Instagram affiche des pubs pour des services d’achat de followers… qu’il a interdits

Bastien Contreras Contributeur
16 janvier 2019 à 19h10
0
Instagram publicité

Instagram a été pris en flagrant délit de contradiction. Sur le réseau social, de nombreuses publicités pour des outils permettant d'augmenter artificiellement son nombre de followers ont été repérées. Problème : ces services sont bannis de la plateforme.

« Boostez votre nombre de followers ! » : ce type de proposition n'est pas nouveau. Mais c'est totalement contraire aux conditions d'utilisation d'Instagram. Pourtant, TechCrunch a révélé que plusieurs services de ce genre avaient la possibilité de passer des annonces sur la plateforme.

Des publicités pour du spam sur Instagram

Le site d'information a ainsi repéré des dizaines de publicités, vantant les mérites d'une vingtaine d'outils différents. Et si certains vendent directement des followers, généralement via de faux comptes, d'autres préfèrent avoir recours au spam.

Leur principe : accéder à votre compte pour vous abonner et vous désabonner à des utilisateurs inconnus, et liker ou commenter de façon plus ou moins aléatoire des posts sur le réseau. Cette méthode permet alors d'envoyer des notifications à d'autres membres de la plateforme, en espérant que cela les incite à vous suivre en retour. Dans le même ordre d'idées, ces services sont capables de « regarder » des stories pour vous.

Le prix ? Il dépend bien sûr de vos objectifs et du service choisi. L'un d'entre eux, GramGorilla, propose de vous faire gagner entre 1 000 et 2 500 followers, pour un tarif allant de 46 à 126 $ (40 à 110 €) par mois.

Instagram réagit timidement

Alerté par TechCrunch, Instagram a indiqué avoir immédiatement réagi, en supprimant les annonces et les comptes incriminés et en empêchant les pages citées d'afficher de nouvelles publicités. La filiale de Facebook a également expliqué disposer de « divers systèmes pour repérer et supprimer les annonces de ce type avant que quiconque ne les voie », tout en affirmant avoir conscience de son besoin de s'améliorer sur cet aspect.

Une déclaration qui a été accueillie avec scepticisme par l'auteur de l'enquête. En effet, les comptes et publicités concernés affichaient explicitement des termes tels que « gagnez des followers » ou « boostez votre nombre de followers », qui enfreignent très clairement les règles en vigueur sur Instagram. De plus, malgré la détermination témoignée par l'entreprise, certains services continuaient à faire de la publicité sur la plateforme, après le communiqué...

Une relation ambiguë entre Instagram et les services de spam

TechCrunch a également interrogé les sociétés à l'origine de ces outils interdits. Plusieurs d'entre eux affirment dépenser des centaines de dollars par jour en publicité Instagram. Et si certains ont l'outrecuidance de mettre en avant le respect des utilisateurs comme préoccupation principale de leur service, d'autres reconnaissent avoir recours à des astuces, comme des proxys privés, pour passer à travers les mailles du filet.

« Instagram ne nous aime pas du tout », conclut le co-fondateur de l'un des outils, GoGrowthly. Sauf quand il s'agit d'encaisser les sommes dépensées en publicités, semble-t-il.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top