Les arrêts de plusieurs télescopes font craindre un ralentissement de la recherche

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
20 octobre 2018 à 22h28
6
Satellite

La NASA a actuellement recours à 8 grands télescopes pour étudier l'univers. Seulement, un seul d'entre eux n'a pas encore dépassé la période pour laquelle il a été conçu. Les 7 autres sont déjà arrivés au-delà de leur durée de vie initiale.

S'ils ne sont pas remplacés rapidement la NASA craint de manquer d'observatoires pour scruter l'inconnu, de nombreuses recherches pourraient alors être compromises.

Des yeux dans les cieux

Chandra, Hubble, Compton, Spitzer, tous ces télescopes font partie du programme des « grands observatoires américains » initié dans les années 80 par la NASA. Sur ces 4 grands télescopes, Compton a été détruit en 2000 car il n'était plus opérationnel, Hubble est en panne après avoir passé 28 ans dans l'espace, Chandra vient de perdre un de ses gyroscopes (mais a tout de même repris du service), alors que Spitzer s'éloigne lentement de la Terre avec laquelle il devrait perdre le contact d'ici un an.

Mais le point commun de ces télescopes ne se trouve pas dans les déboires, somme toute logiques, qu'ils ont pu connaître. En vérité, tout le monde a déjà, au moins une fois, entendu parler de ces observatoires, pour la simple raison qu'ils ont permis de faire d'importantes découvertes et d'observer pour la première fois de nombreux phénomènes. Ils ont permis de faire un bond significatif sur des sujets aussi complexes que la formation stellaire (naissance d'une étoile), la matière noire, le rayonnement cosmique, ou encore la mesure de l'âge et de la vitesse d'expansion de l'Univers.

Un budget restreint et une volonté politique quasi inexistante

La recherche en astrophysique nécessite des observatoires travaillant chacun sur des régions du spectre électromagnétique. Compton avait par exemple pour objectif d'observer le rayonnement gamma, Spitzer est quant à lui un télescope infrarouge, Chandra un télescope à rayons X, etc.

Compton a beau avoir été remplacé par le lancement en 2008 du télescope gamma Fermi, ce dernier comporte moins d'instruments et a déjà dépassé de 5 ans sa durée de vie initiale. Cependant, pour pallier au manque, la NASA s'est appuyée également sur l'observatoire HETE-2, lancé en 2000 et hors service depuis 2006, ou encore Swift, un télescope multispectral dont la principale mission est de localiser et observer les sursauts gamma. Mais tous ces télescopes demandent aussi à être remplacés un jour ou l'autre...

La communauté scientifique s'inquiète

Matt Mountain fait part des inquiétudes de la communauté de chercheurs : « La réticence à investir dans une science substantielle commence à nous inquiéter ». L'astrophysicien, président de l'Association des universités pour la recherche en astronomie, qui exploite le télescope Hubble pour le compte de la NASA, estime que « certains champs [ de recherche] n'auront tout simplement pas de télescope. Seulement, la science ne peut pas faire sans ».

L'une des grandes priorités de la NASA est par exemple l'observatoire WFIRST, un télescope à infrarouge à champ large. Le projet ne cesse d'être reporté depuis que le président Donald Trump l'a volontairement omis du budget à deux reprises.

