Ne dites plus "fake news" mais "infox"

06 octobre 2018 à 16h21
21
Fake news

Le terme de « fake news » a désormais sa version française. Il faut maintenant parler d'infox pour une fausse information, nouveau mot de notre langue.

En Français, « fake news » devient infox

Croisement entre information et intoxication, voici le néologisme infox, qui sert à désigner une fausse information. La commission d'enrichissement de la langue française (qui trouve des parades aux termes venus d'ailleurs qui s'invitent dans le langage courant),a décidé de retenir ce terme pour remplacer le désormais fréquent « fake news ». Il sera également possible d'employer « information fallacieuse » comme alternative.

Dans le Journal Officiel, infox a le droit à sa définition : il s'agit d'une « information mensongère ou délibérément biaisée, répandue par exemple pour favoriser un parti politique au détriment d'un autre, pour entacher la réputation d'une personnalité ou d'une entreprise, ou encore pour contredire une vérité scientifique établie ».

Le mot infox faisait partie d'un groupe de plusieurs mots en attente d'approbation par l'Académie française depuis plusieurs mois.

A l'origine, infox avait été suggéré aux côtés de infaux ou infausse. En octobre 2017 déjà, la commission d'enrichissement de la langue française évoquait ce mot. Infox l'a emporté, car il s'agit selon la commission d'un « néologisme susceptible de plaire au grand public ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
0
jedi1973
sans moi, merci !!! Dans un monde ou les peuples se rapprochent et commencent a parler la meme langue , il serait preferable de laisser parler un langage universelle plutot que , encore, s’enfermer dans l’exception Francaise … Parler la meme langue sera la seule chose qui empechera les guerres futurs… ( rarement dans le cours de l’histoire, 2 pays avec la meme langue ne se sont affrontés serieusement)
_Ludo
Dans la même veine il y a “Divulgacher” pour “spoiler” ; franchement c’est juste l’occasion de rire un coup <br /> Une fois qu’un mot ou une expression est rentré dans le vocabulaire populaire… pourquoi lui chercher un remplaçant que personne n’utilisera ?
cyberclic
En France ils tiennent absolument traduire chaque anglicisme en français , et quand tu recherches du boulot, si tu ne parle pas anglais tu restes au chômage. Cherchez l’erreur…
greg3395
non car en 2050, la langue française sera la langue la plus parlé du monde !!!
Krypton_80
Sinon ils disent comment au Québec ? S’il y a bien un pays (pardon, une province) qui sait comment franciser des mots anglais, c’est bien le Québec ! And what about hoax ?
Krypton_80
Vraiment ? American colonies vs Great Britain, Confederacy vs Yankees, Irlande du nord (Ulster) vs république d’Irlande (Eire), Corée du nord vs Corée du sud,…
Bfree
Ne dites plus “fake news” mais mensonge. Parce que c’est ce que c’est et qu’il n’y a rien à inventer.<br /> Et s’il faut inventer infox, je vous propose cette définition:<br /> “Mensonge tellement évident pour tous et énoncé par une autorité si haut placée que le commun des mortels ne supporterait pas d’admettre que cette autorité leur mentent aussi volontairement”.<br /> Elle permet de comprendre pourquoi le commun des mortels a tant besoin d’un nouveau mot.
myraloes_0
Alors petit rappel politique à ceux qui débarquent et qui ne comprennent pas pourquoi on s’efforce d’utiliser des termes français plutôt qu’anglais ou américains. L’idée est d’éviter d’utiliser la langue de l’occupant. Les états unis d’Amériques constituent aujourd’hui un empire qui depuis au moins la fin de la seconde guerre mondiale travaille à réduire en esclavage la totalité du reste du monde. Voilà pourquoi des intellectuels français essayent tant bien que mal de ne pas utiliser l’anglais qui colonise notre langage de la même manière qu’ont été colonisés nos territoires et nos économies par les modèles anglo-saxons. C’est tout simplement une forme de résistance.<br /> Jedi1973 : Les peuples bien qu’étant biberonnés à l’anglais, la langue de l’empire américain; ne se rapprochent absolument pas. Ils se divisent et s’opposent chaque jour d’avantage. On le voit notamment par la montée des mouvements d’extrême droite dans tous les pays d’Europe. Et les responsables politiques de cette conversion à l’extrême droite des peuples sont les néolibéraux anglo-saxons dont les langues de prédilection sont l’anglais et l’américain. Donc pour l’union des peuples à travers l’anglais… tu repasseras !<br /> Cyberclic : Tu nous propose de chercher l’erreur ? Et bien je vais t’expliquer c’est très simple. Un système dictatorial avec des ambitions de totalitarisme est en train de se mettre en place en Europe. Et ce système s’appuie sur un réseau. Le réseau des grand patrons de multinationales, des dirigeants de banques centrales ainsi que les responsables politiques allant de la sociale démocratie jusqu’à l’Extrême-droite.<br /> Les grands patrons tentent de convertir les moyens et petits patrons ainsi que les cadres supérieurs à leur cause abjecte bien qu"ils soient les seuls bénéficiaires réels du système qu’ils sont en train de mettre en place. Et tous ce petit monde à adopté une langue . Une langue de substitution à leur langue maternelle, j’ai nommé la langue de la magouille : L’anglais. Voilà maintenant tu sais. Ce n’est plus la peine de chercher.
