NASA : un nouveau télescope à la recherche de planètes habitables

19 février 2016 à 11h13
0
Le Wide Field Infrared Survey Telescope (WFIRST) est le nouveau projet de la NASA en matière de télescope spatial. Destiné à offrir un champ de vision bien plus large que celui d'Hubble, il devrait être lancé au milieu des années 2020.

La NASA veut percer les mystères de l'énergie sombre et de la matière noire, mais également trouver de nouvelles planètes habitables. Dans l'espoir d'y arriver, l'agence spatiale planche actuellement sur un nouveau télescope, nommé Wide Field Infrared Survey Telescope (WFIRST), qui couvrira un champ de vision 100 fois plus vaste que celui d'Hubble, tout en offrant une qualité de prise de vue similaire. En plus de ces caractéristiques rehaussées le WFIRST disposera de nouveaux outils, tel un coronographe, capable de révéler la couronne d'une étoile, mais aussi les objets qui orbitent autour, malgré une luminosité extrêmement réduite. Un outil par ailleurs capable de faciliter l'analyse de l'atmosphère d'une planète.

« Nous développons également des technologies qui ouvriront la voie à la recherche et à la caractérisation de planètes similaires à la Terre, dans le futur » explique le communiqué publié par le Space Telescope Science Institute.

0320000008352076-photo-wfirst.jpg

Un autre télescope en 2018

WFIRST est donc présenté comme le successeur d'Hubble, Keppler ou encore Spitzer. La NASA a de très grandes ambitions concernant ce nouveau télescope, et espère percer de nouveaux mystères de l'univers, tout en l'explorant très largement dans l'espoir de trouver des planètes habitables similaires à la Terre.

Le lancement de WFIRST est prévu durant la prochaine décennie, sans plus de détail pour l'heure. Avant son lancement, un autre télescope spatial sera déployé en 2018 : il s'agit du James-Webb, ou JWST. Sa mission ne sera pas tout à fait la même : « JWST effectuera des observations très profondes dans une petite zone, tandis que WFIRST couvrira de très grandes surfaces avec la même profondeur qu'Hubble » explique le professeur d'astrophysique Brant Robertson. « Si JWST s'avère toujours opérationnel lors du lancement de WFIRST, leur combinaison sera très puissante » ajoute-t-il.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
scroll top