En attendant, après plusieurs reports, le télescope spatial James Webb (JWST) dont le coût est estimé à 9,66 milliards de dollars devrait bel et bien être lancé d'ici 2021. Ses performances surpasseront celles de Hubble, duquel il sera le digne successeur. TESS, le « chasseur de planètes », lancé il y a quelques mois promet lui aussi de très belles découvertes à venir.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Rambo_z_a_Clown
La plupart des grands dirigeants de ce monde sont ouvertement croyants, pas tous heureusement mais le fait est que toute forme de science permettant de nous ouvrir les yeux sur notre place dans l’Univers et sur notre condition réelle est en général mal perçue. Ces derniers préfèrent investir dans des sciences à portées plus léthales qu’instructives.
iksarfighter
Que 10 Milliards de Dollars pour mieux comprendre notre univers, c’est donné !<br /> Des Milliards il s’en gaspille tous les jours.
chabgyver
La plupart des gens ne jugent pas très pertinent de dépenser autant pour la recherche en astrophysique car ça leur paraît complètement abstrait, ce qui est un peu vrai, faut être réaliste.
Badulesia
Article intéressant, qui en quelques lignes résument l’état de la situation.<br /> Quelques coquilles<br /> “tout le monde à déjà” : a pas à<br /> “travaillant chacun sur des régions du spectre électromagnétique” : chacun sur un, pas des. Et il vaut mieux mettre domaine que régions.<br /> -“certains champs recherche” il manque de, “champs de recherche”<br /> Changez l’image d’illustration qui est sans rapport, mettez l’un des satellites d’observation que vous mentionnez. Et changez “conquête spatiale”, cette expression est d’un autre âge (Guerre froide). Il n’y a rien à conquérir dans l’espace mais à explorer et à décrouvrir : c’est justement le propos de l’article non ? Utilisez exploration ou découverte par exemple.<br /> Cdt.
Fulmlmetal
Un article sur les télescope spatiaux illustré par une capsule habitée Soyouz ça en dit long sur la suite de l’article. Comme par exemple Hubble qui reste toujours actif pour ses observations malgré ses problèmes. Mais Hubble est un très vieux sat qui a largement dépassé son espérance de vie.<br /> Que les scientifiques arretent de pleurnicher, ils n’ont jamais eu autant de sondes et sat pour leur recherchent. Quand aux télescope le JWST arrivera dans 3 ans et au sol c’est tout une nouvelle générations de télescopes géants ultra performants qui vont arriver
cioaz
Fulinmetal si tu pouvais la fermer 2 minutes au lieu de raconter des bêtises.<br /> JWST arrive dans 3 ans? NON, ça fait déjà 14 ans qu’il est repoussé, il devait être lancé en 2018 puis a encore une nouvelel fois été repoussé début 2018 en 2020 puis quelques temps plus tard en 2021.<br /> En réalité il ne sera probablement JAMAIS mis sur orbite en 2021 vu les problèmes qu’ils doivent surmonter.<br /> Je rappelle que le JWST est un appareil qui sera mis en orbite non pas à 590km autour de la terre comme Hubble et dont une navette peut aller réparer, changer tel ou tel module, comme ça a été le cas.<br /> JWST sera positionné au point Lagrange L2, à savoir 1,5 million de km de la terre. autrement dit une fois lancé vers l’espace, c’est adios pour toujours. Aucune navette spatiale ne pourra plus jamais aller réparer ce télescope. La mise sur orbite est un “one shot”, tu as droit as un seul coup, autrement dit aucune erreur n’est possible.<br /> Donc le truc qui va coûter déjà 9 milliards de dollars, les mecs ne peuvent pas, vu la complexité du machin, envoyer le télescope en l’air s’ils ne sont pas sûrs. Donc en 2021, s’ils ne sont pas sûrs, si tout n’est pas fini, si on doit encore vérifier des trucs, ils ne le lanceront pas. Ils ne vont pas risquer de foutre en l’air un projet débuté fin des années 90, qui aura coûter plus de 10 milliards le jour où il sera lancé et de s’apercevoir que le truc ne marche plus alors qu’en fait si on avait attendu un peu, si on avait pu vérifier plus profondément, la panne ou le truc qui coince aurait pu être évité.<br /> Donc JWST en 2021, c’est ce qu’ils disent en 2018 mais de toute évidence avec déjà 14 ans de retard sur le lancement initial, il était prévu de le lancer en 2007, maintenant c’est 2021 qu’ils disent soit 14 ans de retard. Donc vu la tournure que prennent les évènements, je vise plutôt 2023-2025 au plus tard. Donc un télescope qui aura demandé 25 ans, un quart de siècle. RDV en 2021 Fulinmetal pour constater que j’aurais raison.<br /> Donc ton assertion comme quoi ils devraient la boucler les scientifiques car ils n’ont jamais eu autant de sondes est d’une stupidité sans nom.<br /> D’une part parceque JWST ne sera pas là en 2021 come tu l’affirmes bêtement. D’autre part parceque comme dit l’article, quasiment tous les télescopes sont en fin de vie, ont déjà largement dépassé leur espérance de vie initiale et que vu le coût, vu le temps nécessaire à concevoir, puis fabriquer, puis vérifier, puis lancer un télescope, au bas mot 10 ans, si aujourd’hui en 2018 on arrive à une généralisation des télescopes spatiaux en fin de vie, le temps qu’on en rebalance une nouvelle couche dans le ciel, en attendant on fait quoi? Vu la tournure des évènements, on pourrait bien rester 10 ans sans télescope dans le ciel.<br /> Tu parles Fulinmetal que toute une nouvelle génération de télescopes géants et ultra performants va arriver. Ah bon? Pas avant 10 ans pour la plupart qui sont juste en fabrication de nos jours. Et vu qu’il y a TOUJOURS des retards dans ce domaine, on parle de milliards d’euros, aucun de ces machins n’arrive à l’heure mais en retard, sachant que les dates de livraisons théoriques sont 2021, 2024, 2025, 2027 pour ces géants actuellement en construction, sachant qu’il y aura du retard, ça signifie Fulinmetal qu’ils n’arriveront pas avant 10 ans pour la plupart et peut-être que le premier de ces géants arrivera à minima dans 5 ans soit 2023 mais gros gros doute.