La distribution GNU/Linux Ubuntu fête ses 10 ans

Par
Le 20 octobre 2014
 0
Il y a tout juste dix ans aujourd'hui, la première version de la distribution GNU/Linux Ubuntu était publiée par l'éditeur Canonical.

Baptisée Warty Warthog, Ubuntu 1.0 vit le jour le 20 octobre 2004. Celle-ci embarquait environnement de bureau GNOME en version 2.8. Canonical mettait alors à disposition des CD d'installation. Depuis, les travaux ont largement évolué et plus d'une quinzaine de versions ont été publiées.

015e000007695271-photo-ubuntu.jpg


L'histoire du système Ubuntu est un peu particulière. C'est en orbite, depuis la Station spatiale internationale, que Mark Shuttleworth, le fondateur et ex-PDG de Canonical, eut l'idée de créer un système d'exploitation universel. Interrogé par nos soins à ce sujet en 2009, l'homme expliquait ainsi :

Je me suis rendu compte que l'univers est très vaste et combien nos pays sont proches les uns des autres. Vous savez de là-haut tout défile sous vos yeux très vite et la distance entre la France et la Croatie, par exemple, est très infime. On se rend compte aussi à quel point les humains sont très dépendants les uns des autres. Nous nous trouvons vraiment au coeur d'un monde interconnecté et quelque part c'est ce que symbolise la philosophie du monde libre. Vous savez, le talent peut être partout, nous partageons et nous nous entraidons


En janvier 2004, l'homme eut l'idée de créer ce projet. Il forma une équipe de développeurs en quatre mois. Six mois plus tard, la première version du système était mise à disposition. « Cela a marqué le début du cycle de développement actuel qui est de six mois. », expliquait M. Shuttleworth. Avec comme credo Linux for Human Beings, l'objectif principal était de démocratiser un nouveau système pour le positionner face à Windows.

012c000007695249-photo-ubuntu.jpg
012c000007695251-photo-ubuntu.jpg


Au fil des années, la distribution GNU/Linux s'est adaptée au marché et aux diverses plateformes disponibles. A l'ère des netbooks, Canonical a tenté d'optimiser son OS pour les configurations les plus modestes et introduit l'interface Unity. Plusieurs travaux visent en outre à intégrer Ubuntu à l'heure du mobile. Après s'être essayé à Ubuntu pour Android, Canonical a conçu Ubuntu Touch, un véritable OS mobile pour smartphones et tablettes qui sera notamment adopté par quelques partenaires. Canonical s'est également essayé aux smart TV et n'exclut pas de proposer un système ouvert pour les objets connectés, qu'il s'agisse de voitures ou réfrigérateurs. Enfin la société s'est également positionnée sur le marché des serveurs d'entreprise, l'un de ses principaux revenus aujourd'hui.

012c000007695253-photo-ubuntu.jpg


Canonical a également tenté d'affirmer davantage son image face aux autres distributions GNU/Linux en proposant par défaut son interface Unity. Cette stratégie lui a tout de même valu quelques revers puisque le système Ubuntu, qui trônait en pôle position du classement sur Distrowatch, s'est fait devancé par Linux Mint.

Reste que dix ans plus tard, Ubuntu est certainement l'une des distributions GNU/Linux les plus populaires. Pour l'heure il est relativement difficile d'évaluer le nombre d'adeptes du système. En 2011, à l'occasion de l'Ubuntu Developer Summit, Mark Shuttleworth affichait en tout cas un objectif particulièrement ambitieux : atteindre les 200 millions d'utilisateurs d'ici 2015.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top