Facebook va bientôt révéler si vos données de contact ont été téléchargées puis partagées

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero, Journaliste-reporter, responsable de l'actu.
Publié le 07 mai 2019 à 11h32
facebook fotolia

Pour améliorer la transparence en matière de ciblage publicitaire, le réseau social a annoncé qu'il dévoilera à partir de la fin du mois de février les noms des entreprises qui ont téléchargé les données personnelles des utilisateurs.

En novembre dernier, Facebook avait mis en place un système permettant aux agences de publicité et aux développeurs en marketing de dévoiler les noms des entreprises à qui ils revendent des données. Dans un message publié sur sa page réservée aux annonceurs mercredi, Facebook vient de révéler que ces informations seront dévoilées à l'ensemble des utilisateurs et au grand public dès le 28 février 2019.



Facebook veut se réconcilier avec ses utilisateurs

À la fin du mois, les utilisateurs de Facebook verront apparaître un nouveau bouton, « Pourquoi je vois cela », faisant directement référence à la publicité que vous venez d'apercevoir dans votre flux. En cliquant sur le bouton, vous aurez accès à diverses informations comme l'identité de la marque ou entreprise qui paie pour afficher la publicité, mais aussi les données qui ont été utilisées sur votre profil pour inciter l'annonceur à vous cibler. Il sera aussi possible de savoir si des coordonnées, comme une adresse électronique, ont été téléchargées par la marque ou l'un de ses partenaires, et le cas échéant, si elles ont été partagées avec des acteurs tiers.

facebook-hub-transparence-2.png
Facebook Advertise Hub

Facebook espère ainsi permettre à ses abonnés de mieux comprendre la façon dont les annonceurs utilisent et exploitent leurs informations. Au-delà de tous les scandales évoqués ces derniers mois, dont le rocambolesque Cambridge Analytica, Facebook fait cette fois véritablement acte de transparence. Le réseau social a bel et bien l'intention de (re)gagner la confiance de ses utilisateurs.

facebook-hub-transparence.png
Facebook Advertise Hub

Alexandre Boero
Par Alexandre Boero
Journaliste-reporter, responsable de l'actu

Journaliste, responsable de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (5)
twist_54

“on vous cache des choses” bouh c’est mal
“ok on vous noie sous l’information pour nous faire pardonner”
mais dans tous les cas la transparence c’est mieux mais ils auraient du le faire dès le début mais comme FB a le monopole personne ne leur en tiendra rigueur :frowning:

arbor54

C’est scandaleux. Aucune loi ne nous protège et ce n’est même pas à l’ordre du jour. Facebook s’empiffre de fric, ne paie pas d’impôts et fait de ses utilisateurs les prostituées du grand déballage mondial de l’intimité. Si le réseau social était condamné à payer 1000 euros à chacun des abonnés dont des entreprises sans scrupules vont utiliser photos, carnet téléphonique, conversations, etc… je crois bien qu’il prendrait un plus grand soin des informations de ses usagers.

ricozed

Si Facebook a partagé ‘NOS’ données de contacts, hum tiens quand ça les arrange ce sont nos données?
Désolé mais ces données ne nous appartiennent pas : elles appartiennent à nos contacts, ce sont des dooées personnelles voir sensibles :leurs noms, adresses, N° de téléphone, photo de contact et adresses emails.
Donc en toute logique c’est à chacun des contacts qu’il faut demander l’autorisation avant de partager quoi que ce soit. D’ailleurs dans les conditions d’utilisation de facebook ils utilisent une astuce car ils supposent que l’on a l’autorisation de chacun de nos contacts pour transférer ces infos à Facebook. Mais ils ne sont pas censé les partager ensuite selon la RGPD ils doivent avoir l’autorisation explicite de chacun de nos contacts pour les tranférer à des partenaires, bon courage !

Saulofein

Tout a fait d’accord, il faudrait une loi qui puisse nous protéger quand on lit pas ce qu’on accepte!

m_enfin

Des CGU peuvent être illégales ou abusives. Que tu les lises ou non. Et même si les deux parties au contrat en acceptent les termes. Et à moins d’être juriste spécialisé, la lecture des CGU ne t’apportera pas grand chose car c’est du langage juridique que tu ne peux pas comprendre (les mots peuvent avoir un sens différent dans le langage juriduque).

Donc stop avec cet argument aussi ridicule que puéril.