce NFC pour régler un commerçant mais met en avant le paiement par QR Code.
Incriminé pour son manque de réactivité, voire son inertie face au live diffusé par un terroriste lors de la fusillade de Christchurch, le réseau social Facebook promet de perfectionner son IA pour détecter les vidéos à caractère terroriste.
21/03 | Facebook
En pleine conférence à la Game Developers Conference, Tim Sweeney, patron d’Epic Games, a fait pleuvoir les annonces concernant le futur de sa boutique lancée en fin d’année dernière.
Alors que les écrans percés se généralisent peu à peu après la déferlante de « notchs » observée en 2018, Samsung confirme une fois encore sa volonté d’en finir avec ce genre de solutions.
21/03 | Samsung
L’horloger suisse présente une montre connectée qui enregistre les performances des golfeurs et leur donne des informations adaptées pour améliorer leur jeu, dont une cartographie 3D du parcours.
scroll top