Cheops, le satellite de l'ESA, passe son dernier test et est désormais prêt à voler

Matthieu Legouge Contributeur
13 mars 2019 à 08h46
0
Cheops_in_the_clean_room.jpg
© ESA - S. Corvaja

L'Agence spatiale européenne (ESA) vient d'officialiser le futur lancement de Cheops, son satellite de caractérisation des exoplanètes. L'engin vient de passer avec succès ces derniers tests en salle blanche et peut désormais être expédié à Kourou, d'où il sera lancé entre le 15 octobre et le 14 novembre 2019.

Cheops - CHaracterising ExOPlanets Satellite - est un petit télescope spatial développé par l'ESA dans le cadre de son programme Cosmic Vision qui ambitionne de lancer plusieurs projets scientifiques d'ici 2025 (Solar Orbiter, Euclide, JUICE, etc.). Après avoir passé avec succès une série de tests, ainsi qu'un dernier examen en salle blanche, le petit télescope Cheops sera donc la première mission de ce programme à prendre le chemin des étoiles.

Cheops est paré à prendre le chemin des étoiles


La mission de Cheops consistera à caractériser des exoplanètes qui ont déjà été repérées, c'est la première mission de ce genre à être mis au point alors que le retraité Kepler a permis de découvrir des milliers d'exoplanètes depuis son lancement en mars 2009.

Concrètement, Cheops n'aura pas pour objectif de « chasser » de nouvelles exoplanètes, mais de déterminer de nombreuses caractéristiques d'exoplanètes déjà connues (notamment des Superterres), comme leur structure, leur masse et leur taille, mais aussi la nature de leur atmosphère quand cela sera possible. Pour ce faire, Cheops embarque une charge utile constituée d'un télescope de type Cassegrain profitant d'un large champ d'observation, le télescope Ritchey-Chrétien.


Sur la photo ci-dessus, nous pouvons voir le cache en cuivre du déflecteur, conçu pour protéger l'instrument durant les différentes phases qui l'attendent. Une fois dans l'espace, le couvercle s'ouvrira afin de permettre à la lumière des étoiles d'atteindre le télescope.

Un lancement prévu pour fin 2019


Le lancement de ce satellite coïncide avec les ambitions de l'ESA concernant la science des exoplanètes. L'Agence spatiale européenne entend en effet lancer dans la décennie (toujours dans le cadre du programme Cosmic Vision), les missions Plato et Ariel dont les objectifs seront respectivement la détection de planètes situées en dehors du système solaire et la caractérisation de leur atmosphère.

Actuellement stocké à Madrid, Cheops devrait être expédié sur son site de lancement de Kourou, en Guyane, dans les mois à venir. La date du lancement n'est pas encore connue avec précision, mais elle devrait être comprise entre le 15 octobre et le 14 novembre 2019. Nous ne manquerons pas de vous en informer.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top