tmtisfree
Ah un anti-américaniste complotiste primaire, ça faisait longtemps !<br /> Doublé de l’anti-capitalisme de rigueur des zinzintellectuels postmodernistes franchouillards, notre bon néo-marxiste (allez, on t’a reconnu !) tient bien haut ses œillères rouges quand il s’agit d’oublier que “l’occupant” nous a sorti du merdier 2 fois au siècle dernier, et porte l’économie mondiale à bout de bras parce qu’en EURSS en général et en France en particulier, matraquée qu’elle est à coup de surréglementation, surnormalisation, surpolitisation (le pire des cancers, incurable), surobligation, surmille-feuillisation administrative, surinterdiction, surfiscalisation, surprécarisation, surassistanat, etc., plus personne ne s’étonne que cette EURSS et cette France-là traînent leurs gamelles (dettes, chômages, etc.) comme toutes les socialies avant elles.<br /> Pendant ce temps-là “l’occupant”, chez qui le mot Liberté a encore un sens bien qu’il ne soit pas écrit au fronton de leur république, a un chômage à 3,8 %, c’est à dire le plein emploi…<br /> Alors venir nous faire de la morale linguistique avec de la fake history au sujet de ceux qui réussissent…
obyoneone
Nous sommes beaucoup à penser comme toi, ne crois pas être isolé, mais nos commentaires sont souvent “modérés” dans les divers forum sur le net. Beaucoup sont aveugles ou refusent de voir, obnubilés par le matérialisme et l’enrichissement personnel. L’histoire se répète et nous assistons à la 2ème tour de Babel et l’occident finira comme Sodom et Gomorrhe. Je suis hâté…
Al_Jardine
Analyse tout à fait cohérente. Les milliardaires anglo-américains et leurs larbins en col blanc appliquent à la planète la même politique que leurs prédécesseurs anglais vis-à-vis du sous-continent indien au XIXe siècle et de l’Amérique du Sud au XXe. Résultat des courses : quelques îlots de prospérité surnageant au milieu d’océans de misère.
Al_Jardine
Titre vu dans la presse en ligne :<br /> « Des seringues porteuses du VIH cachées dans des pompes à essence? Gare à l’intox »<br /> INTOX…!<br /> Il semblerait que les membres de la « commission d’enrichissement de la langue française » (tu parles d’un intitulé… bonjour la carte de visite…) ne connaissent pas la langue française… ou alors ils reçoivent un bonus pour chacune de leur trouvailles…?
benaordure
LOL<br /> Dans l’Histoire, il y a ceux qui font l’histoire et ceux qui la suivent … ou restent en marge.<br /> Les langues s’imposent par elles-memes<br /> Le grec s’est imposé par la pertinence de ses penseurs<br /> Puis le latin par la force de l’armée romaine et avec elle le modernisme qu’elle véhiculait<br /> Puis l’italien par la force de son économie<br /> Et en même temps l’arabe par la force de son commerce<br /> Puis le français avec son armée, ses penseurs, ses ecrivains<br /> Maintenant c’est l’anglais<br /> Pour imposer sa langue il faut simplement etre influant<br /> Si on veut imposer le français il suffit de se donner les moyens d’etre les meilleurs<br /> Essayer de s’arquebouter sur son passé ne menera qu’à disparaitre
benaordure
Pour imposer le français, il faut inventer l’internet plutot que le minitel, avoir une economie forte qui impose ses vues plutot qu’aligner les dettes et demander l'obole en comptant sur les autres, vendre des films aux masses plutot que les subventionner pour quelques uluberlus.<br /> Ce ne sont que des exemples
Rambo_z_a_Clown
Et InFox News c’est permis ?
Pin0cchi0
Octobre 2018<br /> Ha ha ha. Vos journalistes ont du bien se marrer en lisant cette nouvelle.<br /> Vos lecteurs ont bien raison. Inutile d’apprendre le français ou d’autres langues. Choisissons tous l’anglais. Par le fait même cessons de penser et laissons les États-Unis nous dictés notre conduite, à savoir de toujours vouloir faire plus d’argent et ce sans regarder aux conséquences.<br /> We do not care about Chinois, Indiens, etc. et de leurs esclaves qui nous fabriquent nos merveilleux smartphones. Les imbéciles de québécois diront « téléphones intelligents ». Quels cons ceux-là !<br /> French is dead and its culture too. Let us forget, Fontaine, Molière, Racine, Hugo, Camus, Zola, Stendhal, Voltaire, Levy, Maupassant, etc. pour ne nommer qu’eux.