Facebook organise sa lutte contre la désinformation au Royaume-Uni

14 janvier 2019 à 19h52
7
facebook screen.jpg
Image : Alexandre Boero pour Clubic.com

Le réseau social de Mark Zuckerberg, Facebook, a décidé de lutter contre la désinformation au Royaume-Uni en faisant appel à une organisation caritative indépendante.

Comme on pouvait s'y attendre après avoir pris connaissance des vœux de Mark Zuckerberg pour 2019, Facebook a dévoilé avoir fait appel à l'organisme caritatif londonien Full Fact pour devenir le tout premier éditeur britannique à examiner et évaluer la véracité des contenus diffusés sur le réseau social, comme l'indique The Guardian. Avec cette décision, Facebook espère donner un peu plus d'ampleur à son opération séduction auprès des abonnés.

Un contenu pas censuré, mais signalé comme étant faux

Avec l'intervention de Full Fact, les posts, liens ou vidéos signalés comme étant faux seront marqués comme tels aux yeux des utilisateurs de Facebook, qui seront donc prévenus s'ils souhaitent partager une information révélée comme erronée.

Cette lutte contre la désinformation ne s'opère pas comme un système de censure, mais uniquement comme une procédure de signalement et de bonne information sur la véracité d'un contenu destiné aux abonnés. « Les gens ne veulent pas voir de fausses informations sur Facebook et nous non plus » , précise Sarah Brown, Responsable de la formation aux actualités du réseau social, qui insiste travailler « continuellement à réduire la propagation d'informations erronées » sur la plateforme.

Le Royaume-Uni veut faire mieux que les États-Unis

Full Fact est un organisme très suivi au Royaume-Uni, connu pour mettre un point de vérité sur de nombreux faits reconnus faux ou qui le sont partiellement. Très récemment, il est parvenu à démonter l'affirmation de l'indice Spectator, qui se prévalait d'être issue d'Eurostat (la branche statistique de la Commission européenne), selon laquelle le taux de pauvreté au Royaume-Uni était le deuxième plus haut d'Europe. Pour le moment, Full Fact sera le seul partenaire chargé de vérifier les faits dans le pays.



Aux États-Unis, le programme de vérification des faits est pour le moment critiqué. Si son intention est louable, certains des partenaires qui ont la charge du contrôle des informations ne seraient pas assez réactifs, une mauvaise information se diffusant trop rapidement avant l'intervention des « modérateurs ». Récemment, une étude parue dans la revue Science a révélé que les abonnés Facebook de plus de 65 ans partageaient sept fois plus de fake news que ceux de la tranche des 18-29 ans. Facebook a du pain sur la planche.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
0
bmustang
est ce que full fact alertera les abonnés quand facebook dérobera les données de ces pauvres pigeons?
Rumpelstiltskin
Faisons un résumé de chaque déboire de Facebook depuis sa sortie et voyant quel sont les fausses informations qu’ils nous en fourni …
matou13
Pour des infos comme sur l’Irak ,ils l’écriront ? car le gouvernement britannique était très en pointe sur cette info.
Nervantoss
Ministère de la vérité en somme.
raymondp
ça y est, les râleurs et haineux de service se sont lâchés. Ils préfèrent quand facebook ne sert que de service de ralliement pour les GJ et le RN.<br /> Moi je trouve ça bien, il faudrait faire ça en france !
Nmut
C’est prouvé scientifiquement, pas besoin d’indication autres que celles-ci pour les réseaux sociaux ou les mails:<br /> Si c’est partagé en masse, c’est bidon ou au moins une déformation de la vérité et/ou sans intérêt.<br /> Si ça commence par une référence “indiscutable” de mise en condition (manipulation mentale basique) genre “vous le savez”, “c’est prouvé”, “il faut le diffuser partout”, “vous avez vu que”, “tout le monde sait que”, “XXX ne veut pas que vous le sachiez”, le-la &lt; agence ou service que vous voulez &gt;, un ex-&lt; agent de l’agence ou service que vous voulez &gt;, un ami/collègue/quelqu’un de la famille, c’est bidon aussi.<br /> Vérifiez, ça marche à tous les coups, même pour mon post!
raymondp
Bien vu. Généralement, c’est accompagné de vidéos, images photoshoppées de “preuves”.<br /> Mais dans ce cas, ce sont les neurones du lecteur qui doivent être activés pour la détection de la fake news, et là, c’est pas gagné…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple : la production du tapis de charge AirPower aurait déjà démarré !
Un tribunal allemand déclare illégaux les « Dash buttons » d'Amazon
Samsung : One UI bêta en cours de déploiement sur des Galaxy Note 8
Novus : cette moto électrique démarre grâce à votre smartphone
Nvidia ouvre un laboratoire centré sur la robotique à Seattle
Kodi 18 : une nouvelle release candidate est disponible au téléchargement
⚡️ Bon Plan : TV LED Polaroid 55
Cadillac proposera (lui aussi) un SUV 100% électrique
Tout le monde s'y met : Verizon lancera lui aussi son service de cloud Gaming
RTX 2060, AMD Ryzen, TV OLED enroulable : le meilleur du CES 2019
Haut de page