<br /> En outre ces télescopes géants sont sur terre. Or tu n’es pas sans savoir que cela n’a strictement RIEN à voir avec un télescope dans l’espace. Sur terre il faut faire avec la rotation terreste, et oui mon pote, si ton télescope dans l’espace il peut pointer dans le ciel un point fixe, la terre elle tourne et l’observation va forcément être impossible une fois l’astre, la zone observée en-dessous de l’horizon. Il y a la pollution lumineuse, même au Chili où il n’y a quasi rien, ça existe quand même. Il y a l’atmosphère qui empêche une bonne observation, car elle déforme les éléments que l’on observe. Même au Chili tout en haut de la montagne à 4000m d’altitude, il y a quand même de la pollution même ici qui vient foutre le cirque dans les observations.<br /> Donc en clair, l’endroit le plus propice pour observer l’univers est de foutre le télescope dans l’espace.<br /> Je rappelle qu’on dépense des milliards dans des portes-avions, dans des projets de fabrication de nouveaux avions de combats comme le F35 qui devrait coûter aux USA plus de 1000 milliards !!!<br /> fr.wikipedia.org<br /> Lockheed Martin F-35 Lightning II<br /> Coût total prévu : +1 000 milliards de dollars (2016)<br /> 143,84 millions (2018) avec les coûts de développement <br /> F-35B : 300 millions (2011)<br /> Coûts début 2014 :<br /> F-35A : 182 millionsF-35B : 252 millionsF-35C : 299 millions1er lot de production : 221,2 millions (F-35A)2e lot : 161,7 millions (F-35A), 160,7 millions (F-35B)3e lot : 128,2 millions (F-35A), 128 millions (F-35B)4e lot : 111,6 millions (F-35A), 109,4 millions (F-35B), 142,9 millions (F-35C)5e lot : 105 millions (F-35A), 113 millions (F-...<br /> Donc on balance des centaines et des centaines de milliards dans l’armement mais pour observer le monde de l’espace, 10 milliards dans le JSWT on en fait tout un plat, prévoir quelques milliards voir dizaines de milliards pour renouveler les télescopes semble la fin du monde alors que 1000 milliards dans le F-35 américain, pas de problème les gars.<br /> Combien a coûter la guerre en Lybie? En Syrie? Combien coûte un missile qu’on envoit? Dernièrement ils parlaient de 1 million le coût d’un missile français envoyé sur la gueule des gens.<br /> Rendez-vous compte du grotesque de la situation. Des centaines de milliards, des trilliards même (1 trilliard = 1000 milliards) sont dépensés en guerre et on vient chialer pour filer des sous à la Nasa et autres pour construire un télescope?<br /> Enfin je concluerais à ceux qui disent qu’on s’en fout d’observer l’espace, on ferait mieux de s’occuper de nous.<br /> C’est vraiment être un crétin que de penser comme cela. Les mecs, si on n’avait pas fait de la recherche spatiale, aujourd’hui tu n’aurais pas de satellite dans le ciel, donc pas de GPS pour ta bagnole pour te guider, tu serais encore avec ta carte papier. Pas de téléphone portable non plus, tu serais encore au combiné gris à cadran de France Telecom. Etc… etc…<br /> Si on attends que tout soit prêt sur terre, que plus personne ne meurt de faim pour aller foutre du fric dans l’observation de l’espace, je suis au regret de vous dire que dans 1 million d’année on en sera encore au même point ! Il y a 500 ans, des gens mourraient de faim dans la rue. En 208, tu as toujours des clochards, des migrants, des pauvres, des mal logés et des politiques aussi corrompus que du temps de Louis XIV.<br /> Donc si on attend que tout soit parfait sur terre, chose qui n’arrivera JAMAIS, on observera jamais l’espace.<br /> Enfin je rappelle qu’un jour, la population mondiale sera tellement énorme, qu’il faudra songer à s’installer sur une autre planète. On pourra coloniser la lune, Mars, etc… et d’autres planètes d’autres systèmes solaires. On pourra voyager à des vitesses de plus en plus élevées, les mecs vont finir par inventer cela, et peut-être qu’on pourra envoyer des vaisseaux spatiaux comme dans le film Passengers, ou il faut 120 ans par là pour arriver à la planète, tout le monde est en mode hibernation et se réveille 120 ans plus tard. Ou bien un énorme vaisseau, les gens continueront à vivre dedans, se reproduiront et les descendants dans 100, 200 ou 500 ans arriveront à destination pour coloniser la planète.<br /> Pour que tout cela arrive un jour, il faut observer l’espace. Sinon à vous écouter, Magellan, Christophe Colomb, etc… serait restés chez eux et on serait encore en France et en Europe à se croire les seuls au monde sans savoir que l’Amérique existe. Si certains et tout un tas sont heureux de vivre dans leur grotte, d’autre aspire à connaître ce qu’il y a à l’autre bout du monde/univers et veulent y aller.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple TV est désormais compatible avec PlayStation Vue
SoundCloud intégré aux plus grands logiciels pour DJ
Bon plan : Envie de troller ce week-end ? Les domaines .sucks sont en promo !
Humanis et Malakoff-Médéric mis en demeure par la CNIL pour détournement des données
Bon Plan : Smartphone Xiaomi Redmi Note 5 32Go à 132,99€
Tesla va vendre une Model 3
Ubuntu 18.10 Cosmic Cuttlefish est disponible
Apple : le filtre
Samsung : des puces gravées en 7nm grâce à une nouvelle techno ultra-violet
Red Dead Redemption II : découvrez la bande-annonce du jeu le plus attendu de l'année
Haut de page