Facebook impose un contrôle plus strict des publicités à fins politiques

Bastien Contreras Contributeur
18 janvier 2019 à 10h35
0
Facebook à la loupe

À l'approche de plusieurs élections dans le monde, Facebook a décidé de renforcer ses règles concernant les publicités politiques sur sa plateforme. L'objectif principal de ces nouvelles mesures est d'assurer une meilleure transparence quant à leur origine.

En période électorale, il n'y a pas que les fake news qui posent problème sur Facebook. Certains utilisateurs profitent également de cette période pour tenter d'influencer les votes, en tirant parti des publicités sur la plateforme.

L'identité et la localisation des auteurs des publicités rendues publiques

Si ce procédé n'a rien d'illégal en soi, il peut conduire à certaines dérives, contre lesquelles Facebook entend lutter plus efficacement. L'entreprise a ainsi déjà mis en place des règles plus strictes quant aux publicités politiques dans plusieurs pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni ou le Brésil. Les nouvelles conditions imposent une transparence quant à l'origine de ces annonces, les auteurs devant déclarer leur identité et leur situation géographique.

Et Facebook a décidé d'étendre cette réglementation à d'autres états, théâtres d'élections dans les prochains mois. C'est notamment le cas du Nigeria et de l'Ukraine, qui éliront un nouveau président en février et en avril. Pour ces pays, seuls des utilisateurs présents sur place pourront poster des publicités à fins politiques, afin d'éviter les risques d'ingérence étrangère.

De même, en Inde, un système de registre numérique des annonces va être mis en place. Il contiendra l'ensemble des publicités politiques, avec pour chacune leur auteur, leur budget, ou encore leurs cibles.

Une réaction aux récents scandales

Ces outils seront ensuite déployés par le réseau social plus largement, dans le monde entier. De cette façon, ils garantiront une meilleure transparence des annonces en France et dans les autres pays de l'UE, lors des prochaines élections européennes prévues à la fin du mois de mai.

Facebook entend ainsi répondre aux critiques émises ces derniers temps, quant à l'interférence de la Russie dans l'élection présidentielle américaine de 2016 ou aux incitations à la violence contre les Rohingyas au Myanmar. Dans ce dernier cas cependant, les nouvelles mesures n'endigueront pas véritablement le phénomène, dans la mesure où les messages incriminés proviennent généralement de l'intérieur du pays.

Source : La Presse

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top