Les seniors partagent plus facilement les fake news, selon une étude US

Bastien Contreras Contributeur
11 janvier 2019 à 07h32
0
Seniors et numérique

Des chercheurs en science politique se sont penchés sur la diffusion de fake news sur Facebook. Ils ont tenté de comprendre s'il existait certaines caractéristiques communes chez les individus relayant ces fausses informations. Et d'après eux, les plus de 65 ans seraient particulièrement enclins à poster ces contenus erronés.

L'enquête a porté sur 3 500 utilisateurs américains de Facebook. Leur profil et leurs publications ont été étudiés, et ils ont été soumis à un questionnaire sociologique et politique. Restait à déterminer ce qu'était une fake news. Les chercheurs ont adopté une définition plutôt restrictive, ne considérant que les articles ayant été réellement invalidés et excluant ceux qui n'étaient que partiellement trompeurs.

Les plus de 65 ans, relais majeurs des fake news

Le premier enseignement de ce rapport est que la diffusion de fausses informations ne concerne qu'une minorité d'utilisateurs. Mais cette conclusion n'est peut-être que la conséquence de la limitation du champ de l'étude.

Les auteurs de l'enquête ont également trouvé un facteur influençant la tendance à relayer des fake news, qui ne surprendra peut-être pas ceux qui ont toute leur famille en amis sur Facebook : l'âge. En effet, au sein du panel étudié, les plus de 65 ans étaient deux fois plus enclins que leurs cadets à partager de fausses informations. Sans que le niveau d'études ou de revenus n'influe sur cette propension.

Un manque d'éducation aux médias

Selon les chercheurs, ce résultat pourrait s'expliquer par un affaiblissement des capacités cognitives avec l'âge, qui diminuerait la prise de recul face à certaines affirmations. Il pourrait également venir d'un manque d'éducation des seniors aux médias, en particulier ceux présents sur Internet. Ne peut-on pas également imaginer que les plus de 65 ans, désabusés par les médias traditionnels, en viennent à recourir à des alternatives, y compris les moins fiables ?

Quoi qu'il en soit, le périmètre de l'étude demeure trop restreint pour tirer des conclusions définitives à l'échelle mondiale. Il existe certainement de multiples facteurs, notamment environnementaux, conduisant à relayer des informations mensongères. Mais une chose est sûre : l'éducation aux médias semble aujourd'hui largement insuffisante.

Source : Le Monde

7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
FUELL annonce l'arrivée de ses vélos électriques en France pour début novembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top