Une énorme exolune aurait été découverte à 8 000 années-lumière

Soleil

Découverte en 2017, Hubble confirme aujourd'hui son existence. Ce satellite naturel qui se trouve en dehors de notre système solaire est la toute première exolune observée à ce jour. L'étude à été publiée mercredi 3 octobre dans la revue Science Advances.

Une exolune quatre fois plus grande que la Terre

Kepler-1625b-i est un objet céleste découvert par le télescope spatial Kepler en 2017. Une équipe de chercheur de l'Université de Columbia dirigé par David Kipping a effectué des opérations de suivi sur cet objet grâce à Hubble, ce dernier confirme bien la présence d'une exolune à 8 000 années-lumière d'ici. Elle serait le satellite naturel d'une géante gazeuse qui elle-même tournerait autour d'une étoile similaire à notre soleil.

Bien que nous recensions chaque jour de nouvelles exoplanètes, la découverte d'une exolune est tout à fait exceptionnelle. En effet, la méthode utilisée pour la détection d'exoplanète laisse peu de place pour la découverte d'une lune qui n'émet que très peu de lumière. La méthode de transit se base justement sur la différence de lumière perçue lorsqu'une planète passe devant son étoile, les lunes étant bien plus petites que les planètes autour desquelles elles orbitent, il est particulièrement difficile de les détecter. Malgré tout Kepler-1625b-i aurait une taille équivalente à celle de Neptune, soit quatre fois plus grande que la Terre, c'est d'ailleurs certainement une des raisons pour laquelle les chercheurs ont réussi à la détecter.

« Ces découvertes pourraient apporter des indices essentiels sur le développement des systèmes planétaires et pousser les experts à revoir leurs théories sur la manière dont les lunes se forment autour des planètes », explique David Kipping qui tient néanmoins à préciser que ses observations ne peuvent pas être confirmées à 100 %. En effet, les variations de lumière enregistrées par Kepler et étudiées de manière plus approfondie avec Hubble pourraient simplement résulter de la présence d'une autre exoplanète. Toutefois, les scientifiques sont plutôt confiants par rapport à leur découverte.

Les futures recherches nous en apprendront certainement plus sur Kepler-1625b-i, les chercheurs essaieront, par le biais d'autres observations, de déterminer sa composition, sa masse ou encore son origine. La prochaine génération d'instruments leur permettra certainement de valider cette découverte, mais aussi peut-être d'observer d'autres exolunes.



Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Modifié le 05/10/2018 à 11h50
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page