<br /> Oublions Curie, Pasteur, Poincaré, Ampère, Fourier, Galois, Descartes, Cauchy, Pascal, Legendre, Petit, Verrier, Cotrel, Helot, Delacrois, etc.<br /> Let’s forget, Dior, Cartier, Gaultier, Channel, Cardin, etc.<br /> In short, let’s forget everything about our past and think about the future: money.<br /> Think like Americans. Un système parfait : le capitaliste où tous les gens parlent l’anglais. Les États-Unis c’est le pays parfait avec une langue parfaite.<br /> Tous ont droit au meilleur système de Santé du monde, à la meilleure Éducation mondiale.<br /> Tous vivent dans des châteaux. All eat like kings.<br /> We want to become like them. To death the French.À mort la France. Vive les États-Unis. Vive l’anglais. Long live McDonald’s. Long live Coca-Cola. Long live Apple. Long live Microsoft.<br /> The intelligent French who found companies understood it. They name all their companies by using English words. They think business. They think Americans. Long live the money!<br /> Rapprochons-nous d’eux encore plus. Long live globalization. On ne veut plus de mots français. On ne veut plus rien savoir de cette merde de langue.<br /> On veut la paix et pour ça il faut tous pensé pareil. Et on veut la pensée Universelle.<br /> Thanks to clubic, who has always understood his readers by always using more English words instead of ridiculous French words. Thank you for showing us the way, to do our education. To see the future: English and money.<br /> We understand their journalists who care about us and replace the words of French cons with wonderful English words.<br /> To death the French culture. Long live the universal culture, that of the United States. Long live the Capitalist.<br /> There is no superior race as the Nazis thought. There are superior beings and all of these are capitalists. They understood everything before everyone else what the world should be.<br /> We should stop learning French now at school and replace it with English. In addition, we should hold a referendum allowing us to be the 51st state of the United States. There is no doubt that Americans would be delighted to have us as new citizens.<br /> We shit on French. Long live English, long live the United States, long live the Capitalist!<br /> We thought France. This time is over.<br /> We thought the European Union. This time is over.<br /> Now think money, think the future, think the United States.<br /> Think Capitalist.<br /> Oh yeah!<br /> We are all Unitedstatesian !!!
tampigns
On peut vouloir défendre le français sans pour autant tomber dans le ridicule. Je trouve les asiatiques bien plus malins pour ça. Ils conservent bien leur langue mais n’hésitent pas à intégrer les mots étrangers qui n’existent pas encore dans leur langue et ils ne prennent pas juste l’anglais mais le mot du pays qui l’a amené.<br /> C’est comme toutes ces associations qui contre le racisme, la misogynie, … A force de vouloir trop défendre, elles tombent dans le ridicule et ne sont plus prises au sérieux. Pire, ca génère un rejet contre la cause initiale. Et c’est ca qui se passera aussi pour notre langue.<br /> Soyons malins et exportons notre culture sans passer par un élitisme qui rend notre langue que plus difficile.
Zipotron
Au Québec ce n’est pas intox, mais fausse nouvelle, alors que «fake news» est mis en guillemets et non recommandé!
markus80
C’est faux. Ca n’a strictement rien à voir avec les langues. D’abord des exemples t’ont été donné. Ce qui empêche les conflits sont les intérêts économiques convergents… Pas la langue.<br /> Outre les exemples donnés, on peut te citer Irak/Koweit interets pétrolier, ou conflits iran.irak, etc. Pourtant ça doit parler à peu près la même langue dans le coin…
tampigns
mais la langue partagée permet de facilité les voyages et les échanges culturels.<br /> Je peux te dire que si je parlais pas anglais, je serai beaucoup plus renfermé sur la France.<br /> Et on le vois avec les générations précédentes qui en plus d’avoir moins accès à l’avion avaient encore moins accès à l’anglais et ils s’intéressaient moins aux cultures étrangères
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple va offrir des cours de programmation à l'occasion de la Code Week
Planète X : un nouvel objet céleste découvert tend à confirmer son existence
Bye bye, Kepler : le télescope va nous quitter après 9 ans d'activité
Freewrite Traveler : la
IKEA dévoile une prise connectée à 8€ compatible Google Home et Alexa
Pollution automobile : l'UE fixe un objectif de -40% d'émissions de CO2 d'ici 2030
NASA : Curiosity change de « cerveau » après un dysfonctionnement
Le futur de l'agriculture ? Indoor, vertical et peuplé de robots
Netflix : une série et des films Les Chroniques de Narnia à venir
Nokia dévoile ses premiers écouteurs sans fil, les True Wireless Earbuds
Haut de page