Programme Artemis : Boeing a présenté son atterrisseur lunaire à la NASA

Eric Bottlaender Contributeur
07 novembre 2019 à 09h16
0
Boeing HLS
Vue d'artiste de l'atterrisseur lunaire de Boeing

L'appel d'offre de la NASA oppose au moins deux concurrents : à côté de Blue Origin, Boeing a proposé à la NASA sa propre architecture de véhicule lunaire pour envoyer des astronautes américains à la surface de la Lune. Artemis et convoitises...


Moins d'étapes vers la Lune...

Après Blue Origin et son conglomérat d'industriels américains, c'est au tour de Boeing de poser son plan pour Artemis sur la table. Baptisé « Moins d'étapes vers la Lune » (Fewer Steps to the Moon), il consiste en un atterrisseur « tout compris » avec module de vie, module de transfert et de descente, et moteurs pour remonter en orbite sur le même véhicule. Celui-ci n'aurait donc pas besoin d'être assemblé en orbite ce qui, selon le communiqué de Boeing, réduit les risques sur la mission.

L'entreprise fait valoir que son architecture HLS (Human Lander System) ne comporte que cinq phases critiques contre onze pour ses concurrents... Néanmoins, son véhicule, plus lourd, nécessiterait un décollage sur un lanceur SLS (Space Launch System) amélioré, aussi appelé Block 1B, avant d'aller s'amarrer à une capsule Orion ou à la petite station que la NASA prévoit de mettre en orbite, la Gateway.


Tout miser sur SLS !

Pour convaincre, Boeing compte s'appuyer sur ses travaux actuels au service de la NASA, notamment la capsule habitée Starliner, mais aussi sur la maîtrise d'œuvre de nombreux composants du lanceur SLS... Qui cumule pourtant plusieurs années de retard. Qu'importe pour Boeing : si l'entreprise reçoit le contrat de développement, elle compte en effet mettre les bouchées doubles sur le lanceur super-lourd et la version Block 1B, qui est prévu pour l'instant pour « environ 2024 ».

N'ayant pas décroché de contrat pour les éléments de Gateway, Boeing présente aussi l'option de se passer complètement de la petite station pour réaliser un profil de vol façon Apollo, même si ce n'est à priori pas le plan que souhaite retenir la NASA.

Ce qui est beau est cher

Si l'on ne connait pas l'estimation du budget pour ce projet, il promet d'être très cher, un article d'Ars Technica évaluant récemment le coût d'un seul lancement de cette version de SLS à environ 2 milliards de dollars (hors coût de développement).

Source : Boeing


Ce lundi 11 novembre, SpaceX va envoyer de nouveaux satellites Starlink en orbite. Le spécialiste espace Arthur Carpentier (@SpaceOddityFR) couvrira l'événement en direct en vidéo sur Clubic pour vous dévoiler les coulisses du décollage ! Rendez-vous lundi à partir de 15h30, et sur le Twitter @Clubic avec l'éclairage d'Eric Bottlaender (@Bottlaeric). Attention : lancement soumis à modification ou annulation indépendante de notre volonté.

Modifié le 07/11/2019 à 14h12
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top